Cumul des retards du jour Trains supprimés Ponctualité

mardi 8 février 2011

ADULPCM : Rencontre avec le Secretaire d'Etat et poursuite de la grève

Bonjour,
Après une forte exposition médiatique sur différents médias locaux, nationaux et même internationaux, il est temps de faire un point de ce que nous avons et continuons de dénoncer ainsi nos revendications. Cette mobilisation des différentes associations d'usagers a été bénéfique pour l'ADULPCM puisque nous avons été reçu par le Secrétaire d'Etat aux transports Thierry Mariani lors de sa visite le 3 Février 2011 en Eure-et-Loir.
Lors de ce réunion mise en place très tardivement, était présents de nombreux acteurs (liste non exhaustive) :
- Thierry Mariani, Secrétaire d'Etat aux transports
- Gérard Hamel, député de la deuxième circonscription d'Eure-et-Loir
- Laure de La Raudière, députée de la troisième circonscription d'Eure-et-Loir
- Albéric de Montgolfier, sénateur et président du conseil général d'Eure-et-Loir
- Lionel Beffre, préfet d'Eure-et-Loir
- Laurence Eymieu, directrice SNCF Centre
- Jacques Bouffard, responsable territorial SNCF Eure-et-Loire
- Stephane Leprince, directeur RFF Centre-Limousin
- l'ADULPCM : David Landais, Jean-Francois Terrasson, Bruno Roudot, Michelle Boissinot et Jean-Roger Condat.

Ainsi nous avons présenté à M. Mariani, les multiples "méfaits" de la SNCF et leurs incidences au quotidien dans les vies personnelles que professionnelles des usagers de la ligne. Nous lui avons exposé les vraies statistiques catastrophique des mois de Décembre 2010 et janvier 2011 qui nous intéressent à savoir celles en heures de pointes. Enfin nous avons très clairement expliqué à la SNCF présente qu'ils transportaient des choses qui avaient des bras, des jambes, un cerveau... bref des êtres humains et pas des marchandises qui peuvent être "trimbalées" sans contraintes temporelle ou confort.

Monsieur Mariani a expliqué que des améliorations sont attendues mais seraient phasées :
- d'ici quelques semaines, la SNCF devra avoir mis en place en collaboration avec l'ADULPCM un indicateur de qualité perçue par les usagers,
- d'ici 6 mois, un premier plan d'amélioration de transition permettant d'améliorer significativement la prestation de la SNCF, celui-ci sera élaboré par cette dernière avec une participation importante de l'ADULPCM,
- d'ici 2 ans, la qualité de service devra être au niveau attendu par les usagers via des améliorations lourdes au niveau de l'infrastructure et du matériel roulant.

Quelques points d'informations qui ont été diffusées :
- lors de la mise en place des ces plans, la SNCF et RFF ne seront pas cloisonnés à la région Centre, ainsi le directeur RFF Centre-Limousin a été mandaté pour également "agir" en Ile-de-France, idem pour la SNCF,
- RFF et la SNCF avance l'idée d'augmenter la durée de parcours, chose dont l'ADULPCM refuse catégoriquement. Les horaires sont déjà très détendus, un bref calcul démontre qu'actuellement, la vitesse moyenne ne dépasse pas les 90km/h alors que tant l'infrastructure que le matériel roulant sont capables de bien mieux.
- la ligne Paris-Chartres-Le Mans n'est pas encore réellement cadencée.

Au final, une réunion qui a permet d'obtenir l'implication de manière participative et pas seulement informative de l'ADULPCM au sein des plans de relance qui seront mis en oeuvre par la SNCF, la Région Centre et RFF.

Et la grève ?

L'ADULPCM a semblé être écoutée mais à cette heure, nous ne pouvons constater aucune amélioration au quotidien à part une "magistrale" communication de la SNCF afin de légitimer la circulation de train court. Pourquoi "magistrale" ? Nous la pensons pas "honnête", dont le prétexte est la mise en maintenance des TER 2N NG (trains modernes à deux étages) dont ces derniers commencent à présenter des signes de fatigue après à peine 6 ans d'exploitation. Seulement, pour le train supprimé de 17:18, dans le roulement (planning) de la SNCF ce train n'est pas assuré par un train TER 2N NG et le matériel roulant devant réaliser cette mission est en panne depuis un bon moment d'où les multiples annulations, enfin les trains en capacité réduite donc 4 voitures, ils le sont très fréquemment dans cette configuration depuis le début de l'année.

Ainsi, estimant que la SNCF n'est pas encore transparente, mais surtout que nous ne perdons pas la mémoire des hivers 2009 et 2010 avec leur qualité de service catastrophique, nous vous encourageons à prolonger la grève de présentation du billet (tout en voyageant en règle). Une réunion qui pose les bases n'est pas un progrès quantifiable. Vous trouverez sur le site de l'ADULPCM www.adulpcm.com le billet de grève que nous vous invitons à imprimer et distribuer à votre entourage.

Les revendications ?

A la vue de la dégradation de la ligne, notre principale revendication est un retour à des trains en capacité adaptée et ponctuels ! Néanmoins, nous avons également mis dans la balance, le refus de l'augmentation des abonnements pour 2011 et une uniformisation de la tarification sur la ligne.

Et après ?

Nous allons le 23 Février à 10h sur Paris, rencontrer M. Bodin Vice-Président de la région Centre délégué aux transports comme à chacune des réunions mise en place par l'ADULPCM, vous pouvez nous remonter vos questions ou remarques et même nous accompagner pour participer activement à cette réunion. Pour cela contactez nous par mail à contact@adulpcm.com

L'ADULPCM va donc participer aux différents groupe de travail mis en place pour améliorer la qualité de service sur la ligne puisque la nôtre est malade !

Enfin, l'ADULPCM a besoin d'être le plus représentative possible et nous vous encourageons donc à en faire connaitre au maximum son existence d'autant plus que l'adhésion est gratuite. Cela est nécessaire pour avoir plus de poids lors de nos actions.
Cordialement
-- 
Le bureau de l'ADULPCM

18 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,
Il va falloir effectivement se battre dans l'immédiat sur les points suivants :
A savoir,
1)Régler, une bonne fois pour toutes, la circulation des trains courts, en heures de pointe,tous le jours,du dimanche au samedi.

Afin de réussir, cette prouesse,il faut trouver du matériel extérieur à la région Centre.
S'il n'est pas possible de trouver ce matériel,il faudra demander de réduire la circulation du nombre de trains ,(si possible les moins chargés) ,seulement entre CHARTRES et PARIS(les trains entre CHARTRES et LE MANS ne sont pas si nombreux) du lundi au vendredi.
Cette réduction du nombre de trains,serait prévue à l'avance.
Sur les fiches horaires,la suspension(le moins possible) de circulations de ces trains ,serait repérer par des couleurs.
Je propose la période, la plus difficile pour la SNCF(chutes des feuilles neige...)à savoir,celle du premier novembre à la fin février.
Fin 2013,bien évidemment, avec l'arrivée progressive du nouveau matériel, les circulations de ces trains seraient de nouveau assurées.

2)Améliorer la vitesse des trains.
Pourquoi ,par exemple le train de 5h33(D.PARIS-5H33,A.EPERNON-6H15)sans arrêt VERSAILLES CH.EPERNON a besoin de 42 minutes pour faire le trajet tandis que celui de 6H18(D.PARIS-6h18,A.EPERNON-6H59)a besoin seulement,de ...41 mn alors qu'il stop à RAMBOUILLET et GAZERAN ?

Celui de 6H48(D.PARIS-6h48,A.EPERNON-7h21)sans arrêt VERSAILLES EPERNON,bats le record ,je crois ,avec seulement,un trajet de 33 minutes.BRAVO.
Il est donc possible,de réduire , les temps de parcours, et non le contraire , comme veut le faire la SNCF et RFF.
Proposition:
Faire circuler,aux heures de pointe,dans les 2 sens, quelques trains, qui seraient sans arrêt entre VERSAILLES et EPERNON,permettant d'assurer le trajet EPERNON et PARIS(A/R)en 33 minutes seulement.
Permettant du même coup,d'améliorer la vitesse de ces trains ,d'au moins 10 minutes sur les trajets PARIS-VERSAILLES CH. MAINTENON CHARTRES et bien entendu jusqu'en gare du MANS.Voire plus de 10 minutes si trajets optimisés entre CHARTRES et LE MANS.

3)Renforcement des sous stations malades.

Afin d'éviter la faiblesse de l'alimentation électrique en ligne,qui pénalise la circulation des trains.

4)Avoir des conducteurs en réserve au moins aux heures de pointe au MANS et à CHARTRES le matin ,le soir à PARIS.

5)Faire améliorer la communication par la SNCF.
En cas de souci , il faut des afficheurs(style ceux que l'on trouve dans les villes,comme celui d'EPERNON implanté dans la rue SAINT DENIS,juste au dessus de la gare côté CHARTRES) dans chaque gare,permettant de signaler, soit une perturbation à venir.Soit une perturbation en cours avec le motif exact.

5)Faire améliorer les '' correspondances'' dans les gares de VERSAILLES CHANTIERS et RAMBOUILLET
Comment?
Par exemple avec des dessertes même quai transiliens/ter.

6)Demandez la construction de la troisième voie entre les gares de LE PERRAY et LA VERRIERE dans les 5 ans à venir et permettant de circuler dans les 2 sens.
But: permettre de doubler les transiliens et évidemment améliorer la régularité des TER.

Avec 6 premiers points,je pense qu'il est possible de commencer à améliorer notre ligne.

Merci votre combat.
Bon courage.

Anonyme a dit…

Thierry Mariani, Secrétaire d'Etat aux transports
- Gérard Hamel, député de la deuxième circonscription d'Eure-et-Loir
- Laure de La Raudière, députée de la troisième circonscription d'Eure-et-Loir
- Albéric de Montgolfier, sénateur et président du conseil général d'Eure-et-Loir
- Lionel Beffre, préfet d'Eure-et-Loir
- Laurence Eymieu, directrice SNCF Centre

Belle réunion d'organisateurs du merdier existant.
Tous ces gens sont responsables de nos malheurs journaliers. Ce n'est pas avec eux, que l'amélioration promise montrera le bout de son nez. On a pas fini d'en baver !
Comme l'écrivait SS, ils nous vendent du vent.

SS a dit…

Les sous-stations
On va les renforcer avec quoi ? Avec des moulins à vent ? Les écolos ne veulent pas entendre parler des centrales nucléaires !
La 3ème voie entre La Verrière et Le Perray ne serait pas suffisante, et comme toute voie unique, banalisée ou pas, peu pratique d'utilisation, avec un trafic dense dans les deux sens. La place pour deux voies supplémentaires existe, pour un coût à peine plus élévé qu'une voie banalisée.
Pour le reste il faut regarder bien plus loin que le bout de son nez. ce n'est pas si évident que ça.

JRC a dit…

Super anonyme de 14:24 donc si on ne peut pas discuter avec eux, on va surement avancer à pas de géant avec toi, mais au fait quel est ton nom et quel est ton périmètre de responsabilité ?
Cordialement
--
Jean-Roger CONDAT

Kévin Malocoche a dit…

Jean-Roger CONDAT

Je n'ai pas dit qu'on ne pouvait pas discuter avec eux. J'ai dit qu'ils étaient, vu leur apartenance politique, responsables de nos malheurs journaliers.
Ne répondez pas à coté de la question et ne me tutoyez pas. On a pas élevé les cochons ensemble.
Je ne vois pas ce que mon périmètre de responsabilité vient faire dans cette galère.
Il me semble que chacun peut s'exprimer sur ce blog, ou faut-il qu'il soit adhérent à l'UMP ?
Mon nom est Kévin Malocoche.

Leslie a dit…

Juste une remarque sur le point 5 de l'anonyme de 14H08, effectivement envisageable à Rambouillet mais impossible à VC, car la correspondance se fait avec la ligne C, la ligne de la Défense et le transilien pour St Quentin, de plus la ligne Dreux/Plaisir à les mêmes correspondances que nous. Cela risque de faire bcp de train pour un seul quai.

SS, il est regrettable que, pour chaque proposition un peu intelligente vous arriviez avec des remarques agressives. Je ne pense pas qu'il soit nécessaire de construire une centrale juste pour alimenter la ligne Paris-Chartres, n'avez vous pas le sentiment d'être passablement dans l'exagération ? Par contre je vous suis sur 2 voies sup. plutôt qu'une alternative mais cela va nous prendre largement plus de deux ans !

14h24 : on connait la chanson "tous Pourris" OK mais n'est ce pas parce que des gens comme vous le veulent ? On peut effectivement passer sa vie assis sur son cul en reprochant la totalité de son existence aux autres mais on peut aussi en se bougeant ledit cul faire bouger les choses. C'est à mon avis plus utile à la communauté.

NKR a dit…

Ce qui me parait symptomatique, néanmoins, est qu'il n'y ait pas eu de représentant de la Région, autorité organisatrice de la ligne, à cette réunion. A moins que ce soit dans le "non exhaustif". Je ne remet absolument pas en question la légitimité des députés (élus du peuple) ou de secrétaire d'État (tutelle de la SNCF de par la loi), mais j'ai quand même l'impression qu'il manquait du monde...

SS a dit…

Leslie

Vous ne m'avez pas très bien compris.
Je ne critique pas les propositions un peu intelligente par des remarques agressives.
Je veux simplement dire qu'on ne fait pas démarrer un train avec des "moulins à vent" qui ne produisent que 5H00 par jour en moyenne et qui coûtent très cher à l'abonné "EDF" (voir les taxes qui figurent sur votre facture. C'est vous qui payez le rachat par EDF). De même que le cas de la ligne Paris Chartres n'est pas l'exeption en France, et qu'une centrale nucléaire en plus ne serait pas du luxe. Les médiats ont assez pleurés au mois de décembre.
Contrairement à vos ressentis, je ne suis pas dans l'exagération mais dans la réalité.
Une TER2N en US a besoin de 3,2 MW pour se lancer (5 MW en UM). Une BB 7200: 4,6 MW, une BB 26000: 5,6 MW, etc... Une éolienne, quand elle produit au maximum, débitent 2 MW. Sachant que plusieurs trains peuvent démarrer simultanément.... OK vous allez me dire que les champs éoliens contiennent au moins 6 éoliennes qui peuvent produire 12 MW QUANT Y A DU VENT !!! Quand y a pas de vent y a pas de train !!!
Je plaisante!

Sans rancune

JRC a dit…

Kevin Malocoche encore fait il que cela soit une vraie identité car étrangement en faisant une recherche sur internet ce nom de famille n'est porté par personne. Bref, vous n'êtes plus à une cachotterie près, effectivement, je vais vous vouvoyer car nous n'avons pas élevé les cochons ensemble puisque je ne l'ai jamais fait...

Après nous avons un impératif de faire prendre conscience à tous les niveaux que la situation de la ligne est très grave et ce quelque-soit la couleur politique. Vous critiquez visiblement l'appartenance politique des présents à cette réunion. Autant l'UMP n'a strictement rien fait pour améliorer notre quotidien, autant le couple PS/PC est coupable du démantèlement de la SNCF en ayant instauré la régionalisation et la création de RFF. Donc de grâce, cessez votre propagande. Aujourd'hui c'est l'UMP qui est aux affaires, nous discutons avec eux POINT FINAL.

Cordialement
--
Jean-Roger CONDAT

Anonyme a dit…

Ces propositions sont très interessantes.
Visiblement, ni la SNCF, ni RFF, ni la Région Centre, ni le STIF n'ont les quelques dizaines de milliards d'euros (au minimum!) nécessaires pour réaliser ces projets.

Si un généreux donateur lit ces lignes....

Anonyme a dit…

Pourquoi ne pas supprimer Versailles et faire un arrêt à St-Quentin à la place?
Ceux qui descendent à Versailles vont:
Dans le RER direction La Défense.
Dans le RER direction Paris.
Dans d'autres trains direction St-quentin....
Quelques uns direction Versailles.

A St-Quentin il y aurait les mêmes correspondances.
Ceux qui vont à St Quentin seraient arrivés.
Ceux qui vont à la Défense ou à Paris par le RER seraient arrivés.

Ca ferait du coup beaucoup moins de monde dans la gare de Versailles, moins de monde à monter ou descendre, à se croiser dans cette p.... de gare...

Anonyme a dit…

Pour le problème d'alimentation électrique, on a qu'à remettre des petits gris ! Ces trains sont peu consommateurs d'énergie. C'est d'ailleurs pour cela que la Roumanie en a acheté pour son réseau de banlieue ! Il faudrait les rénover et améliorer le système de suspensions.

Sinon si la France se remettait à innover, on pourrait chercher à faire des trains à hydrogène, avec les piles hydrogènes chargées via la caténaire avec l'énergie éolienne, solaire ou autre énergie propre, et utilisation des piles pour l'accélération. Voir http://www.hydrail.org/

En tout cas les trains lourds et gourmands en énergie qu'on fait actuellement, ça n'a pas trop de sens.

SS a dit…

Dans le rêve votre idée est bonne.
Dans la réalité ce serait pire.
Que faites vous des abonnés qui vont vers Massy et Plaisir ? De plus à St Quentin il n'y a que deux voies pour les trains en provenance de l'ouest (Chartres, Le Mans, rambouillet, La Verrière). Cela créera un bouchon supplémentaire.
Les TER devraient s'arrêter une fois de plus et arriver encore plus tard à Paris. Croyez vous que les abonnés à destination de Paris vont apprécier ?

stephadc a dit…

Merci à anonyme de 14h08 pour la qualité de ses remarques !
Un post d'Elu vous irais très bien !

En ce qui concerne les temps de parcours , ils dépendent totalement de la circulation sur la ligne !
Le fait de détendre les marches des trains , permet en théorie d'éviter les conflits de circulation et les retards!
Sur PSL c'est en place depuis quelques temps , et les sillons TER et Grandes Lignes ont été fiabilisés au dernier changement de service !
La mise en place d'un cadencement sur votre ligne impactera beaucoup de lignes et va le rendre très fragile !
En fait , si RFF veut instaurer un cadencement en IDF , il va falloir le faire sur toutes les lignes de la région , le résultat n'est pas gagné !
Des nouvelles infrastructures seront bien évidement nécessaires , ne serait ce qu'en prévision de la croissance de la fréquentation !

Le seul point d'amélioration à court terme est la capacité des trains !

Leslie a dit…

+1 avec SS, non seulement Massy et Plaisir mais il y a aussi bcp de monde qui sort à Versailles (je les regarde passer le matin, en attendant pendant 15 mm le C), ces gens se dirigent vers les bus pour Velizy, Villacoublay (grosse zone d'emploi), Buc, etc. je les trouve pas mal nombreux quand même.

Anonyme a dit…

stephadc;

" Les temps de parcours dépendent de la circulation sur les ligne" J'espère qu'à la SNCF ils ont connaissance de cette info essentielle?

stephadc a dit…

@ 08h54:
As tu des questions intelligentes à poser parfois ?

Anonyme a dit…

- 1 pour SS :

Si on travaille à la ZI les gâtines à Plaisir, y a le car ligne 4 qui mets 10 minutes pour le faire. C'est donc plus rapide que faire Versailles Chantiers, gare de Plaisir et enfin le bus... Et cela sans passer par la zone 4, donc on dépense moins...

Si on va du côté de Plaisir Grignon, il y a la ligne 100 direction Les Mureaux : 20 min de car.

Et si on travaille à Poissy, il y a le car ligne 16 (direction St Germain en Laye) qui mets 25 min pour Poissy Gare et 30 min pour Poissy Technopole.

Mais bon c'est pas grave, de toute façon la plupart prend sa voiture pour aller travailler à Saint Quentin en Yvelines, à Plaisir ou à Poissy... Il faut 47 min en voiture, plus d'une heure avec le train pour Saint Quentin (le temps d'aller à la gare puis de marcher / ou de prendre le bus de la gare de Saint Quentin à son lieu de travail)...

Enregistrer un commentaire

Merci de rester courtois dans vos commentaires... Les commentaires anonymes sont susceptibles d'être supprimés.