Accidents ferroviaires: Quelles sont les pratiques des conducteurs français?

SOCIETE – Alors que des pratiques de certains conducteurs étrangers apparaissent dangereuses, quelles sont les règles en France?…

Une semaine après la catastrophe ferroviaire de Saint-Jacques de Compostelle, en Espagne, l’enquête a révélé que le conducteur, dont le train allait trop vite dans une courbe, était au téléphone avec un membre du personnel de la Renfe, la SNCFespagnole. Une déconcentration qui entre en résonnance avec certaines pratiques à l’étranger, alors que des images de conducteurs de train argentins, repérés par Francetv.infoce mercredi, font froid dans le dos.

A la suite d’un accident mortel en juin à Buenos Aires, la capitale argentine, des caméras avaient été installées dans les cabines des agents de conduite. Certaines vidéos montrent un conducteur qui s’endort, tandis qu’un autre lit un livre, ou téléphone, pendant qu’un autre préfère masquer la caméra avec un tissu pour ne pas être filmé.

Aménagement d’horaires et de trajets en cas de grosse fatigue

En France, ces pratiques dangereuses sont impossibles, assure Pascal Descamps, secrétaire général du syndicat des agents de conduite FGAAC-CFDT. «D’un pays à l’autre, même au sein de l’Union européenne ou des entreprises, les machines et les formations des agents de conduite sont différentes. Mais en France, à la SNCF, ceux-ci ont une formation et des règles très strictes», continue-t-il.

Dans le menu des règles du conducteur de train français, pas de cigarette, de pause maquillage, et le téléphone portable personnel doit être «hors de la vision de l’agent de conduite», tout comme des livres ou les tablettes. Et si une gare appelle le conducteur dans sa cabine –sur un téléphone fixe-, «l’agent de conduite peut, au vu de la sécurité, prendre ou ne pas prendre cet appel», précise Pascal Descamps. «Mais en cas de danger, et si le conducteur ne peut pas répondre, la gare est toujours en lien avec ce train, en envoyant par exemple des signaux lumineux», ajoute-t-il.

«Si l’agent de conduite est mauvais, il sera descendu du train»

Quant à la fatigue qui peut frapper le conducteur, comme par exemple quand le nouveau-né d’un agent «l’empêche d’être à 100%», il peut aller voir sa hiérarchie pour aménager ses heures de conduite ou réaliser d’autres trajets, souligne le général du syndicat des agents de conduite FGAAC-CFDT.

La possibilité d’un malaise de l’agent de conduite fait l’objet d’une procédure particulière. La «veille automatique», une sorte de manette sur laquelle le conducteur doit appuyer moins d’une minute avant de la relâcher moins de cinq secondes, conduit à l’arrêt du train. «Dernier cas: Si l’agent de conduite est mauvais dans son travail, c’est simple, il sera descendu du train», appuie Pascal Descamps, qui conclut sur l’importance de la formation initiale des conducteurs de train. «On parle de sécurité, c’est le plus important», résume-t-il. 

0 Replies to “Accidents ferroviaires: Quelles sont les pratiques des conducteurs français?”

  1. Tu es sur quand tu affirmes que le conducteur roule plus vite pour rattraper son retard? cela voudrais dire que la possibilité de rattraper les retards existe malgré toutes les affirmations contraire des cheminots qui viennent sur les blogs.

  2. Belle prouesse de la communication. Le 862406 étant en panne à Rambouillet, les passagers ont été déroutés vers l’omnibus de 7h37. Le TER en panne a fini par être enlevé, un train sans arrêt est passé, puis le 862408 avec du retard. Mais il a dépassé l’omnibus de 7h37 à hauteur de Saint-Quentin. Les malheureux voyageurs qui ont suivi les conseils se sont donc fait avoir.

  3. @ Pr LORIEBAT : oui et non, car au moment de leur report sur l'omnibus rien ne disait combien de temps prendrait l'évacuation de la rame en panne. Valait-il mieux les faire attendre le TER suivant sans savoir à quelle heure, ou leur proposer un départ certain sur le transilien ?

  4. Bien, voilà un conducteur qui n'attend pas un ordre écrit pour avoir un sens collectif et humanité envers les travailleurs.
    J'espère qu'il ne va pas être agressé pour cela par les boeufs des syndicats ( et leurs moutons). Et qu'il trouvera assez de soutiens chez les collégues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.