Bulletins de retard humoristiques

Depuis quelques temps, la SNCF ne délivre plus de bulletin de retard papier. Jusqu’à, il y a environ 2 ans, dès qu’un TER arrivait avec un certain retard (à Montparnasse par exemple), le personnel d’accueil de cette gare se postait à l’entrée du quai d’arrivée et distribuait les bulletins de retards aux voyageurs qui sortaient du train.

Cela s’arrêta un jour, et en remplacement de ce « service », il nous a été demandé d’aller sur le site web du TER Centre (www.ter-sncf.com/centre) afin d’éditer nous-même ces précieux documents qui servent à justifier les retards des employés vis à vis de leurs employeurs.

Sauf que comme tout ce que touche la SNCF, ce service n’est pas à la hauteur.

Voici un florilège des bulletins qu’on peut éditer ce jour :

Le premier est un classique du genre :


Comme souvent avec ce genre de bulletin, le train est en retard, mais il n’y a aucune explication. Pire, l’absence d’explication n’a pas été prévue par les développeurs du site web, ce qui rend le message du retard pour le moins inachevé !

Mais ne soyons pas encore médisant. Parfois, une personne de la SNCF se réveille, et décide de taper de ses petits doigts de fonctionnaire le motif du retard. Mais hélas, cette personne, après l’effort surhumain d’avoir commencé à rédiger le message, se rendort immédiatement, laissant la phrase en suspens :


« Fort » de quoi ??? C’est une devinette que la SNCF a fait à l’attention du patron devant son employé en retard… A lui de combler le motif du retard comme bon lui semble.

Bon, parfois, il arrive d’avoir un bulletin correctement mis en forme :


Mais un motif, même presque correctement inscrit, se doit d’être crédible. Le train en question (le train que je prends tous les matins) est un express qui n’a aucune correspondance. Mieux, la SNCF n’assure plus les correspondances entre ses trains presque 1 an. Enfin, le retard montré dans ce bulletin n’a pas été dû à un quelconque problème de correspondance, mais il a été simplement causé par la marche ralentie de la rame entre les gares de St Quentin et Versailles (ce que le contrôleur à bord nomme pompeusement de « problème de régulation de trafic »).

Enfin, terminons par mon préféré :


C’est vrai, à la SNCF, un train qui n’a que 0 minute de retard, c’est un incident qui mérite d’avoir son bulletin. En effet, il est extrêmement important de justifier l’arrivée anormale de ces rares trains, car si les derniers se mettent à arriver à l’heure, mais où ira t’on ?

Dernière chose, n’oublions pas que la ligne Chartres-Paris est certifiée NF… Je ne sais pas ce que signifie NF à la vue de ces bulletins.

 Br 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.