Ce matin, un contrôleur …

Le train n° 16802 départ 06h58 de Chartres était une fois de plus surchargé.
A tel point qu’un contrôleur est intervenu (à la demande des usagers) dans la voiture de première classe située en mileu de train, et dans laquelle je me suis retrouvé à la montée dans le train, car la porte s’est trouvée en face de moi, et a demandé aux cheminots (voyageant sans devoir payer le titre de transport onéreux qui nous est demandé) de céder leur place aux usagers qui se trouvaient debout.
Certains se sont levés immédiatement, d’autres après que le contrôleur eut commencé à vérifier les titres de transport, un dernier a dans un premier temps refusé, puis a fini par partir, non sans avoir proféré des menaces à l’encontre du brave contrôleur.
C’est la première fois que j’assiste à ce genre de situation, et, comme moi, certains sont allés féliciter ce contrôleur à la descente du train, à Versailles.

0 Replies to “Ce matin, un contrôleur …”

  1. Vous etes les meilleures, vous savez tout, connaissez tout mieux que les autres! Vous devriez vous présenter à la présidence de la République!

  2. Depuis quelques mois , les règles imposées par RFF sur la circulation des trains ont changé!
    La priorité est donné aux trains circulant dans leurs sillons !
    Ces règles ont été édifiées dans le cadre de la concurence !

  3. L'anonyme de 16h39 a malheureusement raison.

    Ceci dit, rien n'empêche le régulateur de demander à l'aiguilleur de Rambouillet, de "lacher" l'omnibus avec 2 minutes de retard de façon à le passer derrière le TER au Perray.
    2 minutes c'est vite ratrapé surtout avec une BB 27300 au cul.
    Après, dans le secteur de Versailles, je ne me permettrais pas d'apporter de jugement sans connaître les conditions de circulation. C'est un secteur très difficile à réguler et le KVB n'arrange pas les choses.

  4. N'importe nawak la Commission Européenne. Ils feraient bien d'aller sur le terrain avant de prendre leurs décisions dans leurs petits bureaux de Bruxelles.

    Qu'est-ce que ça changeait à la concurrence ? Suffisait d'appliquer une règle pour que Transilien soit indemnisé par TER Centre des 3 minutes de retard… On aurait été gagnant plutôt que de subir 21 minutes et d'être encore plus en retard à Versailles Chantiers…

    Mais pourquoi 21 minutes et pas 15 minutes ? Logiquement il aurait du prendre le sillon du train suivant et n'avoir "qu'un" retard de 15 minutes…

    Belle dérégulation européenne… ça promets quand la concurrence va s'installer !

  5. C'est toujours les mêmes problèmes.
    -Le jour où la région IDF comprendra qu'il faut DOUBLER les voies entres le Perray et La Vérrière, en passant à 4 voies, on arrivera à faire cohabiter TER et Transiliens sans souci.
    -Mais aussi le fait de faire partir le Transilien à l'heure évite de "devoir des comptes" et de ne payer aucune pénélités.

  6. Primo, un train à l'heure est prioritaire sur un train en retard même léger. ça s'est la théorie. En pratique, si le régulateur a une bonne connaissance de la ligne et en fonction du matériel, il peut déroger à cette règle en cas de léger retard. C'est de sa responsabilité…
    Deuxio, un train en retard (desheuré même de 5 min) n'est pas prioritaire sur les autres trains et si il se trouve derrière un omnibus, il prend cher!!! Après, il faut passer Versailles et on applique la même règle. Là, on voit tout de suite si le régulateur fait correctement son taf car un train desheuré doit être suivi afin de limiter son retard. Et le régulateur doit donner ses ordres de priorités en fonction de la même règle mais aussi la prise en compte du train desheuré. C'est une autre histoire…

  7. Tous les jours, les TER allant en direction de Paris sont à l'heure avant l'arrivée à Versailles Chantiers. Pourquoi laisse-t-on passer des transiliens alors que le TER patiente généralement au niveau de la pièce d'eau du chateau. Résultat, le TER prend 5 bonnes minutes de retard voire plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.