Chartres – Orléans par le train sur de bons rails

Le président de la région Centre, le représentant de Réseau ferré de France et le préfet de région ont signé mardi la convention de financement pour démarrer les travaux entre Chartres et Voves. Ouverture prévue en 2013.

Dix ans qu’on en parle. Dix ans que la Région, que les élus des départements du Loiret et d’Eure-et-Loir, que l’État et RFF (Réseau ferré de France) tentent de trouver un terrain d’entente pour la réouverture aux voyageurs de la liaison ferroviaire entre Chartres et Orléans.

Mardi, à l’hôtel de Région, à Orléans, un pas décisif a certainement été franchi. François Bonneau, le président PS de la région Centre, Bernard Fragneau, le préfet de Région ainsi que Richard Rousseau, directeur régional Centre-Limousin de RFF (réseau ferré de France) ont signé une première convention de financement.

Avec quelque 7,5 millions allongés sur la table, auxquels s’ajouteront 28 puis 37 millions d’euros, les travaux pour le tronçon initial entre Chartres et Voves, soit 27 kilomètres de voies, vont pouvoir débuter. La base du chantier sera installée d’ici décembre. Les travaux proprement dits pourront alors être engagés pour une ouverture prévue pour le transport de fret d’ici 2013.

Le passage à niveau passe au vert
La question épineuse du passage à niveau de Chartres, véritable trublion dans ce délicat dossier, a bien entendu été évoquée lors de ce moment voulu assez solennel par les signataires. François Bonneau s’est fixé comme objectif « 2012, pour que le problème soit surmonté ». Richard Rousseau pour RFF a lui confirmé que la solution choisie est bien celle d’« un pont rail qui permettra de faire passer la deux fois deux voies sous la voie ferrée actuelle », assurant par là même que « la solution sera définitive à la fin de cette année ».

Rappelons que la ligne ferroviaire reliant Chartres à Orléans avait été inaugurée en 1872. C’est en plein conflit mondial, en 1942, que l’exploitation du trafic voyageurs avait été interrompue. En revanche celle du fret n’a jamais cessé et reste encore soutenue, surtout dans le secteur chartrain.

L’opération en tant que telle consistera donc à rénover l’ensemble des composants de la voie sur une section de 12 km entre Chartres et Voves. À la suite de l’installation d’une base travaux de 3.500 m2 en gare de Voves, les travaux de terrassement le long de la voie suivront, avant le renouvellement complet de la voie.

Les travaux ainsi entrepris sur cette section de voie permettront la circulation de trains de fret à 110 km/h et de trains voyageurs à 160 km/h.

En attendant Voves-Orléans

La poursuite des travaux entre Voves et la capitale régionale devrait s’opérer dès le lancement du premier tronçon entre Chartres et Voves, soit aux alentours de 2013-2014, à condition que le dossier de financement soit bouclé d’ici là. Mardi, une note d’optimisme a soufflé sur le conseil régional lorsque le représentant de RFF a assuré à l’auditoire que les études de cette opération devaient être rendues en fin d’année. En outre, le préfet a ajouté que « le passage au droit de la base aérienne de Bricy n’est pas un obstacle » et qu’« il n’y a pas de prescription supplémentaire même si Bricy va se développer ».

Grégory Legrand
La République du Centre

0 Replies to “Chartres – Orléans par le train sur de bons rails”

  1. Un homme avait insulté les controleurs de Versailles à Rambouillet ,avait fumé dans le train,ils ont donc (les controleurs) apellé la police. Cet homme etait limite agressif, il faisait peur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.