0 Replies to “En direct”

  1. Tout à fait d'accord avec Maël!
    Quelle difficulté de circulation le train peut-il rencontrer entre La Loupe et Courville-s/Eure? Puisqu'il semble que le problème venait de là!
    Mais c'est clair; tracté par une poussive BB8500, le train ne pouvait refaire son retard: 7mn au départ de Chartres et 13mn à l'arrivée à Montparnasse. La BB7200 était-elle déjà en grève ce matin?
    -FL-

  2. Ah, j'oubliais… Outre la poussive BB8500, la 1ère voiture du TER16806 était condamnée! Ce qui n'a pas manqué de créer un peu de confusion à Versailles: "Mesdames et messieurs les voyageurs, veuillez monter en queue de train"!
    -FL-

  3. Je confirme que le 16856 avait bien 7 minutes de retard à chartres puis 9 min à rambouillet. le train a ralenti entre la loupe et courville d'où la cause du retard.

    Maintenant pour les personnes qui ne cessent de critiquer depuis maintenant plusieurs semaines sur ce blog. Que faites vous pour que ça change !!!
    eh bien la réponse la voici !! rien on préfére critiquer sans savoir ce qui se passe derrière.

    C'est sur la solution serait de remplacer tout le matériel c'est si simple alors faisons le …..
    Regardez un peu plus loin que le bout de votre nez. La sncf ne fait arrive ses trains en retard par simple plaisir……

  4. On a affaire à des experts du matériels!!!! Donc ils devraient aussi savoir pourquoi entre La Loupe et Courville le train a ralenti. Alors les je sais tout ?
    Pleins de possibilités : le conducteur a décidé d'emmerder le monde donc il ralentit exprès bien sûr!!!, le conducteur a peut être obéi à la signalisation, vous savez les feux de toutes les couleurs sur le bord des voies, ah oui j'oubliais, il aurait bien sûr dû les ignorer comme certains ignorent les feux routiers c'est beaucoup plus simple et puis en Belgique c'est ce qu'ils font! On voit le résultat.
    De toute façon si la sncf donnait la vraie raison, personne n'y croirait.
    Ex les feuilles mortes, ça fait rigoler. Mais vous ne glissez jamais sur des feuilles mortes en automne. Et il ne faut pas être grand physicien pour savoir que l'adhérence Fer (roue) et Fer (rail) n'est pas idéale surtout en temps de pluie. Au lieu de critiquer, observer la nature en automne, prenez une feuille morte, pressez la entre vos doigts, vous verrez ce qui se passe, vos doigts auront une mélasse sur eux. Alors imaginez cette mélasse sur du fer, et ben ça glisse pardi!!!!!! Si c'est des conneries essayez chez vous mais il faudra vous salir les mains…..

  5. peut-être un autre train gênant… d'où le motif donné "gestion du trafic"… mais puisque Maël dit que le motif est bidon, ça doit être uniquement dû à la poussive BB 8500!

  6. Tout comme un train peut en cacher un autre, un motif de retard peut aussi en cacher un autre ? Le 16806 je le vois souvent en retard avant de partir à la gare, mais à l'heure en gare d'Epernon…

    puissance unihoraire bb8500 : 2 940 kW
    puissance unihoraire bb9200 : 3 850 kW
    puissance unihoraire bb7200 : 4 040 kW

    La BB8500 avait-elle besoin de se rafraîchir après les montées de Bretoncelles et de la Loupe dans la pente descendante de Pontgoin et La Loupe ? (On sait qu'il y a un échauffement à ne pas excéder)

    Simple hypothèse…

  7. N'empêche que le 16806 a été retardé par un train de marchandise qui rentrait au silo de Courville devant lui… La 8500 n'a pas aidé, car une 7200 aurait vraisemblablement compensé une partie du retard, mais n'est pas la cause!

    La 7200 manquante est certainement celle qui a percuté un vache ces dernier jours.

  8. Encore une fois Maël, évite d'écrire des conneries notament dans les descriptifs téchniques du matériel ferroviaire.
    A part la puissance électrique de la BB 8500 qui est exacte, les 2 autres sont erronées.
    Pour ta gouverne il existe 3 sortes de BB 9200.
    Les "petits n°" font 3300 Kw.
    Les "n° intermédiaires" font 3700 Kw.
    Les "gros n°" font 4050 Kw.
    Quand aux BB 7200, elles développent 4600 Kw.
    Mais il ne faut pas oublier les barèmes d'équivalence. La puissance électrique ne fait pas tout. Le couple et les rapports de réduction ont un importance capital dans l'effort à la jante.
    D'autre part je lis ce que tu as écris: "la pente descendante de Pontgoin"
    J'ai rarement vu de pente ascensionnelle !! Quand ça monte cela s'appel une rampe et quand ça descend: une pente.

  9. Effectivement malgré que les définitions du dictionnaire ne soient pas très clair, il y a bien des pentes ascendantes et des rampes descendantes… Il est tout de même écrit, comme exemple: "les camions avaient du mal à gravir la rampe". Ca veut bien dire ce que ça veut dire!…

    Mais en langage ferroviaire, quand ça monte cela s'appel une rampe et quand ça descend: une pente. Qu'on se le dise ! Il faut appeler un chat, un chat !
    Sur ce, bon weed kend.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.