Fini la queue au guichet de la SNCF


La SNCF a proposé aux régions un nouveau mode de rechargement des titres de transport. Deux modes, actuellement soumis à l’approbation des autorités organisatrices des transports de dix régions, permettront de recharger sa carte billettique directement depuis son PC, chez soi.

Le premier service consiste en un lecteur de carte portable permettant aux usagers des transports en commun de recharger leur carte billettique, type Navigo directement depuis leur ordinateur.

L’utilisateur n’aura qu’à introduire sa carte dans le lecteur, puis le brancher à l’ordinateur. A partir d’un site dédié, il pourra effectuer son rechargement n’importe quand et n’importe où.

Le deuxième service se présentera sous la forme d’une clé USB « trois-en-un ». Elle servira de lecteur de carte, de carte mais aussi d’outil de stockage. Là-encore, les possesseurs pourront recharger leur pass directement depuis chez eux.

D’après les services de la SNCF, il est difficile de dire quand ces cartes arriveront sur le marché. « Nous avons présenté ces deux services aux dix régions possédant des services de cartes billettiques. Nous attendons leur retour », a expliqué la porte-parole.

0 Replies to “Fini la queue au guichet de la SNCF”

  1. Excusez moi mais quand on bête c'est pour la vie!
    Le personnel travaille la nuit pendant que vous dormez. Les trains sont limités en vitesse car car les signaux de limitations de vitesse sont posés jusqu'à la stabilisation des voies et pour l'intervention inopinée du personnel pour des travaux ponctuels de jour.

  2. une petite question : comment peut on travailler en sécurité d'après vous avec le passage des trains sur la voie ? La réglementation ferroviaire impose l'arrêt des circulations dans ce genre de travaux et la voie contigüe sert justement de protection pour le personnel travaillant sur la voie. Si il y a 2 voies alors les 2 voies sont interdites la circulation. Alors un peu de réflexion avant de parler…

  3. Anonyme de 21:41
    Le monsieur te dit que les trains roulaient à faible vitesse, pas qu'ils ont été interdits de circulation… Alors un peu de réflexion avant de répondre.

    Anonyme de 08:41
    Le monsieur te dit que la voie sur lesquels les TER roulent n'est pas celle qui a eu sa réfection. La limitation serait donc due au personnel ponctuellement sur les voies ? Ah bin ils sont vachement camouflés alors…

  4. C'est bien l'ironie, mais cela lasse en fait:
    Même si la voie bis (banlieues) a été refaite (ballast blanc)Et comme avec votre voiture lorsque les voies de circulation passe de 2 à 1 voie, cela peut bouchonner en fonction de l'heure. Je vous laisse car j'ai bien l'impression de perdre mon temps à essayer de vous expliquer "l'inexplicable" pour votre cervelle d'Elite !

  5. Tant qu'une voie ferrée n'est pas stabilisée, elle représente un danger pour les circulations de la voie contigüe. Pour réduire les risques à 0, on limite la vitesse des trains sur les voies concernées. La vitesse peut faire bouger la voie et donc engager le gabarit de la voie contigüe d'ou limitation de vitesse.
    A tout ceux qui ne voient personne aux bords des voies, les travaux se font essentiellement la nuit et les tranches horaires sont réduites au minimum pour les travaux. Les travaux non terminés ont des conséquences sur la vitesse des trains.

  6. Je peux attester que la semaine dernière, le TER de 8h18 au départ de Paris Montparnasse vers Chartres a bien roulé sur la voie banlieue dans la forêt de Rambouillet a vitesse réduite. Des travaux sont visiblement actuellement en cours sur la voie TER.
    Ce n'est malheureusement pas la première fois qu'on constate cette sorte de "racisme" anti-Transilien sur ce blog.

  7. On est d'accord les travaux se font la nuit et on bloque aussi la circulation sur les voies voisines de celles sur lesquelles on fait les travaux, par sécurité.

    D'autre part, on limite la vitesse de circulation sur la voie qui vient d'être refaite, le temps qu'elle se stabilise et pour qu'elle ne modifie pas le gabarit de la voie voisine, ok.

    Mais pourquoi limiter la vitesse – en dehors des interventions – sur la voie qui n'a pas subi de travaux et qui est donc, elle, stable ?

  8. Anonyme de 21h25
    Si vous aviez lu les deux premiers articles cela vous aurait économisé d'écrire 6 lignes pour rien.

    Vincent
    Sachez qu'il n'existe pas plus de voie transilienne que de voie TER dans la forêt de Rambouillet. La portion de voie entre Le Perray et Rambouillet comporte 2 voies sens Impaire et 2 voies sens paire parcourables par n'importe quel train.
    Induire du racisme à ce niveau frôle l'inconscience voir la paranoïa.

  9. Je suis entièrement d'accord avec vous anonyme de 10:04 : s'il n'y a pas de voies réservées à un type de trafic dans la forêt de Rambouillet, il en va de même entre Viroflay et Clamart.
    Je m'étonne juste que vous n'ayez pas réagi de la même façon à la lecture du premier message de cette série qui affirme qu'entre Viroflay et Clamart seul le ballast de "la voie bis (celle utilisée par les trains de banlieue)" a été refait.
    Je maintiens que certains messages sur ce blog ont souvent tendance à rendre les trains de banlieue en général, la gare banlieue de Versailles Chantiers (aimablement rebaptisée "VC") en particulier, les habitants de Rambouillet et de Versailles trop nombreux à vouloir voyager en TER, et finalement les travaux qui seraient réalisés uniquement sur les voies bis "Banlieue" responsables des nombreux problèmes rencontrés sur la ligne TER…
    Je ne pense donc pas être le seul paranoïaque à intervenir sur ce blog en faisant état de cette sorte de "racisme" anti-Transilien!

  10. Vincent
    Excusez moi mais je ne comprend rien à ce que vous dites. Il n'y a pas de racisme envers les transiliens. Des travaux sont entrepris et les conditions de circulation qui en découle font que !…. C'est tout. Faut pas chercher à tondre la tête d'un oeuf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.