Grève du 19 novembre reportée à samedi 22 novembre (ou annulée)

Enfin une bonne nouvelle !!!!!

La CFDT et la FGAAC ont annoncé le report du mouvement de grève reconductible prévu à la SNCF à partir de mardi soir, à la suite d’une nouvelle séance de négociations avec la direction sur les modalités de réforme de l’amplitude de travail des conducteurs volontaires du fret.

Le préavis est reporté à samedi « le temps de s’assurer que le décret gouvernemental qui doit entériner les négociations et doit sortir jeudi soit conforme aux discussions que nous avons eu avec la direction », a précisé lundi à l’Associated Press le secrétaire général adjoint de la CFDT cheminots Dominique Aubry.

« Si le décret est conforme, ce préavis sera totalement levé », a-t-il ajouté.

0 Replies to “Grève du 19 novembre reportée à samedi 22 novembre (ou annulée)”

  1. Bien, ce n'est quand même pas des extrémistes politisés qui ne sont que 5% en comptant les glandeurs et syndicalistes à temps plein ( Ce veut dire presque aucun vrais cheminots) qui vont faire la loi à la sncf.
    Alors que les usagers-travailleurs disent stop à votre égoisme.
    Alors que les vrais cheminots disent arrêtez vos conneries.
    Alors que la direction sncf dit vos demandes sont injustifiés.
    Les politiques disent aussi que c'est n'importe quoi ( sauf ceux qui font leur beurre avec les problèmes des français).
    Même les syndicaliste demandent que l'esprit bière-merguez cesse.

    Il faut limiter les abus du droit de grève de manière à ce que ceux qui se cachent derrière un discours "droit de grève" pour ne pas travailler soient licenciés pour faute.

  2. le problème, c'est que ce n'est pas avec cette attitude que la sncf (au sens le management) va poser les bases d'un mode de fonctionnement constructif avec les syndicats et le personnel…

    Tout ce qui va arriver c'est que ca va se radicaliser encore plus … de part et d'autres …

  3. Almaren;

    "Un fonctionnement constructif avec les syndicats"!

    Même la direction de la cgt ne réussit pas à faire évoluer la mentalité de leurs archéocummunistes et la mentalité de leurs extrémistes natures.

    Ils lancent des gèves-prise d'otages sans vraies raisons. Et ne savent même pas les faire arrêter ( je parles des syndicalistes).

    Nous savons qu'en cas de crise ou de catastrophe écologique ils refuseront la solidarité et pousseront à aggraver la crise. Parce que c'est leur nature!!!

    Alors être inquiét d'une radicalisation! Ils sont déjà beaucoup trop loin dans la radicalisation. Il faut les arrêter.

  4. Ce matin j'ai entendu et bien aimé à la radio :

    que c'était l'allergie aux pollens du "bouleau"
    qui les empêchaient de reprendre !

  5. A l'issue de cette première discussion la CGT a annoncé que "le budget recrutement 2010 sera dépassé au-delà des 2.300 recrutements prévus". La SNCF a confirmé des discussions à venir sur un nouveau volume d'embauches. Le budget 2010 prévoyait initialement 1.800 recrutements pour 5.400 départs envisagés, avant d'être porté à 2.300 sous la pression des syndicats.

    Alors effectivement les grevistes on predu du salaire mais ils ont au moins obtenu des embauches et ca fera toujours des chomeurs en moins.
    Je ne sais pas si critiquer les syndicats ou les cheminots feront avancer les choses, mais moi (usagés comme vous) je pense que les seuls responsables sont les patrons de la SNCF ou les regions qui refusent d'entendre les associations et les revendications des syndicats.

  6. Et bien comme ça les clients de la SNCF en passe de perdre leur boulot grâce à la multitude des problèmes rencontrés sur la ligne, vont pouvoir postuler à la SNCF. Ils n'auront même plus à justifier leurs retards. C'est une merveille cette organisation.

  7. Leslie pour postuler encore faut-il en être capable ! Ce n'est pas la bande de rigolos qui crachent son venin sur les syndicats, qui risque d'être embauchée. Leur QI d'huître ne leur permet pas de postuler.

  8. Ben voyons: alors si c'est si simple, il n'y a qu'à ouvrir les vannes à fond en engageant les 2,5 millions de chômeurs à la SNCF. Comme si la raison sociale de la SNCF était de contrôler et limiter le nombre de chômeurs… Et sans compter le coût à charge de la société: à la SNCF, les nouveaux arrivants sont engagés avec l'assurance de l'emploi et un système de retraite très favorable, statuts accordés de par la pénibilité du travail, certe, mais doit donc être en adéquation avec les réels besoins sous peine de générer une charge conséquente pour la collectivité. Je rappelle que Veolia, qui a déjà passé un accord avec les chemins de fers italiens pour répondre à la future mise en concurrence de quelques lignes TGV, a annoncé ouvertement être capable de faire baisser les prix des billets de 30%, principalement à cause de la différence de statut.

  9. Les syndicats extrémistes, par leurs grèves non justifiées, cassent les entreprises. Et est donc responsable du chomage. Et pour le résoudre il suffit d'embaucher ces chomeurs dans les services publics et à la sncf. Tiens à sncf rail qui a encore plus perdu des clients en raison de son manque de fiabilité à cause des syndicalistes.

    C'est un raisonnement vraiment lamentable de soviétisation.

  10. Anonyme de 14:23 : Désolé de ne pas partager votre opinion : quand je vois le niveau des réponses apportées ici par lesdits syndicalistes, je comprends pourquoi les syndicats n'arrivent pas à être plus présents dans les entreprises. Ils sont tout simplement lamentables.

  11. Mais enfin qui peut encore être suffisamment aveugle pour être dupe??
    Les syndicats n'ont rien obtenu! Aucun engagement ferme! Nada!
    Prenons de la hauteur et observons!
    Ces dernières réunions n'ont été mises en place QUE pour faire en sorte que SUD et CGT s'en sorte la tête haute sans quoi ils continuaient la grève même sans finalité. Mais que personne ne se trompe, la grève n'a mené à rien. La prochaine fois, cheminots, ne vous faites pas entrainer sur la voie de la contestation stérile (pour rappel, cette grève n'avait comme objectif que de montrer à SUD de la part de la CGT qu'ils étaient encore actifs) le droit de grève est trop important, surtout en ces temps d'agitation politico-sociale, pour être ridiculisé ainsi.

  12. Leslie et les autres.
    Je connais des gens comme vous qui crachaient sur les syndicats. Le jour où on leur a montré la porte, ces mêmes personnes ont pleurés leur mère et ont courru supplier les syndicats de les défendre.
    Je vous souhaite simplement de ne pas en arriver là !

  13. Anonyme de 18h21 : un bon avocat sera largement plus efficace, et j'en connais. L'exemple de syndicalisme vu dans l'entreprise pour laquelle je travaille m'a depuis qq années fortement incitée à les fuir comme la peste. Le discours de ceux qui viennent sur ce blog n'améliore pas mon opinion. Je suppose que certains font leur boulot mais pas ceux ici présents qui nous utilisent de façon honteuse pour obtenir leur augmentation de salaire. Il suffit de voir leur réaction lorsqu'on leur suggère une autre façon de faire, ça ne les intéresse pas, incapable d'inventer autre chose. Il y a pourtant eu des propositions intéressantes ici même, mais voilà ils préfèrent nettement la solution de facilité : les otages.

  14. Quand il y a une catastrophe naturelle, comme un nuage de poussière par exemple, est-ce que les syndicalistes vont faire oeuvre de solidarité? La réponse est non.

    Alors au lieu d'essayer d'imaginer des situations, on va déjà regarder les faits pour savoir qui sont les syndicalistes. Ces preneurs d'otages ( des travailleurs) qui refusent de faire preuve de solidarité.

  15. La grève est un droit.
    Une catastrophe naturelle, est un accident prévisible sans date préétablie.
    Je ne vois pas le rapport entre les deux sutout qu'il n'y a pas de victime.
    D'autre part, d'après la direction générale de la SNCF, 95% des trains circulaient, alors vos histoires scabreuses de prise d'otage ne tiennent pas la route. Adressez vous à la DGAC.

    Leslie, donnez moi vos propositions intéressantes, qui j'en suis sûr, ne sont certainement pas réalisables. Mais n ne sait jamais, il peut y avoir quelques idées.

    Je vois que vous n'avez pas de soucis d'argent, pour vous permettre de prendre un avocat pour vous défendre! Le syndicat c'est gratuit et devant les prud'homme, pratiquement indispensable.

  16. Anonyme de 14:49 : juste pour info, un avocat peut parfaitement se payer sur les indemn gagnés, autre chose : nous avons droit à l'aide juridictionnel (50%), donc au final 0€ à débourser, sans compromission. Comme nous ne sommes pas là pour gagner de l'argent sur le dos des autres mais juste pour être rétabli dans ces droits, c'est amplement suffisant.
    Très bonne journée.

  17. J'ai connu plusieurs expériences ou un employé est passé par les syndicats. Les syndicats ont radicalisé l'affaire pour en faire une arme contre le patron. C'est devenu un combat dans lequel l'employé a été oublié. Tout le monde a perdu sauf ceux qui aiment l'agitation politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.