La SNCF reconnait ses erreurs dans l’incident du mardi 13 mai au matin

Comme indiqué sur ce blog, la gestion de l’incident du mardi 13 mai a été incompréhensible.
Alors qu’un train est en panne vers St Quentin, certains TER sont supprimés pour alléger le trafic.
Des rames sont alors disponibles en gare de Chartres mais la SNCF fait circuler un train court! Il faut alors mettre dans ce train autant de voyageurs que dans 2 trains longs!
Cette situation a créé beaucoup de tension entre voyageurs.

Sur son blog, la SNCF reconnait son erreur (c’est à souligner):
Après analyse de l’incident à froid, nous sommes conscients d’avoir commis deux erreurs n’ayant pas favorisé l’intérêt collectif et votre confort : supprimer le 862410 qui assurait une mission omnibus et aurait permis de desservir toutes les gares du parcours, et faire circuler le 862408 en composition réduite.
Le choix des trains supprimés et de faire circuler une sous composition n’étaient pas judicieux de notre part.

0 Replies to “La SNCF reconnait ses erreurs dans l’incident du mardi 13 mai au matin”

  1. Et voilà, quand, nous les usagers, nous ne sommes pas pris en otage par les grévistes SNCF, les pannes récurrentes de la SNCF, les voleurs de cables SNCF…. ce sont les autres qui viennent nous pourrir la vie ! Pétard, prenez d'assaut le siège de la SNCF et oubliez nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.