Le pôle gare à Chartres

Il faudra attendre une dizaine d’années environ pour que la gare de Chartres présente son nouveau visage. « La réorganisation de cet espace de 30 hectares, qui n’a pas bougé depuis cinquante ans, demande énormément de travail », justifie Jean-Pierre Gorges. Une restructuration complexe qui associe tous les modes de déplacement existants: « Nous allons construire une dalle au-dessus de la gare. Les vélos, les voitures, les taxis, les bus, les cars, les piétons et un tram-train y stationneront et y circuleront sans encombre », précise Michel Teilleux, adjoint (UMP) à l’urbanisme et aux grands projets.

La mairie voit dans ce réaménagement un moyen de réguler le trafic autour de la place de la gare, souvent encombrée aux heures de pointe. « Chaque jour, plus de 9 000 voyageurs prennent le train à Chartres. Il est donc indispensable d’organiser un vrai pôle d’échange intermodal, à la fois fonctionnel et valorisant », explique Michel Teilleux. Un parking de 750 places sera érigé, sous la grande dalle. « Se concentrer sur le pôle gare est essentiel, accorde Eric Chevée (MoDem). Mais le parti pris urbanistique, qui laisse la part belle au béton, me paraît daté. »

De nombreux partenaires -SNCF, Réseau ferré de France, Etat, région, département, Chartres Métropole, etc.- devront travailler ensemble pour assurer la réussite de l’opération. D’autant que l’ambition du maire ne s’arrête pas à la seule réorganisation de la gare. Le quartier environnant devrait être également transformé. « Il s’agit de mettre à profit plus de 55 000 mètres carrés de surfaces, en construisant de nouveaux logements, des bureaux ainsi qu’une salle multiculturelle et sportive qui ressemblera à un mini-Zénith! s’anime Jean-Pierre Gorges. Je veux à la fois favoriser la mixité sociale dans ce quartier et créer un important noeud de communication à une heure de Paris. » Un projet qui ne fait pas l’unanimité auprès des opposants. « Cette concentration urbanistique, peu respectueuse de l’environnement, entraînera, a fortiori, des problèmes d’embouteillages. Il faut être réaliste: si l’on ajoute des habitants, le trafic s’intensifiera de manière inévitable. D’autant que l’urbanisme de dalle qui est prévu ne me paraît pas fonctionnel du tout », avertit le conseiller municipal socialiste David Lebon. « Ce mini-Zénith est quant à lui complètement démesuré, renchérit Eric Chevée. Il est dangereux pour les finances chartraines de tenter de recréer la gare de Montparnasse à Chartres! »

A proximité de la cathédrale, la nouvelle gare marquera en tout cas la dernière étape de l’aménagement des boulevards qui contournent le centre historique. Une opération amorcée sous le premier mandat de Jean-Pierre Gorges.

0 Replies to “Le pôle gare à Chartres”

  1. En ce qui me concerne juste un problème mardi, mais effectivement plus calme cette semaine. Moments tellement rares qu'il faut les savourer.

Répondre à Leslie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.