le top du comble (suite)

Bonjour,

 Je partage l’avis du voyageur du vendredi 23 octobre à 17 h 24 qui qualifie le top du comble (= le fait du prince) d’avoir été verbalisé alors que son train accusait un retard très conséquent.

Le vendredi soir, le voyageur paye pour être transporté à l’heure indiquée et a le droit à aucun remboursement en cas de retard d’une demi-heure et plus, retards dus parfois à la loco qui fume ou à la voiture SNCF qu’on vide à Versailles (cas que j’ai vécus récemment..), contrairement aux retards des voyages en TGV qui sont parfois remboursés.

En revanche comme pour le TGV, les tarifs sont chers et augmentent tous les ans en début d’année.

On peut juste se souhaiter la fin du monopole de la SNCF sur les rails, comme cela a été la fin du monopole de la SNCM sur la liaison maritime avec la Corse.

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.