Redémarrage de l’ADULPCM

Redémarrage de l’ADULPCM

Bonjour,
nous subissons un service dégradé voir même très dégradé depuis quelques semaines. Il n’est pas concevable que les usagers continuent à subir en étant résignés ! Ce n’est qu’on nous mobilisant que nous arriverons à peser tant sur la Région Centre VDL qui en tant qu’autorité organisatrice devrait taper très fortement du poing sur la table. La Région, à certes elle a acheté 14 trains Playmobil à 10M€ pièce c’est très bien… Quoi que la configuration choisie est très discutable, mais ce n’est pas une raison pour dire : « J’ai fait ma part du boulot maintenant, je m’en moque »…

Il est nécessaire d’avoir une association forte capable d’apporter la contradiction à chacune des parties (SNCF Mobilités, SNCF Réseau, Region) qui ont tendance à rejeter la faute sur les autres. Une association ce n’est pas seulement un bureau, c’est également un quorum d’usagers représentatifs des différentes dessertes de la ligne, il faut donc le constituer rapidement !
Nous allons repartir sur le modèle juridique qu’est l’ADULPCM association 1901 enregistrée en préfecture de Chartres (immatriculation W281004601) pour rapidement démarrer. Et ainsi, rencontrer dans les plus brefs délais les différentes parties, afin d’avoir la vérité de chacune et de les croiser…

La vérité, sur la disponibilité du train nettoyeur et le nombre de passages, la vérité sur la mise au point des Regio2N, la vérité sur le choix de la configuration des Regio2N, la vérité sur la fin de l’entretien et la réforme trop rapide des BB8500/VO2N… En bref, savoir pourquoi nous subissons cette qualité de service déplorable, identifier la ou le coupable non pas pour le clouer au piloris mais qu’il soit aidé dans sa démarche de constat et de s’améliorer !

En effet, il n’y a jamais de coupable… mais les usagers payent (et continuerons de payer, l’ADULPCM est totalement contre la fraude), la qualité de service baisse avec un nivellement par le bas des horaires qui donne au final des temps de parcours toujours plus longs alors que les trains sont de plus en plus puissants, aucune robustesse dans la production… nous sommes donc en droit d’exiger des conclusions mais surtout des actions ! Et ces actions ne peuvent être menées que si les problèmes sont clairement identifiés.

Nous avons besoin de reconstituer le bureau de l’association, mais également quelques personnes qui souhaitent nous accompagner lors de nos rencontres avec les différents acteurs. L’ADULPCM ne fera pas l’erreur de se déplacer comme elle a pu le faire auparavant car tant le groupe SNCF que la Région sont a disposition des usagers, citoyens, clients ou électeurs et non l’inverse. Ainsi ces rencontres se déroulement à proximités de Chartres et ne devraient donc pas être trop chronophages car nous sommes conscient que tous avons « une vie » en dehors de ce train qui nous la pourrie trop fréquemment !

Il est question de redémarrer l’ADULPCM autour de moyens numériques et d’utiliser les réseaux sociaux pour nos communications tout en conservant les documents institutionnels sur un site vitrine.

Ainsi, si vous souhaitez vous investir de près ou de loin à ce « combat », n’hésitez à vous manifester à l’adresse contact@adulpcm.com 

Au plaisir de vous lire.

Le bureau de l’ADUPCM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.