Régulation du trafic et incompétence

Ce matin, nous avons encore eu le droit à ce que la SNCF sait faire le mieux : l’incompétence !

Mais, reprenons le détail de l’histoire. A Chartres, ce matin donc, l’express 16752 de 6:52 est annoncé avec un retard de 10 minutes suite à la fumeuse excuse de « difficulté lors de la préparation du train ».

Toutefois, la pouf qui hurle dans le micro sur les quais de la gare tous les 2 minutes affirme que le train arrivera le premier à Paris : en effet, à 6:57, le 862408 doit partir. Il s’agit d’un semi-direct faisant arrêt à Maintenant, Epernon puis Rambouillet.
C’est ainsi que le semi-direct quitte la gare alors que l’express n’est toujours pas en vu.

A 7h, arrive enfin le Corail, qui, une fois les voyageurs montés à bord, s’élance à toute vitesse vers Paris.
Arrivé à Maintenon, on constate tous que le semi-direct a emprunté la voie secondaire afin qu’on puisse le doubler.
Peine perdu, à peine l’express arrive à Epernon que nous sommes stoppés en pleine voie, et… et… et le semi-direct qu’on venait de doubler repasse à nouveau devant nous !

Il semblerait que l’idiot qui est à la régulation du trafic a tout simplement oublié de positionner correctement l’appareil d’aiguillage en gare d’Epernon afin que l’on puisse poursuivre le voyage.

Les contrôleurs à bord ont eu l’air dépité en nous annonçant que l’arrêt en pleine voie été dû au fait de laisser passer le semi-direct devant nous, et que maintenant, vu qu’on serait collé derrière lui, on arriverait après lui à Montparnasse, soit un retard de 15 à 20 minutes à prévoir.

Et, 20 minutes, c’est effectivement le retard que nous avons eu arrivé dans la grande gare parisienne.

Bref,
– merci aux fainéants du Mans pour la difficulté de préparation de la rame,
– merci à la pouf du micro de Chartres pour son mensonge,
– merci à l’idiot de régulateur pour sa compétence.

Mais rassurez vous, rien ne changera :
– nous n’aurons aucune indemnisation alors que la faute des cheminots est manifeste,
– l’idiot de la régulation ne sera pas blâmé, touchera sa prime d’efficacité et pourra toujours voyager gratuitement en première classe,
– la Simone hurlera toujours dans le micro en gare de Chartres,
– et nous aurons comme promis une augmentation de plus de 2% du billet pour ce formidable service !

 Br 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.