Scandale : on nous empêche de monter dans le Corail 862433 de 17h54.

17h50 : le Corail disparaît de tous les affichages de Montparnasse. On croit à une suppression. Mais non, il est à quai voie 22, c'est une chance de le trouver.
17h51 : le lumineux et sonore "Attention départ" se signale (déjà) et les employés de la SNCF font signe de ne plus monter. Pourtant, il n'est pas l'heure. Nous sommes une demi-douzaine d'usagers piégés, s'entendant dire "il est 54", malgré l'évidence et les grosses horloges qui indiquent 17h52. Forcément, le temps a passé, il a fallu faire sans info et on parlemente déjà depuis une bonne minute.
Les employés de la SNCF s'en fichent, mais on a l'impression que ça leur fait plaisir.
17h53 et quelques secondes : le train s'en va, en avance, après une sonnerie qui aura duré 2 bonnes minutes. Les employés (contrôleurs ?) SNCF sont presque goguenards, les usagers dépités.
Les retards ne se suffisent pas à eux-mêmes.
Pr LORIÉBAT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.