0 Replies to “Service Infotrafic”

  1. C'est une retranscription de ce qui s'est passé en partie mais nullement donné le ton de la réunion. Article beaucoup trop conciliant envers région et SNCF.

  2. Les pannes obligent la "sortie" du matériel et donc provoque des perturbations. Pourquoi pas, tout simplement, retirer en permanence une rame ou deux afin de couvrir d'éventuels problèmes ? Actuellement on ne sait jamais si tel ou tel train va rouler. Avec moins de trains en circulation la SNCF devrait pouvoir assurer un plan de circulation réduit. Le pire en ce moment, c'est le flou sur les horaires.

  3. Tout ça c'est du vent.
    On se fout de votre gueule. En dehors des Z 26500, seulement 6 rames "HLM" circulent. Il manque une dizaine d'éléments Z 26500 pour pouvoir assurer correctement le service prévu dans la grille du roulement rames.
    l'idéal serait que ces éléments soient composés de 5 caisses (ça existe) mais les quais de certaines gare ne sont pas assez long pour acueillir un UM de 10 caisses (Gazeran, St Piat, Jouy et La VIlette)

  4. c'est pas grave si les quais des petites gares ne peuvent accueillir les 10 caisses. on a le problème déjà en 8 caisses pour les petites gares sarthoises. il suffit d'obliger à monter dans la rame de devant.

    et sinon rallonger les quais de ces gares coûte de toute façon moins cher que de réussir à désaturer la gare de Versailles Chantiers… au pire il suffit de faire des quais en bois comme les petites gares de la ligne C entre Versailles et Massy…

  5. Je confirme que pour moi cette réunion était une sinistre mascarade n'apportant aucune solution. Très clairement, la SNCF a dit : "cette année on a fait au mieux et on ne peut pas faire mieux alors taisez vous et ne nous demandez pas la lune".
    D'ailleurs, il a fallu "jouer au con" pour être écouté tellement Mme Eymieu semblait distante et Mr Borri arrogant. Heureusement, à la fin le courant est mieux passé mais le début était très électrique, ça c'est sûr la journaliste ne l'a pas noté et encore moins qu'une association était présente alors que nous étions en "force".

    Enfin cet article est d'une naïveté qui démontre que cette journaliste ne connait pas son sujet car avaler et retranscrire des couleuvres pareilles c'est très clairement ne jamais pratiquer cette ligne.
    Cordialement

    Jean-Roger CONDAT
    Vice-président de l'ADULPCM
    http://www.adulpcm.com

  6. Je ne suis pas votre ennemi comme certains peuvent le penser, bien au contraire. Ce qui me gène, ce sont les critiques inapropriées et désobligeantes concernant les cheminots de base. Ils se trouvent dans la même galère que vous à un moindre niveau, je le reconnais, (retards à justifier à votre patron ayant pour cause le retard des trains).
    Si vous évitiez de mettre plus bas que terre les cheminots du terrain, comme je l'ai lu à maintes reprises, nos relations s'en ressentiraient. Nous pourrions faire un bout de chemin dans le même sens.

    Cordialement

  7. SS jamais l'ADULPCM ne s'en ai prise aux "cheminots de base" comme vous le dites. On sait très bien que le couple perdant est région (qui prend pour argent comptant les excuses) et la direction de la SNCF qui veut faire un maximum de bénéfice sur une mission de service public.
    Cordialement

    Jean-Roger CONDAT

  8. @ SS,

    C'est très possible que vous "compreniez" nos galères.
    Mais quand les casseurs décident une grèves vous suivez et répétez ce qu'ils vous demandent de dire+ Mais jamais je n'ai entendu un cheminot avoir le courage de dire cette gréve nous sommes contre, avec conviction. Et pourtant les asseurs ne sont que quelques pourcents.
    Ensuite vous êtes très dogmatiques: le cheminots est parfait, ce n'est jamais de sa faute.

    Quelques fois les "amis" sont pires que les "ennemis!"

  9. Anonyme de 13h12

    Il est certain que compte tenu de vos propos, nous ne pourrons pas faire un bout de chemin avec vous.
    Dans quelle mesure sommes nous des casseurs, et des casseurs de quoi ?
    Vous ne connaissez pas nos problèmes et vous vous pemettez de nous juger.
    Vous n'avez aucune envie de faire un pas dans notre direction. Vous faites partie des gens qui critiquent tout, systématiquement, juste pour critiquer. Vous n'êtes pas constructif, donc destructif. Un casseur quoi!
    Vous parlez finalement en connaisseur.

    Cordialement

  10. Oui, nous n'avons pas le droit de juger parce que nous ne connaissons rien à la sncf. C'est cela votre dogme.
    Mais nous galérons ( fermez votre gueule) Nous payons de plus en plus cher ( si vous voulez de la sécurité et un service public , payez et fermez votre gueule)Et c'est toujours la faute des usagers trop cons pour ceci ou cela.(Acceptez le et fermez votre gueule.

    Nous ne devons pas critiquer juste payer. Sinon on n'est pas constructif!

    Vous n'êtes que des égoistes, corporatifs, casseurs de service public à l'esprit étriqué. Et vous ne voulez pas remettre en cause tous vos privilèges et avantages. Que les autres crèvent plutôt.

    J'ai entendu le patron de Sud que vous vous êtes choisi qui disait: "j'en ai rien a faire des problèmes des usagers." Entre autres discours extrémistes.
    Ceux qui pensent que l'on peut vous serrer la main sont vraiment des imbéciles.

    cordialement.

  11. Il est inutile de discuter avec vous.
    Vous êtes aigri et stupide. Je vais quand même essayer de vous faire entendre raison.
    Stupide car vous affirmez des contre vérités. Exemple: "Sud que vous vous êtes choisi"!
    Je ne suis pas syndiqué à Sud Rail, ni ailleurs.
    D'autre part je ne connais pas le fonctionnement ni vos problèmes dans votre entreprise, pas plus que vous ne connaissez les notres. Alors ne venez pas dire que nous sommes des égoistes, corporatifs, casseurs de service public à l'esprit étriqué.
    C'est limite insultant et diffamatoire.
    Quand à nos privilèges et avantages comme vous dites, j'aimerais que vous me les citiez.
    Sachez au moins ce que veut dire privilège et vous verrez que ce n'est pas notre cas, mais plutôt le cas de personnes capable de sortir des billets roses de leurs poches avec le sourire. Ces billets me sont matériellement inconnus. Et vous ? Peut être ?

    Cordialemnt

  12. Vos avantages et vos privilèges sont du domaine public! Tout le monde les connait. Comment pouvez vous encore essayer d'avoir cette ligne de défense! Nier en bloc!

  13. SS a 18:43 : "D'autre part je ne connais pas le fonctionnement ni vos problèmes dans votre entreprise, pas plus que vous ne connaissez les notres"

    Mais on s'en tape, chacun sa merde !! Mais si vous proposez un service qui est payant alors arrêtez au moins de vous foutre de la gueule du monde !!!!!!!

  14. @ Anonyme

    Ce qui est du domaine public, ce sont surtout beaucoup de rumeurs qui ont été souvent démontées sans que ça les empêche de se propager. Le fait est que c'est un travers très humain (ou au moins très français) de penser que dès qu'on en ch…, quelqu'un en profite abusivement d'une manière ou d'une autre. Ce sont les agents de la SNCF, les fonctionnaires, les banquiers, les immigrés, etc selon les situations. Heureusement ou malheureusement, il y a une raison pour laquelle il semble que ce soit toujours les autres qui aient une situation honteusement avantageuse et jamais nous-même : c'est que ces situations sont mythiques et in fine, tout le monde en ch…

    La priorité de la discussion devrait être la compréhension et la recherche de solution. Le règlement de compte est hors de propos : il fait perdre du temps, de l'énergie et de la motivation à tout le monde et il n'est jamais à moitié aussi légitime qu'on veut le croire – même à toute force.

  15. Je vous rappel, anonymes de 17h24 et 22h57, que privilège et avantage sont synonymes.
    J'atend toujours que vous me citiez ces dit privilèges, ou taisez vous car vous vous faite du mal pour rien.
    Savez vous que sourire fait travailler moins de muscles que de faire la gueule et épargne votre estomac.

  16. Et si la région et la SNCF nommaient un Monsieur ou Madame "Solution des Problèmes". On ne va pas tout régler du jour au lendemain, mais c'est gavant d'avoir les mêmes problèmes et les mêmes excuses jour après jour, semaine après semaine et mois après mois. Rien n'évolue. Pourquoi pas, dans un premier temps, chercher des problèmes faciles à régler : la communication (de vraies explications au lieu des platitudes); des toilettes qui fonctionnent à 100% dans les nouveaux TER à 2 étages; plan de circulation fiable sur une semaine; …..

  17. Les toilettes des Z26500 sont à cassette du type TGV.
    Pour les vider et refaire les niveaux, il faut que ces automotrices entrent au dépôt de Montrouge. Or vu le nombre de matériel disponible pour assurer les trains prévu, ces éléments automoteurs tournent à 100%. Donc ces éléments n'on pas le temps de passer par le dépôt, ce qui explique la condannation des toilettes, les 3/4 du temps.
    Ce n'est pas heureux, j'en conviens, surtout que ces éléments filent jusqu'au Mans.
    Mais on en revient toujours au même point: Il manque une dizaine de ces éléments pour assurer correctement les trains de la grille.

  18. Merci pour la réponse. Tous les TGV de France et de Navarre passent aussi à Montrouge ? Ou est-ce que la SNCF a installé des équipements adaptés dans d'autres dépôts ?

  19. Les TGV Atlantique ainsi que quelques duplex sont avitaillés à Chatillon, leur dépôt propriétaire, mais aussi dans d'autres endroits disposant des installations nécessaires.

  20. Nous n'avons pas le choix.

    En attendant que le beau temps revienne , c'est à dire jusqu'à la fin de l'hiver, il faut demander à la SNCF, et ceci reconductible chaque année, jusqu'à l'arrivée du nouveau matériel(avec le retard,2014):

    1) de réduire (15/10-15/03) le plan de transport en supprimant un certain nombre de trains (les moins remplis).
    2) exiger, à partir de ce moment là, que tous les trains qui circulent en heures de pointe, matin et soir, ciculent avec 8 voitures.
    3) exiger, puisqu'il il y aurait moins de trains à conduire,que les conducteurs et les contrôleurs en excédent soient commandés en réserve aux heures de pointes le matin à CHARTRES et à PARIS le soir,afin de pallier à toute absence.
    4)Si par malheur,un train, prévu rouler,venait à être supprimé.
    Que les clients en sachent la raison exacte.
    Et s'il existe dans le même créneau horaire un train sans arrêt VERSAILLES CHANTIERS-CHARTRES ou vice versa, que les régulateurs soient dans l'obligation de les faire arrêter exceptionnellement dans les gares de RAMBOUILLET, EPERNON et MAINTENON.
    5)A RAMBOUILLET,dans le sens province, et dans la mesure du possible à l'heure de pointe,que les TER CHARTRES ou LE MANS soient reçus sur le quai TRANSILIEN de façon à permettre une correspondance quai à quai très rapide.Sans risque de rater son TER.

    Ces quelques améliorations permettraient déjà,de réduire de nombreux dysfonctionnements sur notre ligne.

    Plus tard, pourquoi ne pas demander à la région CENTRE,en fait notre région de vie,la création de trains CHARTRES LA DEFENSE et vice versa, ce qui permettrait d'éviter la correspondance à VERSAILLES CH.(en heures de pointe,matin et soir)
    Proposition: train de 8 voitures,avec coupe à VERSAILLES CH.
    La première rame continue sur PARIS.
    La deuxième vers LA DEFENSE.(idem le soir)

    Voici mes premières propositions pour notre ligne.
    Des innovations, vite!

    Il faut que notre ligne bouge.

    Bon voyage à tout le monde.

  21. Tu t'es fait avoir. Moi j'ai touché 4000 € pour le mois de novembre. Faut dire que j'en ai retourné 10 tonnes pour faire tourner la génératrice. Ca turbinait dur, l'alternateur arrivait à fournir 4 MW.

  22. Combien de temps les cheminots ont exigé de continuer à toucher la prime charbon alors qu'ils ne conduisaient plus au charbon?
    Si elle a été supprimée, c'est en quelle année?

  23. Mais on la touche toujours. Cette prime se monte de 2000 à 4000 € par mois comme stipulé ci-dessus. Tout le monde sait qu'un conducteur se fait de 70000 à 80000 € net par an sans les primes, dont la prime de charbon. Cette annonce est suffisament passée sur Internet.

    Plus sérieusement la prime de charbon a été supprimée avec la vapeur, tout simplement dans les années 1960. Les derniers trains tirés par des locomotives à vapeur se sont éteints au tout début des années 1970.
    Les conducteurs n'ont jamais éxigés de toucher cette prime après la suppression de la vapeur pour une simple raison. Cette prime était variable en fonction de la consommation du charbon. Moins on consommait, plus on gagnait.
    Plus de charbon, plus de pognon. C'est logique!

  24. C'est pas à l'époque ou disparaissait la prime charbon qu'à été créée la prime dépoussiérage? Au début des année 70 n'est-ce pas?

  25. Prime de charbon supprimée en 1974: trouvez autre chose les aigris!
    Prime de dépoussiérage??? On aura vraiment tout lu, elle est bien bonne celle là?
    Vous en avez pas une autre à nous sortir?
    Aigris!

  26. "C'est pas à l'époque ou disparaissait la prime charbon qu'à été créée la prime dépoussiérage? Au début des année 70 n'est-ce pas?"
    M D R ,P T D R et bien d'autres encores !

    Traduction : moins on fait de poussière , plus on gagne !!!!!!!!
    Du grand art , cher troll !

  27. Tu as raison troll toi même.
    Maintenant on a la prime de lavage des mains qui se monte à 30 € par jour. La prime du slip propre après miction qui se monte à 40 € par jour. La prime de bise au chef en arrivant de 50 € par bise. La prime pour chaque heure supplémentaire de 45 €. La prime de repos de 100 € par jour. La prime de prime non encaissée de 200 €. Etc…
    C'est simple à chaque fin de mois nous sommes obligés de venir avec une brouette pour emporter notre salaire.
    Ca vous la coupe ! hein ? Je suis sur que vous êtes jaloux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.