Service Infotrafic

TER Flash Trafic info :
Le train départ : gare de Le Mans 19:30 Arrivée gare de Paris-Montparnasse 21:34 aura environ 40 mn de retard – Attente d’un membre de l’équipage

0 Replies to “Service Infotrafic”

  1. Cette contrôleuse vous a dit des âneries. Le STIF paye des "prestations-trains" à la région Centre pour permettre aux porteurs de titre "Navigo" et autres titres "Ile de France" de prendre le TER Centre. Les comptes de la ligne n'étant pas publics, j'ignore quel pourcentage du coût d'exploitation de la ligne cela représente, mais je ne serais pas surpris que ce soit proche de 50%…
    Le STIF a refusé de payer les prestations-trains pour 4 trains s'arrêtant à Rambouillet (dont le fameux départ de Paris de 21h33), d'où les mentions sur les fiches-horaires "trains soumis à condition d'emprunt" pour ces 4 trains exclusivement.
    Pour le STIF, le coût à la place du TER Centre est d'environ 30% plus cher que le coût du Transilien, d'où une mésentente notoire entre STIF et région Centre sur la prise en charge du coût de la ligne.
    Du point de vue des réclamations sur la qualité de service, cela dépend exclusivement du transporteur, en l'occurrence la SNCF. Du point de vue tarifaire ("geste commercial"), cela dépend effectivement, à la base, du STIF, compétent en ile de France pour fixer les tarifs mais dans les faits, dans les cas les plus graves à l'échelle de l'Ile de France (ce qui n'est pas le cas pour notre ligne), le STIF se contente de demander à la SNCF un geste.
    Autrement dit, pour un Navigo à tarif réduit, c'est à mon avis totalement sans espoir à ce jour.

  2. Ce sera plus clair quand la ligne Paris Chartres sera privatisée comme certains le veulent. Les trains feront donc Paris, Versailles, Rambouillet (exclusivement pour prendre des voyageurs à destination au delà de Gazeran). Et là ce sera clair car interdiction de monter à bord des trains si vous n'êtes pas abonné à la bonne compagnie.
    Et en plus c'est très simple à mettre en place avec le système de voies dédiées c'est à dire réservée aux trains d'une compagnie pour un créneau horaire. Vous inquiétez pas c'est déjà à l'étude dans les grandes gares : concurrence oblige.
    Et comme cette ligne est coupée en 2 avec le Stif et la région Centre, ils seraient bien capables de ne pas s'entendre pour le choix d'un autre opérateur que la SNCF et donc on aurait 1 opérateur qui exploitera la partie de la région Centre et un autre la partie du STIF. Pour les Rambolitains n'auront plus le choix et leurs trains seront omnibus ou semi-omnibus en fonction des horaires et les trains de la région Centre devront s'intercaler entre les trains à partir de Rambouillet.
    On veut de la concurrence, derrière il faut assumer les situations que cela va engendrer. Tout le monde sera perdant si il y a plusieurs opérateurs sur la ligne.

    De plus la contrôleuse n'a pas totalement tort car en effet les arrêts des trains TER en gare de Rambouillet et de Versailles sont à la base prévues pour que les gens de la région Centre travaillant à Rambouillet ou sur Versailles puissent descendre et en aucun cas de prendre des voyageurs transiliens. C'est les conséquences de la Régionalisation.
    Mais devant cette situation, le STIF a été obligé de mettre la main à la poche pour défrayer la région Centre vu le nombre de voyageurs transilien profitant de ces arrêts pour gagner du temps. Il est vrai aussi que les contrôleurs étaient en droit de mettre une amende aux porteurs de la carte orange à l'époque pour les gens à bord des TER surtout entre Versailles et Paris. Depuis le STIF verse une compensation financière pour les TER qui s'arrêtent dans ses gares de Rambouillet et surtout Gazeran qui n'est desservie que par les TER alors qu'elle appartient au STIF.

  3. Bonjour,
    Nous avons rencontré le STIF et la région Centre. Le STIF paye à la région Centre, mais il faut savoir qu'il y a de grosses discussions sur le prix d'un usager TER qui est en moyenne 30% plus cher qu'un voyageur Transilien. Bref, le STIF paye même si pour la région Centre ça ne semble pas suffisant, de toute façon cette contrôleuse n'avait pas à vous dire cela qui ne concerne pas les usagers et encore moins quand elle raconte n'importe quoi.
    Les Yvelinois sont aussi légitimes que les Euréliens, c'est pour ça que cette gueguerre est inutile même si cette contrôleuse est à blâmer car elle attise une rancoeur qui n'a aucune raison d'être sûrement une fois de plus pour déculpabiliser la SNCF.
    Cordialement

    Jean-Roger CONDAT
    Vice-président de l'ADULPCM

  4. Soyons un peu plus précis: jusqu'en 1995, la carte orange ne couvrait pas toute l'Ile de France, et n'était effectivement pas admise dans les TER. Celà n'empêchait évidemment pas les Rambolitains de constituer une bonne partie de la clientèle de la ligne, mais ils devaient payer pour celà un abonnement de travail (si ma mémoire est bonne, il existait à l'époque des "cartes hebdo 10 trajets" pas bien chères…)

    Par ailleurs, d'une manière générale, les TER et autres "express" étaient interdits à ceux qui faisaient le trajet Paris – Versailles, ceci pour limiter au maximum la durée d'arrêt en gare de Versailles (avant le TGV, Versailles constituait déjà un sacré goulot d'étranglement avec tout le trafic Corail, TER et banlieue. Il fallait donc que le train dégage du quai le plus vite possible)

    1995: attribution du TER aux régions, extension de la carte orange aux limites de l'Ile de France. Le STIF accepte à l'époque, sans trop barguigner, de payer une généreuse participation aux lignes TER trans-frontalières de l'Ile de France. Il faut dire qu'à l'époque le STIF était encore dirigé par l'Etat, cela lui permettait d'amortir en douceur la forte augmentation des charges que subissaient les régions du fait du transfert des TER (d'autant que la région Centre était région pionnière à l'époque, et que l'Etat avait à coeur de montrer aux autres régions que le transfert des TER pouvait bien se passer)

    2006: la région Ile de France prend le contrôle du STIF. Voulant accroitre l'offre de transport, elle pousse au cadencement, mais se retrouve gênée par la distorsion de prix de revient entre les Transilien (qu'elle contrôle) et les TER (qu'elle ne contrôle pas et qu'elle n'a aucun intérêt à subventionner plus que de raison). Le résultat, nous le subissons avec un cadencement inabouti et des mesures idiotes, comme ces trains à la contre-pointe tracés pour s'arrêter à Rambouillet, mais qui ne s'y arrêtent pas, et ces fameux 4 trains qui s'arrêtent à Rambouillet et qui sont (théoriquement) interdits aux Franciliens.

    Avis aux amateurs: existe-t-il en France un seul autre TER sur lequel il y ait des trains avec interdiction de parcours entre telle et telle gare? (je parle bien de TER, pas de TGV, Teoz ou trains internationaux).
    Personellement, je ne pense pas. Avec nos 4 TER interdits entre Paris, Versailles et Rambouillet, nous devons être un cas unique en France.

  5. NKR, désolé juste une petite rectif : la carte orange etait cumulable avant 1995. Effectivement j'ai utilisé la ligne pour une courte période entre 79 et 80 à partir d'Epernon et c'était carte de travail. Puis je suis revenu en 1985 et depuis cette date j'ai toujours cumulé carte orange et abonnement de travail (à partir d'Epernon dans un 1er temps puis de Maintenon dans un 2nd temps). A l'époque la CO ne comportait que 5 zones, elle est passé à 6 pour inclure le 77.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.