Situation déplorable et continue

Devant la dégringolade continue du service de la sinistre société chargée de faire marcher 35 pauvres trains par jour le tout dans une impunité totale, un mépris constant (messages erratiques, statistiques mensongères, temps de rétablissement, entretien des voies et du matériel, personnel fréquemment malpoli et désinvesti) et devant les rigolades successives face aux association d'usagers, je n'ai pu que produire un message au seul capable de faire respecter un contrat qui ne l'est pas : le Président de région.

Action dérisoire et probablement inutile… s'il avait voulu bouger, il l'aurait fait depuis longtemps. Je suppose donc que la situation telle qu'elle est lui convient avec l'achat de trains inconfortables comme point d'orgue (seul avantage, tasser plus de monde dedans!!!!).

Je me dis aussi que si la région recevait quelques centaines de courriers de ce type, sachant que pour un usager, toute une famille au sens large est touchée par les retards, heures passées non plus ensemble mais dans un train pourri, ça représente des milliers d'électeurs potentiels, seul argument en mesure de vraisemblablement leur faire lever un sourcil…

Que j'aimerais qu'ils puissent vivre ce que nous vivons jour après jour sans chauffeur ni voiture de fonction.

______________

Monsieur le Président,
La situation du TER se dégrade chaque mois un peu plus. Depuis 2007, la SNCF arrive chaque fois à nous démontrer qu'ils peuvent faire pire malgré l'augmentation de 11 minutes (20%) du temps de trajet.
Les associations d'usagers sont méprisés, l'entretien dérisoire (blocage du mois de juin et le nombre de trains qui tombent en panne ou sont supprimés).
Pourquoi la région ne demande-t-elle pas à la SNCF un tant soit peu de qualité ? Bien sûr il conviendrait de ne pas utiliser les statistiques de la SNCF qui sont totalement mensongères et d'en produire de manière indépendante. Ils sont juge et partie et ne se privent pas d'en abuser.
Sur les 10 trains hebdomadaire que j'emprunte, il arrive, très rarement, qu'un unique train soit à l'heure. Il est aisé de s'en apercevoir, nous avons à cette occasion "occasionnelle" une annonce !
Autant d'heures passées dans les trains, des heures induisant des retards quasis constants. Des heures qui ne sont pas passées en famille. Des heures qui posent de sérieux problèmes dans le cadre professionnel et qui incitent les franciliens à ne pas venir s'installer ou des euréliens à partir.

Monsieur le Président, le transport régional est de votre ressort et vos électeurs pâtissent d'un mépris toujours plus prégnant.
Le ras-le-bol est omniprésent. La fatigue et l'usure gagnent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.