Train de 9h 34 au depart de Paris supprimé

Le train est supprimé alors que le samedi il y a des rames de reserve
puisqu'il roule moins de train.
La SNCF est vraiment tombé bien bas.
Coté cout du billet ou des abonnements ils n'ont pas de probleme par contre.

0 Replies to “Train de 9h 34 au depart de Paris supprimé”

  1. Les Z 5300 « portes rouges » (elles sont équipées d'un système EAS de type Transilien et on a peint les portes de couleur différentes des rames TER pour les différencier à ce niveau) font également du rab', par rapport à leur durée de vie prévue initialement. Ces rames seront progressivement radiées et remplacées grâce à l'apport de rames de type VB 2N et Z 2N en provenance des lignes qui recevront le fameux tout nouvel automoteur Transilien Bombardier appelé Le Francilien.

  2. Des inox porte rouge ???
    Faut pas y penser, car malgré que la région Centre soit de sensibilité politique de gauche, tout le matériel TER roulant sur la ligne est équipé en voitures de 1ère classe (alors que le trafic Paris-Chartres est plus à considérer comme du RER que comme du Grandes lignes).
    Et les rames inox sont dépourvues de telles voitures réservées à une certaine catégorie élitiste de voyageurs.

  3. Des rames à 2 niveaux (avec les locomotives neuves)ou, pourquoi pas, des "portes rouges" réformées?
    En janvier au plus fort des perturbations quelques rames Transilien ont assuré des TER.
    Cela nécessite certainement une meilleure entente entre STIF et Région Centre…mais ça non plus ça ne semble pas être à l'ordre du jour!

  4. Les Z 5300 « portes bleues » qui roulaient sur la ligne ne seront pas remise en service car ayant déjà dépassées de beaucoup leur durée de vie, elles ont été radiées et déjà vendues à des ferrailleurs. Les carcasses qui restent en attente à Trappes sont "vides" et ne sont plus aptes à rouler de manière autonome. Il n'est pas prévu d'en récupérer de plus jeunes provenant d'autres lignes.

    Concernant l'achat de Z 26500 TER 2N NG pour compléter le parc existant, aucune commande supplémentaire n'a été passée par la Région Centre à Alstom pour le moment. Sachant qu'il faut entre 6 mois et 1 ans entre la signature et la réception d'une nouvelle rame (à condition qu'on rachète un modèle identique), on peut oublier cette solution pour régler les problèmes de la ligne dans l'immédiat.

  5. Une rame de réserve à Chartres ? Et on la trouverait où ? Il n'y a déjà pas assez de rame pour tenir le roulement…

    Ce qu'il faudrait sûrement (et là c'est plus accessible), ce serait une réelle montée en puissance des centres de maintenance pour contrebalancer le fait que le matériel roulant est beaucoup plus exploité qu'avant. Aujourd'hui, sur le TER Paris-Nogent, la maintenance n'a pas évolué par rapport à ce qui se faisait avant le cadencement.

    Par exemple, ce qu'il faudrait, ce sont des dépanneurs compétents et présents sur les points de garage et de retournement des rames. Ils auraient du matériel et des pièces de rechange leur permettant de travailler correctement. Ça se fait bien à la RATP et c'est en test sur la Ligne C.

    Ce serait un atelier qui ait suffisamment de place pour absorber une grande partie de son parc. Ce qui n'est pas le cas actuellement avec le minuscule dépôt de Montrouge. Il arrive qu'une rame avariée qui doit passer sur fosse pour être réparée attende plusieurs jours (voir plus d'une semaine) garée à l'extérieur de l'atelier (en général à Trappes ou à Ouest-Ceinture, un garage de rame du côté de la rue de Vouillé à Paris) avant de pouvoir enfin trouver de la place dans celui-ci pour être traité…

    Là, je pense qu'on avancerait.

    Mais ça supposerait des embauches, de la formation (minimum 6 mois pour un simple agent de maintenance) ou des travaux. Et c'est là que ça coince… Ce sont des coûts supplémentaires (toutefois moindre que l'achat de nouvelles rames). Car, le cadencement a été vendu aux régions comme « faire plus avec moins ».

  6. Ne cherchez pas si loin, les cheminots sont fleimards, ou au moins partisans du moindre effort.
    Le 862474 a tout simplement fini son trajet à Chartres, le matériel étant en panne (oui, encore!).
    Le 862476 a donc été rendu omnibus, non pour camoufler une suppression, mais pour ne pas laisser les 3 gares le La Villette, Jouy et St Piat sans desserte pendant 1h30… si, si! ils ont pensé aux clients dans les gares!
    Mais afficher à St Piat que le train est supprimé, et que le suivant qui ne s'y arrête pas s'y arrêtera quand même, c'est un peu complexe avec les panneaux que vous connaissez… Alors il est plus simple d'afficher le 862474 avec 20mn de retard!

    Pour les souci de matériel, c'est pas gagné, les compositions 4 voitures ont fait un retour en force encore ce soir!!! Pourvu que ça ne dure pas trop longtemps!

    Un gars qui bosse sur la ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.