Un lundi… normal à la SNCF

Dans la plus pure tradition des lundis, le trafic TER entre Chartres et Paris a été une fois de plus fortement perturbé ce matin.
La raison officiel est : dérangement des aiguillages en gare de St CYR (version transilien) ou en gare de Versailles (version TER).
Mais, cela était prévisible : dès Rambouillet, on pouvait voir le fin manteau neigeux recouvrir les plaines de la Beauce. Cela n’augurait rien de bon pour la suite du voyage. Car, lorsqu’il tombe 3 flocons de neige, cela équivaut à une tempête de glace arctique pour la SNCF, avec tous les désagrément que le retour d’une ère glaciaire peut provoquer sur les installations.
Et cela s’est vérifié dès la gare des Essarts, où notre TER (7:25 en partance de Chartres) s’est retrouvé à rouler au ralenti.
Pire, en sortie de la gare de la Verrière, notre TER a emprunté les voies bis (celles dédiées au trafic transilien) : cela ne pouvait signifier qu’une chose, tous les trains TER et transilien (qui, sur ce créneau horaire, sont fort nombreux) allaient se suivre à la « queue leu leu ».
Et tout logiquement, entre La Verrière et Versailles, ce ne fut qu’une longue suite d’arrêt en pleine voie et de circulation à 10km à l’heure.
Au final, plus d’1 heure de retard à l’arrivée à Montparnasse.

Bruno

0 Replies to “Un lundi… normal à la SNCF”

  1. Les trains TER sont tous rendus omnibus entre Rambouillet et Chartres selon Transilien.

    Aucune information sur le site TER Centre, à quoi cela sert-il leur rubrique Info Trafic ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.