C’est l’histoire d’un train de fret à Trappes…

Après plusieurs jours de dérangement sur la ligne entre Versailles et la Verrière (voir ce billet, ou ce billet), la SNCF s’est fendue d’un communiqué afin d’expliquer en détail ce qui s’est passé.

Pour faire simple, le train de fret qui a été la cause de l’incident d’exploitation de Lundi soir a tout simplement déraillé lors de sa sortie du triage de Trappes (c’est la grande étendue pleine de voies qui longe notre ligne).
Les circonstances ont été aggravées par le fait que ce train était plein, et donc lourd. Son dégagement n’a donc pas pu être fait de manière immédiate.
Pire, ce déraillement, vu le poids de l’ensemble, a sérieusement endommagé une partie des voies bis (les voies empruntées par les Transilien).
A ce jour, il semblerait que cette portion de ligne ne soit toujours pas complètement opérationnelle.
Donc, les multiples petits retards sont dus au fait que les voies principales sont partagées et par nos TER, et par les Transilien. Pour compléter cette situation tendue, la portion de ligne affectée est située avant le goulot d’étranglement de La Verrière : en effet, c’est à cet endroit que la voie normale et la voie bis se rejoignent pour n’en former plus qu’une seule pour aller en direction de Rambouillet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.