Chartres veut emprunter à la Chine pour la rénovation de la gare

Chartres se convertit au chinois

Et le maire de poursuivre : « pour moi, ce qui est important, c’est que mes projets avancent : une station d’épuration, j’en ai besoin. Si je n’ai pas de réponse en France, j’irai voir les Chinois. J’irai chercher les solutions là où elles seront ». Or l’élu a reçu il y a six mois une délégation d’investisseurs chinois qui ont affirmé sillonner la France à la recherche d’affaires à conclure avec des collectivités locales.

Jean-Pierre Gorges a donc sais l’occasion et envoyé son conseiller financier, Franck Masselus, en Chine pour discuter avec China Development Bank. Au dernières nouvelles, cette dernière semblait intéressée par l’opération et n’a pas imposé une clause fréquente de la part de la Chine : que les travaux soient effectués par des entreprises chinoises. Chartres espère obtenir le déblocage des fonds avant la fin de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.