Collectif pour nos droits

Encore une grève, une de plus…
Certes ça n’est pas qu’une grève SNCF, mais cela me fait me dire : nous, voyageurs, usagers / clients  de ce cher TER Centre, pourquoi ne ferrions-nous pas « grève » également ? Allons-nous continuer à subir ces retards, suppressions, problème d’acheminement, et j’en passe ?
J’habite Chartres (et prends le train quotidiennement) depuis 2 ans et demi. Avant j’habitais Vendôme, et avant encore Tours. Je prenais aussi le train chaque jours.
A Vendôme, une association « d’usagers du train » existe. Elle a un poids et participe aux négociations avec la SNCF et les mairie / région.
Nous faisions notamment des actions de « grève de présentation du titre de transport ». Nous portions aussi un brassard jaune fluo (le temps du trajet) avec comme inscription « Usagers en colère ». Ca n’empêche pas les trains de rouler, mais ça a quand même un effet mais il faut bien sûr être tous solidaires : tout le monde -ou une grosse majorité- le fait.
Voir en exemple, à Tours, vous en avez peut-être entendu parler ces derniers jours, un collectif s’est créé depuis quelques mois car les retards sont également devenus très fréquents depuis setembre 2008. En lien, leur blog http://tgv-tours-paris.blogspot.com/
« Les usagers du TGV Tours-Paris manifestent le 22 janvier contre les nombreux disfonctionnements de cette ligne. Pénalisés par des retards quotidiens de 10 à 20 minutes, les abonnés du TGV Tours-Paris se sont constitué en Collectif pour défendre leur droit. » Ils arboraient le fameux brassard. Reportage sur France 3 
Un reportage était aussi consacré au trajet Chartres-Paris.
Certains d’entre nous font déjà cette « grève de présentation du titre de transport », pourquoi ne pas organiser un muvement unifié ?
Remarquez que, dans nos TER, nous ne sommes quasiment jamais contrôlés (en heure de pointe). Vous me direz, ça a aussi des avantages puisque la SNCF n’est pas foutue de faire un geste commercial sur les abonnements. Et je pense que nous n’avons rien à espérer de ce côté pour février. Enfin, sait-on jamais…
C’est trop « facile » finalement pour eux. Ils nous pourrissent la vie au quotidien et nous devrions continuer à payer, présenter gentiment notre titre de transport quand parfois l’envie leur vient de faire leur boulot ! Et lorsque que l’on entend dans le reportage Mr Papillon, représentant réseau TER Centre, nous dire que cette « période de rodage peut durer à peu près un mois, ce qu’il ne faut pas traduire par mauvaise qualité de service pendant un mois »…. Mr Papillon a fait l’école du rire ??!
Bon courage en tout cas à toutes et tous pour jeudi
Isabelle
 

 

0 Replies to “Collectif pour nos droits”

  1. En effet, je re-confirme, mon billet d’origine ne dénigrait nullement les agents SNCF. Merci de l’avoir noté !
    Je n’ai pas vu le chat avec le président de la SNCF mais je ne suis pas surprise par ce que vous en dite. J’irai voir grâce à votre lien, merci.
    Il y a 2 ans, j’avais écris un courrier (par le biais du « cahier de doléances » disponible à l’accueil de la gare Montparnasse) car à l’époque il y avait régulièrement des suppressions de trains le vendredi soir surtout, pas d’information, pas de dédommagement, etc. (en moins pire qu’actuellement bien sûr !). La SNCF m’avait répondu (3 mois après mais répondu quand même), annonçant X évolutions concrètes vers du mieux… le résultat deux ans après est quasi néant.
    L’un des problèmes récurrents dans les relations usagers/SNCF c’est qu’en effet, il faut toujours que les usagers excusent et comprennent –donc subissent- (le fameux « merci de votre compréhension »), mais sans rien en retour. Au bout d’un moment forcément ça n’est plus possible.
    En ce qui concerne les difficultés de mobilisation des usagers de notre ligne, certes il y a plus de variétés des situations que sur la ligne TGV (Tours-Paris s’arrête aussi à Vendôme), mais malgré tout les Chartrains travaillant à Versailles et à Paris prennent surtout les express (et il y en a très peu ! -2 le matin et 2 le soir-), nous voyons donc globalement chaque jours toujours les mêmes personnes. Dans le Tours-Paris l’ambiance est très conviviale et les gens communiquent beaucoup entre eux. En arrivant à Chartres, le changement a été un peu difficile !
    Enfin, concernant les tarifs, il n’existe pas d’accord entre la région Centre et la région Ile de France permettant d’élargir Annuelys entre Chartres et Paris. Comme le précisait Bruno dans son commentaire, au delà de 75km l’abonnement de travail n’est plus possible, sauf accord entre régions. Chartres est à 88km de Paris… pour 13km nous payons 100 euros de plus ! Et encore, je suis au niveau le moins cher. Une personne prenant son premier abonnement forfait payera non pas 197,30 mais 297,30 euros. Des accords se font dans beaucoup d’autres régions, les gens étant amenés à travailler de plus en plus de leur domicile ; j’avais espoir que pour Chartres cela finirait aussi par se faire…
    Isabelle
    NB : désolée pour le billet précédent en double, souci informatique !

  2. Je ne vois pas en quoi le billet d'origine dénigre les agents SNCF. En ce moment, on constate qu'il n'y a plus de contrôles. Une manière pour la SNCF, probablement, de faire profil bas…

    J'ai été surpris par les dernières excuses de la SNCF à propos de la barrière cassée. Je crois bien que c'est la première fois qu'on pouvait lire que la SNCF est consciente de l'impact de cet incident sur notre vie personnelle. Ça ne mange pas de pain de l'écrire, mais j'y ai vu enfin une forme de reconnaissance. Dommage que ça ne se traduise pas dans les faits.

    Au contraire, j'ai été effaré par les réponses du président de la SNCF lors du chat. J'y ai vu beaucoup de réponses que j'ai interprété comme de la désinvolture. "Il faut qu'on s'améliore sur…", "ca va prendre plusieurs mois / plusieurs années". Le transcript de ce chat est là : http://sncfcom.canalchat.fr/

    Et puis s'entendre dire que le rodage va prendre un mois, c'est interprété directement comme un mois de problèmes en tout genre. S'il n'y a aucune compensation derrière, comment ne pas ressentir du mépris ?

    Pour améliorer les relations entre SNCF et usagers, le premier pas ne pourra venir que de la SNCF. On paye pour un niveau de service que l'on n'a pas, on ne va pas en plus sourire et patienter ou espérer éternellement la qualité de service qui devrait normalement exister.

    Les cheminots sont peut-être pris entre deux feux dans cette histoire (vous faites votre boulot avec les moyens qu'on vous donne, tous les incidents ne sont pas de votre fait, vous ne faites pas tous grève, on est d'accord). Mais bon, là encore, les usagers ne vont pas tout subir tout en vidant chaque mois leur compte en banque, et cerise sur le gâteau, vous plaindre en même temps.

    En ce qui concerne les difficultés de mobilisation des usagers de notre ligne, je crois que cela s'explique par la variété des situations vécues, entre ceux qui habitent Chartres, La Loupe, Maintenon ou Rambouillet, et qui descendent à Versailles ou à Paris. Ceux du TGV Tours – Paris viennent du même endroit (Tours ou Saint-Pierre des Corps, pas vraiment de différence) et descendent tous à Paris.

    Personnellement, j'habite à Maintenon. Je ne savais pas que les Chartrains n'ont pas droit à Annuelys, et les problèmes des directs Paris – Chartres ne me concernent pas. Je descends à Paris, donc quand le train à 3 minutes de retard à Versailles, je ne me pose pas la question de savoir si ça va faire louper une correspondance à certains. Je me demande plutôt si le tapis roulant dans le métro va fonctionner aujourd'hui…

    Cela dit, nous vivons tous, malgré tout, les mêmes problèmes. Et je pense ou j'espère que si quelque chose commençait à naître, comme une association qui serait un premier pas logique, le mouvement suivrait assez facilement. Du moins tant que les problèmes continuent.

  3. Le but de mon message n'était en effet pas de dénigrer le travail des agents SNCF (j’ai certes fait un peu d’humour, mais rien de méchant, en tout cas telle n’était pas mon intention), je sais et j'imagine qu'une majorité fait son travail et que ce sont les moyens qui leur sont donnés qui souvent ne suivent pas. Le souci est plutôt l'attitude de certain. Je discute régulièrement avec les contrôleurs par exemple, sans jamais être ni méchante, ni agressive, ni désobligeante.
    Et, je m'excuse, mais je trouve totalement anormal de n'être quasiment jamais contrôlée. En heures de pointe (mais sans être dans un train bondé), je n'ai pas été contrôlée depuis le mois d'octobre ! Et pourtant, les contrôleurs sont bien présents dans le train.
    Donc, je respecte leur travail, mais le respect c'est dans les deux sens.
    Je suis tout à fait d'accord avec les remarques de Bruno.
    Pour ma part, j’ai un abonnement Forfait qui me coûte 197,30 euros/mois. Dégressif les 3 premières années, mais ensuite, chaque 1er juillet, le tarif augmente… si bien que l’on finit par récupérer le pallier d’avant la dégressivité… fidélité récompensée ? Cherchez l’erreur…!
    Concernant un collectif, celui de Tours est très certainement une association, tout comme celui de Vendôme. Il faut en effet y adhérer (à Vendôme l'adhésion était de 15 euros/an).
    Lorsque je suis arrivée à Chartres, j'ai constaté que l'ambiance n'était pas du tout la même et en effet, j'ai la même impression que vous Seb "Pour le moment, les usagers de notre ligne semblent loin de pouvoir faire quelque chose de collectif et concerté". Qu'est-ce qui pourrait mettre le moteur en marche ? J'avoue que je ne sais pas trop. Déjà au moins quelques personnes pour constituer une association, mais que les usagers suivent me semble bien loin d'être une évidence.
    Isabelle

  4. Le but de mon message n'était en effet pas de dénigrer le travail des agents SNCF (j’ai certes fait un peu d’humour, mais rien de méchant, en tout cas telle n’était pas mon intention), je sais et j'imagine qu'une majorité fait son travail et que ce sont les moyens qui leur sont donnés qui souvent ne suivent pas. Le souci est plutôt l'attitude de certain. Je discute régulièrement avec les contrôleurs par exemple, sans jamais être ni méchante, ni agressive, ni désobligeante.
    Et, je m'excuse, mais je trouve totalement anormal de n'être quasiment jamais contrôlée. En heures de pointe (mais sans être dans un train bondé), je n'ai pas été contrôlée depuis le mois d'octobre ! Et pourtant, les contrôleurs sont bien présents dans le train.
    Donc, je respecte leur travail, mais le respect c'est dans les deux sens.
    Je suis tout à fait d'accord avec les remarques de Bruno.
    Pour ma part, j’ai un abonnement Forfait qui me coûte 197,30 euros/mois. Dégressif les 3 premières années, mais ensuite, chaque 1er juillet, le tarif augmente… si bien que l’on finit par récupérer le pallier d’avant la dégressivité… fidélité récompensée ? Cherchez l’erreur…!
    Concernant un collectif, celui de Tours est très certainement une association, tout comme celui de Vendôme. Il faut en effet y adhérer (à Vendôme l'adhésion était de 15 euros/an).
    Lorsque je suis arrivée à Chartres, j'ai constaté que l'ambiance n'était pas du tout la même et en effet, j'ai la même impression que vous Seb "Pour le moment, les usagers de notre ligne semblent loin de pouvoir faire quelque chose de collectif et concerté". Qu'est-ce qui pourrait mettre le moteur en marche ? J'avoue que je ne sais pas trop. Déjà au moins quelques personnes pour constituer une association, mais que les usagers suivent me semble bien loin d'être une évidence.
    Isabelle

  5. Concernant le premier message…

    Il ne s'agit pas de dénigrer le travail des différentes corporation de la SNCF.
    Si le transport était gratuit ou peu onéreux, cela n'amènerait pas les remarques que vous trouvez désobligeantes…

    Mais moi, chartrain travaillant à Paris, comme beaucoup d'autres, nous payons chèrement le droit d'emprunter la ligne.
    N'oubliez pas que SNCF nous refuse l'abo travail (car au delà des 75km), et que ANNUELYS nous passe aussi sous le nez.
    Il nous reste donc plus que FREQUENCE, c'est à dire au même niveau que les voyageurs touristes… Et même au bout des 3 ans de fidélité, FREQUENCE reste assez cher dans le budget familial pour qu'on ai le droit de se plaindre quand ce que nous payons chèrement n'est pas à la hauteur.

  6. Merci pour le lien vers le reportage de France 3.

    Lors du chat avec le président de la SNCF la semaine dernière, une des questions posées portait sur les comités de ligne. Terme que je n'avais jamais entendu jusqu'à maintenant.

    Apparemment, c'est un lieu de dialogue entre la Région (qui semble être à l'initiative de ces comités), les communes, la SNCF et les usagers. Mais pour que les usagers soient représentés, il faut de toute manière, je pense, qu'ils soient organisés d'une manière ou d'une autre, probablement au sein d'une association.

    N'est-ce pas le cas des usagers du TGV Tours – Paris ? Il est question d'adhérents sur leur blog.

    Pour le moment, les usagers de notre ligne semblent loin de pouvoir faire quelque chose de collectif et concerté. Enfin, c'est l'impression que j'en ai.

    Que faudrait-il faire pour mettre le moteur en marche ?

  7. Bonsoir,

    j'ai apprécié qu'un Responsable vienne répondre àaux Journalistes (que l'on ne paut pas qualifiés de conciliant avec la SNCF, si j'ose dire,aux Voyageurs.
    L'interview a laissé une grande place à l'expression des Clients soit directement soit par les propos des Journalistes. Aussi, je relève que les propos de Monsieur Papillon ont certainement été très "contrôlés" voire "réduits" lors du montage.
    Beaucoup de Dirigeants, et il y en a quelques uns que vous pouvez voir soir et matin présents dans les différentes gares, sont présents pour aussi être en capacité à assurer les "rôdages". ET C'EST TANT MIEUX. CA LE MERITE D'ETRE SINCERE.

  8. Bonsoir,

    je ne partage pas du tout votre réaction et vos propos. Ils ne correspondent pas par leur teneur et leur volonté de dénigrer que les Voyageurs euréliens ne sourtiennent pas.
    Certes, il y a bien des situations d'insastisfaction et globalement, lorsque je prends la voiture, j'ai beaucoup plus de "conflits de circulation et de gênes" en partant aux mêmes horaires que les trains quittant Chartres de 6h00 à 8h30 pour aller l'Ile de France.
    Merci de ne pas vous en prendre aux Cheminots de la SNCF qui chaque jour excercent leur travail ; ceci ne grandit les auteurs de tels incations. Les Cheminots de la SNCF, qu'ils soient Agents des services en relation avec la Clientèle, qu'ils soient à la manoeuvre , sur les voies, dans les ateliers ou comme conducteurs voire Dirigeants méritent le même respect que vous dans votre travail. Beaucoup travaillent de nuit pour que les trains et les voies soient entretenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.