Coup de chaleur de trop sur le Paris – Bâle : un élu porte plainte contre la SNCF et ses rames vétustes

Un élu et avocat belfortain excédé par les mauvaises conditions de voyage sur la ligne Paris – Bâle, a fini par porter plainte contre la SNCF, rapporte Le Parisien du 24 juillet. Dernièrement des rames vétustes au niveau de la climatisation durant les journées quasi-caniculaires de ce début de mois ont été le coup de chaleur de trop.

Il a porté plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui », pensant aux personnes âgées ou aux nourrissons, personnes vulnérables par forte chaleur. Le 8 juillet il a fait plus de 40° dans une rame avec en prime un arrêt en pleine voie pendant une heure. Heureusement de l’eau avait été distribuée. Pour l’avocat, la SNCF a fait circuler ces rames en connaissance de cause. Le chef de bord de ce train, non habitué de la ligne, n’aurait pas donné son feu vert au départ de Paris, s’il avait eu connaissance de l’absence de climatisation, selon les propos récoltés par l’avocat.

Je connais un peu cette ligne pour l’avoir empruntée à plusieurs reprises entre Paris et Troyes — ville dirigée par François Baroin et où j’ai fait mes études d’ingénieur –, les incidents étaient fréquents et les élus locaux de gauche s’inquiétaient et s’inquiètent toujours du sort de cette ligne, dont l’électrification — sous leurs poussées — commence à peine !

Si « nos » rames Corail semblent avoir une bonne climatisation, « nos » nouveaux trains de seconde génération, les TER 2N NG, ont une climatisation parfois défaillante, et ce depuis trop longtemps, tandis que les rames RIO88 non climatisées manquent cruellement de fenêtres et de circulation d’air (compartiments trop petits et fermeture des portes non désactivée). L’hiver, c’est le chauffage qui manque dans certaines rames. Les RIO88 chauffent plutôt bien (je m’y étais « abonné » le soir!), les Corail aussi, les VO2N très faiblement… et les TER 2N NG peuvent être de vrais glaçons roulants ! Un collègue ayant fait Le Mans – Versailles Chantiers, pour rentrer de son week-end, était tombé malade !

Il faudrait peut-être que la SNCF, et Alsthom, daignent enfin traiter les problèmes graves sur les TER 2N NG, plutôt que de devoir porter plainte à notre tour lors d’un prochain coup de chaud ou de froid !

Mael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.