Retards répétés et perte d’emploi… pas que « chez nous »…

Selon 20 minutes, une jeune femme en période d’essai s’est faite remerciée à cause des retards répétés sur la ligne Lyon – Ambérieu (180 retards de plus de 10 minutes entre juin et juillet sur cette ligne). Après un mois et demi d’essai à un poste d’assistante juridique, son patron a jugé que ce n’était plus tenable. Elle avait fini par prendre une heure de marge, en prenant un train arrivant à Lyon à 7h49 pour une prise de poste à 9h…. Bonjour la fatigue !

L’association de défense des usagers du TER Lyon-Ambérieu (Adula) envisage de porter plainte contre la SNCF afin de  réclamer des dommages et intérêts pour Soazig, prénom de la jeune femme en question.

Affaire à suivre… J’ai entendu parler plusieurs fois de licenciements ou des patrons refusant d’embaucher du personnel du 28. Si plainte est déposée et/ou gain de cause obtenu, les usagers sur « notre » ligne victimes de licenciements notamment, pourraient emboîter le pas afin d’obtenir gain de cause eux aussi des préjudices subis !

Mael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.