Grève à la SNCF: la loi sur le service minimum est « un bon équilibre » (Pépy)

Le président de la SNCF, Guillaume Pépy, a estimé dans une interview à paraître jeudi dans Le Progrès que le service minimum dans les transports « est un bon équilibre » entre droit de grève et droits des passagers mais a refusé de commenter les appels à la grève reconductible.
« La loi sur le service minimum a fait la preuve qu’elle est un bon équilibre entre le droit de grève et le droit aux transports », a jugé M. Pépy. « Les clients nous disent depuis un an et demi que lorsqu’il y a des grèves, il y a plus de trains et plus d’infos », a-t-il ajouté.
« On peut mieux s’organiser et on met le paquet pour informer », a également affirmé le président de l’entreprise ferroviaire, où les appels à la grève reconductible se sont multipliés dans le cadre de la nouvelle journée de mobilisation contre la réforme des retraites, le 12 octobre.

0 Replies to “Grève à la SNCF: la loi sur le service minimum est « un bon équilibre » (Pépy)”

  1. Je viens de lire le petit article : plein d'erreurs !

    A plusieurs reprises, l'auteur parle de l'association ADUL…
    De plus, il y est écrit que la ligne Paris – Chartres – Le Mans est la 3ème ligne régionale.

    mais bon, c'est une bonne reconnaissance tout de même !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.