La SNCF prévoit une année 2009 chargée

Avec un objectif de croissance volontariste en 2009 de +1,4% de trafic voyageur en France et 2,6 % en Europe, l’essentiel pour la Branche Voyageurs est de faciliter la mobilité des Français et des Européens dans un contexte de crise économique.

Pour son matériel, la Branche VFE investira près de 740 millions d’euros en 2009 dont environ 680 millions dans le matériel roulant : 14 rames à deux niveaux seront livrées par Alstom en 2009, auxquelles s’ajouteront les opérations de modernisation et de rénovation de rames existantes et des voitures Corail. La livraison de ces nouvelles rames donnera dès 2009 plus de souplesse au parc TGV en période de flux intenses et facilitera la sécurisation du plan de transport en périodes de super pointes.

La Branche VFE contribue également à l’effort d’entretien et de rénovation du réseau à travers les péages versés à RFF et qui vont atteindre 1,5 milliard d’euros en 2009 (+10,5 %).

Concernant l’information en situation perturbée, TGV investit pour que l’information délivrée au client, par l’ensemble des canaux et medias, soit rapide, claire, fiable et facilement accessible. Ce projet représente un budget de 27 millions d’euros en 2009 et vise un triple objectif : renforcer la relation de service entre le personnel SNCF et les clients, notamment à bord des trains, développer les services permettant au voyageur d’être prévenu lorsque son train connaît ou va connaître une modification horaire, et moderniser les équipements des principales gares.

0 Replies to “La SNCF prévoit une année 2009 chargée”

  1. La grève des usagers serait de ne pas prendre le train et de prendre ta voiture. Essaie de ne pas payer ton billet et ça leur fera plus de sous avec les amendes. Tu ne voudras pas la payer? Et bien le Trésor Public se fera un malin plaisir à venir ponctionner le montant sur ta paie ou sur ton compte 🙂
    Comment veux tu que les controleurs fassent du social? Comment différencier celui qui est de bonne foi au fraudeur invétéré? Donc, le " pas de pitié " me parait bien finalement!

  2. Encore un discour stérile, et je remet 100 balles dans le bourin. Toujours la même rangaine!
    Un moyen de transport n'est jamais gratuit.
    Prenez un taxi pour "attraper" un avion, par exemple. Si votre taxi est bloqué dans des embouteillages et que vous ratez votre avion, votre taxi ne vous fera pas crédit!
    Soyons sérieux!
    Evidemment je suis d'accord pour une réorganisation complète de la SNCF, mais il faut taper à la tête, pas à la base.

  3. Il y a certainement déjà plus de grèvistes des billets chez les usagers que de syndiqués chez les cheminots!
    Les syndiqués ne représentent plus grand chose. Mais les usagers qui ne paient pas représentent bien le ras le bol des usagers.

  4. comment si on pouvait comparer un taxi et un train !!! le taxi doit faire avec les aléas d'une infrastructure qui n'est pas dédiée à la compagnie de taxi.

    dans le ferroviaire, il y a des sillons dédiés au passage de tel ou tel train. Si le train sort de son sillon, ce n'est pas normal. Et s'il y a responsabilité SNCF ou RFF (pannes de trains, pannes de signalisation, pannes de passage à niveau imposant circulation à marche à vue, train court bondé imposant de prendre le train suivant, maladie du mécanicien ou du contrôleur conduisant à l'annulation du train, grève, etc.), l'un ou l'autre se doit de rembourser !

    "Dans un litige qui l'opposait à une de ses clientes qui en raison d'une grève n'a pu prendre l'avion, le Tribunal de proximité de Sète a condamné la SNCF à payer à cette dernière en principal 328,02 € prix du billet d'avion Marseille/Montréal auxquels s'ajoute 100 € de dommages et intérêts et 200 € de frais de Justice." ( http://www.associationsosvoyages.com/news/la_sncf_condamnee_par_le_tribunal_de_proximite_de_sete.php )

    Pour l'aérien c'est pareil en cas de trop gros retard ou d'annulation du vol, il y a des règles protégeant le voyageur pour qu'il puisse avoir un autre vol ou se faire rembourser !

    "La grève des usagers serait de ne pas prendre le train et de prendre ta voiture." et comment puisqu'on dépend du train (trop long en voiture), qu'il y a trop de bouchons en région parisienne (ce qui rallonge encore), ou lorsqu'on n'a pas de voitures ? Mais peut-être va-t-il falloir faire comme les noirs segrégés de Montgomery contre la compagnie de bus et tous covoiturer pendant plusieurs mois !

  5. "Comment différencier celui qui est de bonne foi au fraudeur invétéré?" Il parle d'une grève ! Vous savez pas ce que c'est ??? Si c'est fait avec préavis, vous serez au courant !

    "les contrôleurs eux ne connaissent pas la souplesse. 25 euros. Pas de négociations."
    Cela n'est pas normal. Il m'est arrivé plusieurs fois de ne pas avoir pu composter mon billet faute de temps (que ce soit un TGV ou un TER), le contrôleur a composté à la main et n'a rien dit. Enfin en général je me présente spontanément au contrôleur qui voit bien ma bonne foi. Sauf si je ne le trouve pas s'il est enfermé dans la cabine de conduite en queue du train par exemple… Mais lors d'un contrôle, il est censé faire un premier passage avant les opérations de contrôle proprement dites.

    Les dispositions générales SNCF indiquent article 4.5.3 (titre de transport non validé) : "Il n’est rien perçu du voyageur qui signale sa situation dans les conditions prévues au point 4.4". Ce 4.4 indique : "Le voyageur sans titre de transport ou muni d’un titre de transport non valable qui se présente à l’agent du contrôle en lui signalant l’irrégularité de sa situation avant de monter dans le train ou au plus tard dans les minutes qui suivent le départ du train de la gare de montée, peut régulariser sa situation (à titre commercial) aux conditions du Tarif de bord incluant des frais de confection à bord."

    "le Trésor Public se fera un malin plaisir à venir ponctionner le montant sur ta paie ou sur ton compte"
    Mouarf ! Le très droitier Figaro vient de publier un article titré "La SNCF peine à faire payer les amendes aux resquilleurs" ! Selon Le Figaro, "nombre de resquilleurs livrent une fausse adresse au contrôleur et cela suffit à perdre leur trace." "le cas du recours aux forces de l'ordre permettant de vérifier l'identité et l'adresse du fraudeur" n'est pas toujours possible : pour un RER «On ne va pas bloquer le train à une station et pénaliser des milliers d'usagers pour un passager indélicat», souligne le responsable du recouvrement. Enfin un récidiviste risque tout de même "six mois de prison et 7 000 euros d'amende" (recensés via le fichier Lutin) avec passage devant le Tribunal.

    Si l'amende est jugée abusive, on peut choisir de refuser le paiement immédiat de celle-ci et envoyer une lettre de contestation à la SNCF. On peut également saisir le médiateur.

    Si les retards permanents entraînent des frais importants ou de mauvaises conditions de voyage, il faut écrire au service clientèle. Si toutes les personnes victimes de retards et devant payer des frais de nourrice supplémentaires, les saturent de réclamations, ils devront bien faire quelque chose ! Dans le cas où quelqu'un se fait licencier par son employeur ou ne parvient pas à terminer sa période d'essai pour entamer son CDI à cause de la SNCF, de ses retards et annulations (j'ai entendu parler d'un cas), je pense qu'il faudrait aller jusqu'au tribunal pour faire condamner la SNCF à des dommages et intérêts. Quand on achète un abonnement ou un billet, la SNCF signe un contrat d'exécution de service et se doit de l'exécuter correctement. Si elle ne le fait pas et qu'il y a préjudice pour perte subie (son travail par exemple) et/ou gain manqué (revenus amputés suite à un licenciement ou retenues sur salaire, ou missions d'intérim qui n'a pu être assurée), cela doit être condamnable en invoquant le code civil.

    Pas de pitié vis-à-vis de la SNCF et des contrôleurs incapables de souplesse et de compréhension ayant un ordinateur bête et méchant dans la tête à la place d'un cerveau !

  6. Une dernière chose :

    Le but premier de la SNCF, amener un train d'un point A à un point B en respectant les horaires… C'est quand même son boulot premier.

    Et là où cela devient risible, c'est que nous en arrivons presque à applaudir le train quant il atteint le point B…

    Edgar

  7. Je constate avec regret, que les premiers commentaires favorisent la sncf, quitte à ce faire souvent entuber…
    Je comprends mieux pourquoi les choses avancent si lentement. Il manque une certaine dynamique au sein des usagers. On est quand même tous dans la même galère.
    Le train n'est pas un luxe, ni une faveur !!! C'est un service que nous payons et pour lequel la SNCF ne respecte pas son contrat.
    Après subir est un choix que je respecte même si je ne le comprends pas.

    Maintenant prendre la voiture pour éviter le train… Mouais… Disons que nous pouvons aussi mettre en avant l'écologie et se dire qu'utiliser les transports en commun, c'est aussi un geste écolo.

    De plus je ne vois pas dans ce discours une quelconque stérilité. Juste un moyen de faire changer les choses. Oh, bien sûr, certains viendront me dire que l'on ne peut rien faire et bla et bla… C'est sûr que l'immobilisme n'a jamais apporté. Taper à la tête, je suis d'accord avec toi. Mais la tête, dans ce cas là, n'est pas la direction. Il faut taper là où ça fait mal et c'est souvent sur l'argent.
    Cette journée ou ces journées de grève apporteraient une perte sèche à la SNCF. Et, là, vous pouvez me croire, les réactions ne vont pas se faire attendre.

    Pour les contrôleurs, je ne demande pas qu'ils fassent du sociale ! En quoi être compréhensif sur nos conditions de transport est un geste social !
    Et je note que cette action n'est pas contre les contrôleurs qui eux aussi, en ont probablement ras le bol. Même si effectivement, quelques contrôleurs travaillent machinalement.

    Oui le ras le bol doit être général. Des gestes isolés, des actions ou des contestations isolées ne marcheront pas. Il faut un mouvement collectif.

    Imaginez vous si cette journée de grève se présenter ?

    Cette grève ne vous engagerait à rien, elle ne changera pas vos habitudes et ne vous demandera aucun investissement personnel.

    La seule chose à respecter ? Monter dans le train sans titre de transport…

    Maintenant il faut prévoir une journée et faire passer le message.
    Jouer le jeu n'est pas le plus dur. 😉

    Merci pour toutes vos réactions.

    Edgar

  8. Mael, dans toutes les responsabilités des retards, vous avez oublié ( volontairement?) la principale, celle qui génère le plus de retards: l'incivilité de certains voyageurs. Blocage de portes, signaux d'alarme ( j'ai encore été témoin de cela sur Dreux hier après midi), etc…Donc si les gens étaient mieux éduqués, cela se passerait déjà mieux. Et je ne parle pas forcément des "racailles en casquette", pour imager, mais les " costume-cravate ou talons aiguilles" ne se gênent pas non plus pour bloquer les portes si ils sont en retard. Ces personnes là devraient payer des amendes, ce qui n'est jamais le cas. Bloquer une porte ne serait-ce qu'une seconde est punissable d'une amende!
    En ce qui concerne l'aérien, effectivement on peut obtenir des remboursements, mais il faut que le retard soit de plusieurs heures!!! A la SNCF, quand les usagers ont 5 ou 10 minutes de retard, ils deviennent fous! Mais où va-t-on? Par contre quand l'avion a 1 heure de retard, personne de dit rien ( c'est du vécu). Où est l'équité de réaction?
    Pas de pitié vis à vis des personnes crachant sur ma boîte!

  9. Une fois de plus Maël déraille. Les 3/4 de ses discours sont des contres vérités.
    On ne compare pas une structure compliquée telle la SNCF avec une compagnie de taxi, Un train guidé, rigide, avec une voiture qui peut se faufiler, prendre un autre chemin à sa guise.
    Un billet de TGV est daté et non remboursable après H+1 de l'horaire de départ. Le contrôle dans ces trains est par conséquent différent.
    Dans les TER et Franciliens, il n'y a pas de contrôleur, ce sont des brigades qui passe au coup par coup. Si vous n'avez pas de billet ou de billet non composté il vous suffit de vous rendre de vous même à la rencontre de la brigade.
    Essayez de vous faire rembourser par une compagnie aérienne (comme vous l'écrivez) lors d'un retard de votre vol, c'est le parcours du combatant. On peut y arriver, mais bon courage !…

  10. @edgar ce collectif d'usagers de notre ligne existe déjà et s'appelle l'ADULPCM dont le lien est sur le coté de ce site.

  11. Dans les TER, il n'y a pas de contrôleurs… On ne doit pas prendre les mêmes trains. Mais après c'est vrai sur un point, il arrive parfois qu'il n'y ait tout simplement personne.

    Si le remboursement devient un parcours du combattant, c'est tout simplement parce que les actes de remboursement sont isolés. Il n'y a pas de mouvement unique et concerté. Du coup, encore une fois, ça devient des actions isolées, que les compagnies s'empressent de mettre à la poubelle ou de faire traîner.
    Les gens se plaignent beaucoup mais n'agissent jamais.

    On doit attendre plusieurs heures de retards pour les avions, rien pour les TER, (vu qu'aucun remboursement ni dédommagement ne sont prévus), pour un remboursement ? Et cela ne choque personne ? Il serait peut-être temps d'arrêter de se faire passer pour des couillons.

    Il serait aussi intéressant d'éviter de déplacer le débat sur les compagnies aériennes. Ici je parle de la ligne Paris-Chartres. Et rien d'autre. Arrêtons les comparaisons pour essayer de trouver à la SNCF des circonstances atténuantes.

    On parle d'un service que l'on paye ! Je parle d'un trajet qui peine à être respecté.
    Quand vous achetez un DVD, vous souhaitez quand même que le film dessus soit en entier et de bonne qualité ?
    Et bien je trouve que c'est le même cas ici.

    Une dernière chose pour les retards. Les gens deviennent fous pour 5-10 min de retard ? Il y a de quoi le devenir quand c'est répété. Mon dernier train à eu 30 minutes de retard. Et ça pas la première fois. Je vous laisse imaginer les problèmes que cela m'a causé pour mon planning de la journée. Je précise aussi, que souvent, ce n'est pas l'incivilité des gens, mais des problèmes techniques comme les freins, les rails… etc…
    Il faut arrêter d'accepter les retards. De 5, 10 ou 30 minutes, peu importe. Il faut comprendre qu'à la longue c'est usant.

    Je suis d'accord sur le fait de sanctionner l'incivilité des gens ! Carrément !

    Merci pour vos réactions !

    Edgar

  12. merci "Anonyme" pour m'avoir présenté cette association.

    Association que je connaissais déjà. Une association louable et qui représente les usagers. Je suis pour.

    Maintenant, il ne suffit pas toujours de lancer des négociations et d'attendre gentiment une réponse de la part des dirigeants de la SNCF.
    Oui parce que on attend toujours aussi la justification de la hausse des billets. En plus nous avons la chance de faire partie d'une des régions qui a subi la plus forte hausse.

    il ne faut plus se contenter d'utiliser les voies administratives pour ce faire entendre. Surtout que ces voies là sont aussi efficace que leur réseau ferroviaire. La SNCF sait noyer le poisson et retarder les échéances.

    En parallèle, il faut des actions physiques, je parle de grèves, seulement de ça, pour venir s'articuler autour des débats que l'association mènent depuis de nombreux mois face aux représentants.

    Je remarque surtout qu'il n'y a pas d'évolutions depuis de longs mois. Pourquoi ? Tout simplement parce que les négociations prennent du temps… et surtout parce que cela ne fait absolument rien perdre à la SNCF.

    Par contre une grève des usagers pourrait les mettre en difficulté.

    Edgar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.