L’ADULPCM auditionnée par SNCF-Conseil

<img title="sncfconseil" src="http://www.adulpcm.com/wp-content/uploads/2011/03/sncfconseil.png" alt="" width="284" height="60" />Dans le cadre de la remise en état des douze lignes "malades" dont fait partie la ligne Paris-Chartres-Le Mans, la SNCF a donc demandé la mise en place d'un audit sur le fonctionnement de la ligne et ce à tous les étages du management. L'ADULPCM en tant que représentante des usagers a donc été auditionnée par la société SNCF-Conseil qui est une filiale à 100% de la SNCF.
Lors de cette audition, nous avons remonté sans aucune retenue ou langue de bois les nombreux problèmes de communication à destination des usagers, circulations courtes, suppression de train, retards quotidiens et tout particulièrement à la pointe, des infrastructures pas adaptées au trafic (gares et quais). Nous avons également dénoncé le manque de dialogue entre les différentes entités à l'image de SNCF et RFF qui s'accusent de mutuellement de ne pas prendre en compte les problèmes de chacun à l'image du problème d'alimentation électrique sur la partie Eurélienne de la ligne : heureusement confirmé par notre interlocutrice et qui renforce donc l'ADULPCM dans ses analyses.
L'écoute a été totale néanmoins, nous regrettons le partie pris de notre interlocutrice qui a plusieurs fois tenté de dédouaner la SNCF sur d'autres entités mais nous lui avons fait comprendre qu'en fin de compte on se moquait très clairement de savoir si Pierre, Paul ou Jacques est en tord : les usagers payent un service et circulent à bord de trains arborant le logo SNCF !
En bref, nous attendons la prochaine présentation par la SNCF de cet audit dont naturellement l'ADULPCM sera conviée. Toujours est il qu'aucune action de fond n'est prévue avant des mois et c'est la raison pour laquelle, nous maintenons la grève de présentation du billet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.