L’ADULPCM boycotte le CLAD du 16 février.

L'ADULPCM a eu une réunion le 31 Janvier 2012 avec SNCF et RFF pour

dénoncer les dysfonctionnements liés à l'arrivée des nouveaux horaires
et surtout la ponctualité qui a été masquée par ces derniers. Ainsi
que les différentes remontées des usagers comme par exemple le confort
à bord des trains (pas de chauffage, trains courts). Nous avons eu des
réponses de financiers ! Jamais la SNCF ne s'est remise en question,
ce n'est jamais de sa faute et pour l'aspect financier s'est cachée
derrière le fait que l'activité TER Centre est déficitaire de 3
millions d'Euro et veut toujours plus d'argent, signalons au passage
que la SNCF refuse l'amalgame de sa campagne de communication avec les
300 millions d'Euro de dividendes versés à l'Etat prétextant que c'est
le groupe et pas l'activité TER, mais veut bien faire l'amalgame de la
situation de la ligne qui n'est pas déficitaire versus l'activité TER
Centre qui elle englobe de nombreuses lignes déficitaires.
En bref, la SNCF ne pourra pas mieux faire si encore une fois elle ne
reçoit pas encore plus d'argent du Conseil Régional qui dans un élan
de bonne volonté à bien voulu mettre une rallonge comprise entre 5 et
8 millions.  Au final, le bien-être des usagers est bien le dernier
des soucis de nos interlocuteurs et l'ADULPCM se refuse à écouter de
nouveaux l'auto-satisfaction de la SNCF sur une ponctualité lissée par
le rallongement des temps de parcours et par les pannes qui ne sont
pas de leur ressort mais la faute à pas de chance !
De fait, l'ADULPCM ne sera pas présente lors du prochain CLAD à
Mainvilliers pour exprimer son désaccord envers ce que nous
considérons comme étant les "mensonges" de la SNCF.

0 Replies to “L’ADULPCM boycotte le CLAD du 16 février.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.