Le président de la SNCF veut aller en justice pour défendre les usagers contre les grèves

« J’irais devant la justice pour défendre les droits des voyageurs » en cas de grèves « tournantes », a déclaré dimanche 8 mars, le président de la SNCF, Guillaume Pepy. Il souligne cependant que l’entreprise avait connu en 2008 le nombre de jours de grève le plus bas depuis 2004.

« Il y a eu ici ou là une sorte de détournement de la loi, un abus de droit, par exemple avec ces fameuses grèves de 59 minutes tournantes reconductibles qui franchement pénalisent d’une manière excessive les voyageurs », a-t-il déclaré au Grand rendez-vous Europe 1/Le Parisien/Aujourd’hui en France. « Donc moi, je peux vous le dire aujourd’hui, j’irai devant la justice pour défendre les droits des voyageurs dans ces cas-là, j’irai faire respecter la loi », a-t-il ajouté, sans fournir d’autres précisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.