Simone a la voix qui déraille

Pour qui ne connait pas Simone, c’est le doux nom donné à la voix qui sort des hauts-parleurs dans les gares de la SNCF. Simone est surtout faite de puces électroniques et de bandes magnétiques, mais parfois, c’est une vraie personne (de chair et de sang) qui la personnifie.
Simone est toujours précédée par un jingle sonore (allant de la clochette au ding-ding-dong ou doung dang-deung sortis de l’immagination fertile de quelque créatif muni d’un orgue Bontempi) sensé attirer l’attention des gens à qui s’adresse le message.

Le problème de Simone est qu’elle est rarement audible, ce qui lui enlève tout son charme.

Prenons une gare dite moderne, comme celle de Montparnasse. Cette gare, symbole du post-modernisme bétonifiant a l’inconvénient de rendre notre bonne Simone souvent inaudible. L’écho et la rapidité des annonces (surtout les messages dit par la voix « humaine ») font que cela reste la plupart du temps un brouhaha aux oreilles des gens se trouvant sur les quais.

Bien-sûr, Simone parle parfois de manière intelligible. Mais lors d’un incident (prenons l’exemple du train qui doit partir, mais reste à quai pour la mystérieuse mais célèbre panne-d’exploitation), elle reste parfaitement muette à nos oreille depuis l’intérieur des voitures (car il est rare de voir les voyageurs sur le quai à quelques secondes du départ théorique). Et comme nos ASCT ont rarement la délicatesse de relayer le message à temps, le message de Simone se perd complètement.

Plus drôle, c’est le cas des rames Corail qui subissent le mystérieux mais non moins connu incident-de-la-mise-à-quai-tardive-de-la-motrice. Là, comme les voitures Corail ne sont plus reliées à une locomotive, il n’y a donc plus de courant. Donc, même si l’ASCT avait le fort courage d’aller prévenir les usagers piteusement en attente dans la rame en utilisant la sono, ce serait peine perdue : pas de courant, pas de sono.

Terminons par une anecdote relatée dans ce message. Dès 7:25, Simone savait que l’ASCT ne pouvait pas être présent dans le train au départ à son heure. Et, elle l’a gentiment hurlé dans les haut-parleurs de la gare de Chartres.
Comme pas d’ASCT signifie aucun personnel de la SNCF capable de répéter ledit message dans la rame (alors que la gare de Chartres grouille de schtroumfettes dont on se demande finalement à quoi elles servent), les usagers pressés qui aurait pu prendre le train suivant (partant à 7:30) n’ont eu que le plaisir de voir ce train arriver du Mans, puis repartir vers Paris à travers la fenêtre de la voiture pleine du silence de la sono.

Nous savions tous que la communication envers ses usagers n’était pas le fort de la SNCF. Mais même les moyens techniques ne sont pas à la hauteur.

 Br 

0 Replies to “Simone a la voix qui déraille”

  1. Je lui ai fait part de mon mécontentement également au contrôleur des retards actuels. Il a osé me dire que c'était quand même moins pire que l'hiver dernier… Ce à quoi je lui ai répondu qu'on fait quand même pire qu'en octobre de l'année dernière, surtout la semaine dernière ! Il a reconnu pour la semaine dernière mais semblait dire qu'en dehors de cela, c'était normal…

    A Rambouillet, il est arrivé en avance également à 9h02 au lieu de 9h04. Les 7200 font des prouesses !

    Pris par les contrôles, ils n'ont pas annoncé la gare de Rambouillet où il faut pourtant préciser que la dernière voiture ne sera pas reçue à quai…

    J'ai menacé de refuser de montrer mon titre de transport la prochaine fois, mais il a tout de suite brandi la menace juridique du "refus d'obtempérer", et à ce jeu là c'est pas bon du tout… si on ose faire scandale en prime dans le train, la SNCF te collerait en plus plainte pour dégradation de leur image et réclameraient dommages et intérêts…

    (cf http://www.webzinemaker.com/admi/m6/page.php3?num_web=6960&rubr=2&id=357820 et http://www.webzinemaker.com/admi/m6/page.php3?num_web=6960&rubr=4&id=312555 )

    Donc grève des abonnements, c'est très risqué…

    Je vais plutôt songer à imprimer des lettres types avec des trous pour indiquer le retard cumulé du dernier mois et de la dernière semaine, et une zone libre "Observations complémentaires" de 3 lignes pour rajouter par exemple "dégagement de fumée sur un train jeudi soir et interruption de 30 min du trafic / train en panne à Jouy le mercredi soir et trafic très perturbé, retards de plus 1h30 / etc.". Lettres que je glisserai sous enveloppe pour que le contrôleur fasse remonter…

    En tout cas va falloir qu'ils nous fassent un dédommagement pour la semaine dernière si ce n'est pour le mois de juillet également… (2 fois plus de retards et suppressions que juillet 2009)

  2. Laissez le tranquille il a des défauts comme tout le monde mais au moins il se bouge le cul et essaye de faire bouger les choses comme il peut . Il a bien raison de refuser de payer de plus en plus cher pour de moins en moins bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.