SNCF : les tirs ne visaient pas le caténaire

Les tirs qui ont entraîné la rupture d’un fil de caténaire à proximité de Marcoussis (Essonne) samedi 1er novembre, provoquant d’importantes à Montparnasse, visaient en fait un lampadaire et étaient certainement le fait de personnes qui s’amusaient, a-t-on appris de source judiciaire.

Un lampadaire situé dans l’alignement du câble cassé a été touché à deux reprises par des munitions de calibre 30.30. Six étuis (cartouches) de ce même calibre ont été retrouvés à proximité.

Les coups de feu ont été tirés à une distance de 70 mètres. Il semble que c’est bien le lampadaire qui était visé, et non le câble, qui à cette distance est très difficilement atteignable volontairement.

0 Replies to “SNCF : les tirs ne visaient pas le caténaire”

  1. Oh, comme il est malin anonyme ! C'est ça on va tous se délocaliser et changer de pays, comme ça il n'y aura plus personne dans "tes trains", plus personne à faire ch… tous les 4 matins et tun'auras plus de boulot, et moi je serai bien content

  2. Tous ? Non! Vous êtes peu nombreux à raler comme des bourins, et c'est toujours les mêmes.
    Des gens aisés votant à droite et prêt à tout pour dénigrer des travailleurs de la classe ouvrière.
    Rem, en vous délocalisant, votre présence dans les trains passera totalement inaperçue, soyez en certain.

  3. Si tu penses que ces gens cumulent avantages sur avantages, pourquoi ne pas y travailler ? La SNCF a beaucoup recruté et recrute encore.

    Et si le train ne te convient pas, essaye autre chose. La voiture, le bus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.