SNCF: pourquoi les incidents de caténaire sont si nombreux

Depuis quelques jours, le mot «caténaire» est entré dans le vocabulaire usuel des usagers de la SNCF. Et pour cause, l’arrachement de ces câbles électriques qui alimentent les locomotives des trains (lire encadré) a perturbé à lui seul le trafic de 40 TGV, de plusieurs trains et RER.

Pourquoi de tels incidents? La réponse est délicate, les responsabilités étant partagées entre la SNCF et Réseau ferré de France (RFF), propriétaire des voies et associé à l’opération de contrôle.

La SNCF invoque le vieillissement des caténaires

En 1997, RFF s’était vu confier la responsabilité de l’entretien du réseau, mais sans les moyens humains nécessaires, et du coup a renvoyé la balle à la SNCF qui assure la maintenance moyennant une enveloppe budgétaire.

Les mâts des caténaires vétustes également

La SNCF a ainsi consacré 186 millions d’euros à l’entretien et au renouvellement des caténaires en 2007, sur un budget global de 1,8 milliard d’euros consacré à la maintenance de l’ensemble des infrastructures, qui est resté inchangé par rapport à 2006.

Mais selon un audit réalisé en 2005 par des experts suisses, «sur près de la moitié du réseau, les voies sont en mauvais état et vieillissent rapidement». Si les caténaires «sont en général en bon état», «une proportion significative des mâts de caténaires présente par contre des signes inquiétants de corrosion», selon ce constat.

0 Replies to “SNCF: pourquoi les incidents de caténaire sont si nombreux”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.