Suppression des contrôleurs, réponse de la SNCF

Pour la direction de la SNCF, l’exploitation à agent seul est tout le contraire d’une atténuation du service public. Au sein de l’entreprise publique, on préfère parler de redéploiement des effectifs visant à « accentuer le service au client ». Quant au rôle de l’agent d’accompagnement des trains, appelé à disparaître pour les automotrices de la nouvelle génération, il se borne, selon Carole Tabourot, directrice de la communication à la direction SNCF de Paris-Rive gauche, « aux annonces sonores et à une ronde de sécurité » pendant le voyage.
Des missions qui seront désormais remplies par un système embarqué suffisamment élaboré pour fonctionner même en période perturbée. Les caméras dans les voitures sont là pour assurer la sécurité et déceler tout problème. « Ceci fonctionne parfaitement dans le réseau transilien », rassure Carole Tabourot avant de préciser que la présence d’agents sera assurée dans les trains du soir, après 21 h 30.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.