TER Centre : Un grain de sable dans une mécanique chinoise…

Ce matin, il y a eu de nombreux problèmes et pas mal de trains supprimés que la SNCF a tenté de cacher en rendant omnibus des express. On constate que le cadencement est d'une mécanique horlogère non pas suisse mais chinoise puisque le moindre grain de sable enraye toute la ligne… Ce matin à Saint-Piat, l'omnibus de 7h53 est assuré à l'heure avec une rame BB8500 + VO2N déjà cela présageait des problèmes car ce train est habituellement assuré en automotrice Z26500. Le train suivant qui est à 8h03 (toujours à Saint-Piat) est annoncé avec un retard de 20 minutes et grande surprise celui-ci qui arrive effectivement à 8h22 est assuré avec un BB9200 + voitures Corail. Ainsi on comprends le jeu de chaises musicales de la SNCF, il manquait une automotrice Z26500 à l'appel, peut être liée à une panne ou tout simplement pas de rame à disposition à Chartres du fait des travaux actuellement sur la ligne qui interdisent les circulations, et a donc pris le matériel du train suivant pour assurer ce train 862472 en supprimant le suivant 862474 et en rendant omnibus l'express 862476… Naturellement, une rame Corail n'est pas le matériel idéal pour assurer une relation omnibus pour deux raisons. D'abords matériel puisque les motrices BB9200 (motrice de puissance en 1500V) sont aptes à la vitesse mais très mauvaises en accélération et freinage, mais surtout une rame de Corail peut difficilement absorber autant de voyageurs qu'un train à 2 niveaux précédemment annulé et la charge liée à la relation initiale…

Brref, la SNCF et la région Centre n'ont toujours pas compris qu'il fallait mettre une rame de secours sur Chartres mais c'est sûr qu'après avoir pavoisé sur le départ définitif des trains inox Z5300 ça ferait mauvais genre d'en remettre une ou deux en service. Les Z5300 ne sont pas confortables, signalons que le plus important est d'arriver dans des conditions correctes qu'offrent tout de même les Z5300 mais pour faire de l'express elles conviennent très bien à tenir le 120km/h sans accélération ni freinage !

0 Replies to “TER Centre : Un grain de sable dans une mécanique chinoise…”

  1. Contrairement aux cheminots, la direction de la SNCF refuse de s'exprimer sur ce blog (alors qu'elle y est invitée).
    Nous allons donc mettre en place un système pour recevoir sur le blog les alertes de retard ou suppression des trains.

  2. Pour ma part ce que j'ai entendu de la part de la direction, c'est que si un de ses membres continue de lire le blog, l'autre a arrêté de lire le blog à cause des débats trop animés et des bêtises qui y sont dites.

    "M. Bouffard veut du constructif et pas du polémique où il se fait tirer dessus à boulets rouges. M. Papillon ne lit plus le blog depuis la diffusion de messages insultants." (compte-rendu réunion élus CLAD + direction SNCF + future ADULPCM en mairie de Droue sur Drouette du 23/01/2010, compte-rendu relu et validé par la direction de la SNCF)

    J'ai plutôt compris qu'ils ne veulent pas se prendre les volées de bois vert qu'ils méritent en participant au blog. Vu comment ça peut être agité devant un simple guichet de gare à Epernon, je comprends qu'ils aient peur !

    Ils ont effectivement besoin d'une association qui canalise et modère le mécontentement et restitue aux usagers les explications, pour ne pas se faire déborder par des torrents de colère.

    Je n'ai cependant pas entendu qu'ils voulaient une association loi 1901 en face, mais simplement une entité responsable dans ses propos et constructive. L'ADULPCM n'existait pas encore en janvier, mais la direction avait accepté le dialogue initié par M. Miahle, maire de Droue sur Drouette, avec les élus du CLAD et moi-même. Je ne pense pas que le fait d'élargir la réunion avec de futurs membres de l'association ait joué un rôle très important, d'autant que je n'avais pas précisé le futur caractère loi 1901.

    Il a vraiment insisté sur le mode de communication :
    "M. Bouffard souhaite qu'on mette clairement notre mode de fonctionnement dans nos statuts, ou dans un règlement intérieur… Au niveau de la communication : il ne veut pas que tout le monde au titre de l’Association le sollicite. En particulier, il ne veut pas devoir gérer la communication avec chaque adhérent de l’Association se présentant comme tel. Il ne veut pas que chaque usager se réclamant membre de l’Association sollicite les agents des gares sur des thèmes autres que les services en gares. On lui dit que l'association permettra de faire interface entre les usagers et ses services pour limiter cela." (extrait du CR de la réunion)

    Donc sa volonté est essentiellement d'avoir un débat modéré et constructif, et de ne pas être en face-à-face avec plusieurs interlocuteurs, mais un seul interlocuteur représentatif des usagers et chargé d'un retour vers les usagers, en termes d'explications notamment.

  3. En résumé, ces petits chefs veulent que les associations canalisent les usagers par un travail de flicage.

    Ils veulent avant toute chose être traité avec un grand respect que mérite leur fonction de chef!!!. Pour eux c'est plus important que d'être efficace et de connaître leurs clients. C'est le genre d'attitude qu'il serait impossible de rencontrer dans une entreprise qui a le respect de la demande du client. C'est bieen une administration publique: exige la soumission mais n'a pas la capacité d'offrir une performance, une qualité de service, en échange.

    Ensuite ces petits chefs prétendent imposer un fonctionnement à une association indépendante!! Ils prétendent imposer certains contenus aux statuts et au règlement intérieur!!!!!Nous sommes ou là? Dans quel genre de démocratie? Ou les petits chefs imposent leur dictats à des associations légalement constituées? Nous sommes dans un patelin de la Chine profonde ou les potentats locaux font une loi très personnelle? On ne peut pas faire confiance à des personnel qui agissent en dehors des loi de la démocratie.

    Pour voir qui ils sont vraiment, qu'ils assument! Qu'ils envoient un courrier dans lequel ils précisent leurs demandes sur le contenu des statuts et le contenu du règlement intérieur.
    Si ils ne peuvent pas assumer par écrits, leurs demandes, cela signifie qu'ils ne sont pas des interlocuteurs crédibles. Que leurs paroles, leurs demandent, n'ont pas de fondement. Tout accord avec ces petits chefs serait un accord de dupes. Car ils ne seraient pas en mesure de tenir leurs engagements. Et que leurs discours ne sont que du baratin car ils ne s'engagent ni personnellement ni n'engagent la sncf.

  4. Pour l'anonyme de 10h37

    C'est pas mieux dans les entreprises privées.
    Quant un problème survient avec un client, les réactions sont identiques: "C'est pas moi, c'est l'autre". J'ai connu ça !!

    Pour amener de l'eau à votre moulin, il est certain que ce n'est pas les responsables nommés ci-dessus (Messieurs Papillon et Bouffard) qui vont changer les choses. Il faut taper beaucoup plus haut. C'est la réorganisation totale de la SNCF qu'il faut évoquer. Les problèmes rencontrés sur notre région sont identiques sur tout le territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.