Problème ce matin en gare de Versailles Chantiers

Un problème de signalisation en gare de Versailles Chantiers a perturbé le trafic ce matin. Tous les trains TER Centre et les RER C ont eu environ 5 mins de retard, assez donc pour vous faire louper une correspondance.

0 Replies to “Problème ce matin en gare de Versailles Chantiers”

  1. Avoir des idées, c'est une chose. Ensuite il faut des moyens pour se faire entendre.
    Quelles actions tu veux mener pour te faire entendre et infléchir les habitudes et les priorités de la sncf-rff- région,des syndicats extrémistes politisés conservateurs, des cheminots ?

  2. Il n'y a pas meilleur arme que la communication. La Région a demandé et obtenu de la SNCF un certain nombre d'engagements pendant la campagne des régionales, non respectés au jour d'aujourd'hui, il faut battre le fer dessus par exemple. Si le petit Edwy Plenel et son journal font trembler la Sarkozye, il n'y a aucune raison de ne pas pouvoir faire trembler SNCF, RFF, et Etat.

    Sinon vis-à-vis des cheminots et de leurs syndicats, je pense qu'il faut combattre ensemble la direction de la SNCF pour que soit restauré le service public. Pour moi ce ne sont pas les syndicats qui sont archaïques, mais la politique de casse du service public honteusement nommée "de modernisation" qui ramènerait aux archaïsmes de 1910 ! J'espère que nos ancêtres n'ont pas donné des coups de canne et de parapluie sur les agents des compagnies privées de chemins de fer, pour devoir faire de même bientôt !

  3. Maël,
    Pour les longs discours derrière un clavier et écran tu es fort mais quand il s'agit de faire passer tes idées "physiquement" il n'y a plus personne. Ton compte rendu est clair pour toi et très opaque pour nous, car tout ce que tu y dénonces nous l'avons pris en compte. Bref on se chargera de te faire une réponse en reprenant chacun des points mais tu vas loin dans l'hypocrisie et la démagogie limite diffamant !
    Pour conclure, David Landais le président t'a proposé son poste plus d'une fois tu as refusé donc ne te place pas en victime car là tu es victime de toi même et de ta capacité à fuir les "problèmes".

    PS : Nous allons convoquer une AG en septembre, et tu es le bienvenue pour y reprendre l'association car toutes les places seront à "prendre" y compris les nôtre car nous sommes fatigués de nous battre contre des politiques frileux, certains cheminots syndicalistes et des usagers comme toi qui savent tous refaire le monde derrière leur PC (je tairais ici tes réponses lorsque tu refusais toutes nos invitations et après tu oses parler d'opacité, tu est vraiment quelqu'un pour qui je n'ai aucune estime car tu es malhonnete).
    Cordialement

    Jean-Roger CONDAT
    Vice-président de l'ADULPCM

  4. Mael, de quoi parlez-vous en parlant des archaismes de 1910?
    Savez-vous pourquoi la SNCF a été crée en 1937?
    Pensez-vous que la SNCF a remplacé les 5 sociétés privés et les 2 réseaux publics de l'époque par volonté idéologique du Front Populaire de nationaliser?
    Ce ne serait pas plutôt pour sauver du naufrage financier ces compagnies lourdement endettées par la mise en place des infrastructures féroviaires et concurrencées par le développement du transport routier à partir des années 20?
    Mael, vous avancez encore une fois une idée reçue sans en connaitre la problèmatique, et vous tombez dans les travers des syndicats qui consiste à fournir des réponses idéologiques à des problèmes économiques. Les 100Mds d'euros de dette actuelle du rail français ne sont ni une idée reçue, ni de gauche ou de droite.

  5. "Pour les longs discours derrière un clavier et écran tu es fort mais quand il s'agit de faire passer tes idées "physiquement" il n'y a plus personne."

    Parce que ça ne sert tout simplement à rien si la majorité de l'association est d'accord avec le fonctionnement et les actions faites… Je suis démocrate et ce n'est pas ma logique que de me battre comme un Don Quichotte en interne alors qu'il y a tant à faire en externe pour faire pression sur la SNCF et RFF !

    Je n'étais pas plus fort avec mon clavier et mon écran pour faire passer mes idées virtuellement plutôt que physiquement. S'épuiser dans de longs débats, c'est pas ma tasse de thé tout simplement.

    "tout ce que tu y dénonces nous l'avons pris en compte." Quelle mauvaise foi ! Par exemple, vous avez pris en compte le fait qu'il n'y ait pas assez d'ouverture de l'association en arrêtant de répondre aux questions posées dessus et en fermant le forum ! Chacun jugera…

    "David Landais le président t'a proposé son poste plus d'une fois". Il me l'a proposé une seule fois à la sortie de la réunion du dimanche 24 janvier ! J'ai refusé parce que je n'ai pas l'aisance orale nécessaire pour être président, mais toute l'aisance écrite nécessaire pour un rôle de secrétaire.

    "ne te place pas en victime car là tu es victime de toi même et de ta capacité à fuir les "problèmes"."

    Je ne me place aucunement en victime ! Je dis que "je sentais mal la direction prise dès le début", je me suis donc fourvoyé tout seul et j'assume. Je ferais plus confiance à mon instinct la prochaine fois ! Je manque de capacité à fuir les problèmes puisque malgré tout. Comme je l'ai écrit, "j'ai essayé de modifier la donne".

    Tu sais très bien qu'on a été en conflit dès le début : association loi 1901 ou simple collectif ; desserte tout omnibus ou conservation des semi-express ; attendre la publication des statuts ou commencer à travailler sans existence officielle ; etc. etc.

    "Nous allons convoquer une AG en septembre, et tu es le bienvenue pour y reprendre l'association car toutes les places seront à "prendre" y compris les nôtre"

    Tel n'est pas ma volonté. Si j'ai quitté l'association par la porte actant une majorité en accord avec le fonctionnement et les actions faites, c'est pas pour revenir par la fenêtre !

    "je tairais ici tes réponses lorsque tu refusais toutes nos invitations et après tu oses parler d'opacité". Je peux les communiquer sans problème ! J'ai simplement des fonctions critiques sur mon lieu de travail et ne peut m'absenter facilement, surtout en période de mise en production de nouvelles applications. Dès que je suis parti en vacances mi juin, cela a été la catastrophe, malgré le transfert de compétences effectué à un nouveau collègue.

    Il n'y a rien à taire, absolument rien.

  6. Un peu pareil qu'au dessus, avec l'exemple supplémentaire de la rotonde. Ces équipements sont impratiques au possible à exploiter, les ponts ayant une longueur limitée et mûs par des moteurs qui cassent parfois. Et ce jour là, pas une machine ne sort.
    Qui plus est, pour ce qui est de Chartres, le dépôt ETAT (la rotonde quoi) était désaffecté depuis le début des années 60. Avant, il servait surtout d'atelier, pour des immobilisations longues.
    Pour mettre les engins à l'abri, c'était le dépôt actuel (Dépôt OUEST) qui était utilisé, car doté d'une grande longueur de stalles facilement accessibles. Les derniers engins à y passer la nuit ont été les BB 67200, des diesels donc. Les dernières électriques, les Z 3800 "rouges".

    Tout ça pour dire que résister aux intempéries, ce n'est pas tellement une question d'abri mais plutôt de conception et de choix techniques qui feront la fiabilité de l'engin.

  7. "de quoi parlez-vous en parlant des archaismes de 1910?" De la logique marchande des compagnies ferroviaires de l'époque (toutes privées) et de la logique politique de favoriser ses petits amis de la part des hommes politiques.

    Ces compagnies faisaient de belles publicités pour la bourgeoisie, pour qu'elle aille faire du ski à Chamonix ( http://www.ossau.net/ossau/les-femmes-aux-sports-d-hiver-a-l-affiche-t3148.html ) ou prendre des bains de mer à Royan ( http://www.pays-royannais-patrimoine.com/themes/insolite/royan-s-affiche-a-pontaillac/les-affiches-et-les-chemins-de-fer/ )! Le paquet était mis pour assurer la qualité de ces voyages. Mais pour les transports de banlieue, les salauds de pauvre n'avaient qu'à se contenter d'un service de piètre qualité…

    C'est comme aujourd'hui où beaucoup est fait pour le TGV par l'Etat mais peu pour les RER ou TER. Heureusement que les Régions en ont désormais la charge de ces RER et TER !

    "Savez-vous pourquoi la SNCF a été crée en 1937?"

    "Ce ne serait pas plutôt pour sauver du naufrage financier ces compagnies lourdement endettées […]" ?

    Elles ont été renflouées plusieurs fois dans le passé, il suffisait de recommencer !

    Bien avant 1910, Karl Marx dénonçait dans son ouvrage Les Luttes de classes en France les conflits d'intérêts entre fonctions d'hommes politiques et hommes d'affaire : « …la classe dominante exploitait aussi les constructions de lignes de chemin de fer. Les Chambres en rejetaient sur l’État les principales charges et assuraient à l’aristocratie financière spéculatrice la manne dorée. On se souvient des scandales qui éclatèrent à la Chambre des députés lorsqu’on découvrit, par hasard, que tous les membres de la majorité, y compris une partie des ministres, étaient actionnaires des entreprises mêmes de voies ferrées, à qui ils confiaient ensuite, à titre de législateurs, l’exécution de chemins de fer pour le compte de l’État ».

    Il y a eu beaucoup de spéculations également qui créa un phénomène de bulle, comme la bulle internet dans les années 2000 ! La crise de 1929 par là-dessus en a rajouté une couche à des compagnies aux bilans bien faibles. Alors certes c'était pas vraiment idéologique la nationalisation des chemins de fer puisque la Compagnie de l'Ouest avait été nationalisée déjà dans le passé, et les anciennes compagnies ont eu leurs dettes annulées et des actions à un rendement de 6% en cadeau.

    Si on en revient à 1910, les spéculations sur le chemin de fer pourront reprendre encore une fois. Les intérêts publics être sacrifiés aux intérêts privés plus facilement.

    "Les 100Mds d'euros de dette actuelle du rail français ne sont ni une idée reçue, ni de gauche ou de droite."

    La réponse s'appelle TGV + les cadeaux faits aux anciennes compagnies privées ! Les actions données aux anciennes compagnies privées ont été en effet progressivement rachetées par la SNCF de façon qu’il n’y en ait plus aucune quarante-cinq ans plus tard, le 31 décembre 1982… Combien cela a-t-il coûté ?

  8. J'ai beaucoup aimé (rigolé) à la lecture de ce (long) rapport.
    Le meilleur passage reste là on M. critique la "vertitude" de certaines propositions de l'assoc', et quelques pages plus loin nous parle du réchauffement climatique, et même du gulf stream dans ses propres propositions.
    Bien sûr, ne nous attardons pas non plus sur le passage du remplacement des semi-directs par des omnibus où M. critique les arrêts supplémentaires (et un temps de parcours allongé) que cela engendrerait, alors que quelques paragraphes plus loin, il milite pour un arrêt supplémentaire à St Quentin.

  9. J'entends les cheminots et syndicalistes ricaner sur ce débat. Ne vous trompez pas, il s'agit d'un débat pour mieux vous combattre. Une tendance à vouloir radicaliser le combat contre vous. cette évolution ne mérite pas le ricanement pour vous.

  10. Mael continue avec son festival d'idées reçues…
    A l'époque du privé, jusque dans les années 20, le développement du réseau secondaire est très nettement supérieure à celui d'aujourd'hui. Toute la France est couverte de ces vestiges, comme l'ancienne ligne Orleans / Chartres / Dreux… Le réseau n'était pas tourné vers les nanti comme vous l'affirmez, mais bien vers le développement d'un réseau dense à vocation populaire. Les 2 vaches à laits étaient justement les bourgois qui payaient plein tarifs, et le transport de marchandise. Or ceux-ci se sont tournées vers le transport routier à partir des années 20. la crise de 1929 n'a fait que pousser un peu plus vite ces entreprises dans le gouffre. La SNCF, à partir de 1937, a terminé de faussoyer ce réseau secondaire au déficit abyssale, en étant pourtant entreprise public. La preuve encore que le bon sens économique prime avant les principes idéologiques.
    La dette actuelle du rail français (RFF + SNCF) ne vient absolument pas du financement des infrastructures mais de son passif social. C'est à dire, la valeur en euro d'aujourd'hui de ce qu'elle va devoir verser aux retraités et futurs retraités du régime des cheminots. Les normes comptables internationnales IFRS qui sont là pour rendre plus transparent les comptes de toute entreprise oblige d'y incorporer toutes les dettes connues, à la différence de l'ancien système comptable français qui écartait opportunement le passif social. RFF a récupéré cette dette de façon à la détacher de la SNCF en l'ajoutant à la dette de l'état, et permettre de montrer une image plus positive aux contribuables, et ainsi masquer le gouffre que représente le rail français dans sa configuration actuelle. Cette dette a enflé depuis l'après-guerre: les cheminots avec l'utilisation du charbon avait une espérance de vie en retraite ridicule, si ils y arrivaient. Par justice sociale avec les autres salariés, ils ont obtenu, à juste titre, le régime spécial que nous connaissons aujourd'hui. Aujourd'hui ce régime ne se justifie plus, et à un coût exorbitant. Mais les syndicats, comme vous aussi Mael, sont obligés de se réfugier derrière des arguments idéologiques pour maintenir ce système le décrivant comme un acquis ou un progrès social, alors que c'est une ineptie économique et une injustice sociale criante face au secteur privé, encore plus face à certains secteurs de comme l'artisanat du batiment où il y a une réelle pénibilité au travail et une espérance vie en retraite bien inférieur aux cheminots.

  11. @11:38 : Faut-il licencier par milliers des cheminots comme en 1920 ? Dans "l'artisanat" du bâtiment, les ouvriers travaillent-ils le dimanche, les jours fériés, de nuit, tard en soirée ? Portent-ils toujours de lourdes charges alors qu'il y a désormais plein d'engins et de matériel pour les aider à la tâche ?

    Le patron peut-être, mais il se paie plus. L'ouvrier fait ses 35 heures, commence à 8h le matin, prend 1h30 de pause à midi, finit à 16h30. Il ne fait pas le boulot le plus difficile mais le travail de gros. C'est le patron qui fait les tâches les plus délicates. J'ai très bien vu comment cela se passe concrètement quand un artisan et son ouvrier sont venus refaire la toiture de la maison que retapaient mes parents.

    La dette actuelle du rail français (RFF + SNCF) vient-elle de son passif social ? Selon la Cour des Comptes, pourtant pas composée de dangereux gauchistes, en 2008, "en 1997 la dette de la SNCF, alimentée par les déficits d’exploitation et le financement des investissements d’infrastructure, atteignait 31 Md€. […] la dette de RFF a continué d’augmenter sous
    l’effet des investissements nouveaux et de l’insuffisance des contributions
    de l’Etat." (Le réseau ferroviaire – Une réforme inachevée, une stratégie incertaine, p. 111, avril 2008)

    "Les 100Mds d'euros de dette actuelle du rail français" ??? Le total en 2006 SNCF + RFF était de moins de 45 milliards ! Vous sortez d'où vos 100 milliards de dettes ?

  12. Du grand Mael dis donc vous devriez devenir negre avec une telle plume c'est juste bête qu'elle ne soit pas utilisée à un bon escient. Je ne crois pas un mot de ce rapport quand on voit votre acharnement à combattre les omnibus. Car n'étant pas membre et ayant quand même eu accès aux documents de l'adulpcm, et je n'ai vu qu'un petit paragraphe sur la transformation en omnibus et pire dans le compte rendu, on y apprend que c'est une idée officieuse de la SNCF et donc nullement un combat de fond de l'association.

  13. @17h35 : vos sources ne disent évidemment pas que les 111 milliards "de dette à long terme" correspondant aux retraites correspondent aux pensions des 310 000 pensionnés actuels ainsi que des futures pensions de 162 000 actifs (et ce sur une période de 60-70 ans environ) !

    La norme comptable IAS 19 qui traite des avantages du personnel impose de provisionner ses engagements
    engagements sociaux (prévoyance, action sociale, retraites, etc.), non pas sur la base des dépenses prévues dans l'année mais sur les dépenses prévues pour toute la durée de vie restante.

    Tout cela c'est pour justifier la casse des retraites des cheminots sur l'autel des actionnaires soutenus par les agences de notation telle que Standard and Poor's !

    Il y aurait combien de dette pour le régime général si on faisait la même chose ??? Combien de dette pour un bébé sorti du berceau si on calculait une dette liée aux frais de maternelle, primaire, collège, lycée et éventuellement université, plus les subventions pour les cantines, les transports scolaires, plus les frais de maternité, pédiatrie, médecine classique, éventuellement psychiatrie (puisque la droite voudrait détecter les futurs troublions à la sortie du berceau par des tests génétiques), plus la gériatrie, les subventions pour le TER ou le métro, les droits à la retraite etc. etc. ???

    Cette réforme comptable n'a pas qu'un impact sur les retraites, mais aussi le fret par exemple ! Aux 260 millions d’euros de pertes courantes de l’activité Fret pour 2006, les normes IAS imposent à la SNCF d’inscrire 640 millions de « dépréciation d’actifs » au passif de son bilan de cette activité… ce que la presse s’est empressée de traduire par 900 millions d’euros de déficit…

    Désormais le principe fondateur de la comptabilité française n'est donc plus l'équilibre entre les dépenses et les recettes. Seule compte la valeur boursière de l'entreprise sur le marché, en anticipant les éventuels profits futurs et en provisionnant l'ensemble des engagements sociaux des années futures.

    Votées par l'Union Européenne, ces normes comptables internationales ont pour objet principal d'accompagner les
    politiques de libéralisation c'est à dire la mise en concurrence des travailleurs européens en s'appuyant sur le dumping social et fiscal.

    Cela doit faciliter aussi une éventuelle privatisation de la SNCF.

    Quand on veut tuer son chien, on l'accuse de la rage, c'est bien connu !

    Ce que vous savez pas ou refusez de reconnaître, c'est que les soit-disant avantages sociaux sont financés par les cheminots : ainsi les prestations supplémentaires du régime spécial (âge de départ à la retraite, …) ne sont ni payées par compensation avec le régime général, ni financées par l'Etat. Elles sont payées par les cheminots, dans le cadre des charges sociales propres à la SNCF qui sont nettement supérieures à celles du régime général. Elles sont de 41,96 % du salaire liquidable pour un cheminot contre 25,87 % à 28,63 % pour un salarié du privé.

  14. Facile d'insulter caché derrière son statut d'anonyme !

    "je n'ai vu qu'un petit paragraphe sur la transformation en omnibus et pire dans le compte rendu, on y apprend que c'est une idée officieuse de la SNCF et donc nullement un combat de fond de l'association."

    Pour que tout le monde puisse jugé, et face à votre mauvaise foi, je vais devoir citer les écrits de l'association (désolé de la fuite).

    Dans son document de propositions, c'est un chapitre "Economie et Ecologie" avec 2 et non un paragraphe !

    "Rendre toutes les missions Paris-Chartres en omnibus car, à l’heure de la crise économique, de nombreux usagers qui pourraient emprunter les petites gares préfèrent en rejoindre une grande pour avoir plus de souplesse au niveau des horaires, mais ce au détriment d’une augmentation du coût puisqu’il devient nécessaire de faire des kilomètres en voiture et payer le parking qui n’est maintenant plus gratuit (Maintenon et Epernon vont perdre leur gratuité prochainement).

    Par ailleurs, à l’heure du Grenelle de l’écologie, il n’y a pas de petites économies de CO2 et ces relations omnibus permettraient de réduire l’usage de la voiture ou tout au moins d’en écourter l’utilisation."

    Dans le compte rendu de la rencontre avec la région Centre du 16 juin 2010 c'est un chapitre de même nom "Economie et Ecologie" avec 3 paragraphes :

    Ils ont abordé la "question sur la position de la région quant à une potentielle mise en place de missions omnibus en remplacement des missions semi-omnibus. Cela permettrait à nombreux usagers de rejoindre des petites gares et donc utiliser leurs voitures au strict minimum. La SNCF a laissé sous-entendre lors d’une entrevue informelle avec l’ADULPCM d’un remplacement des missions semi-express par de l’omnibus.

    La région a montré son étonnement quant à cette information. Premièrement, elle dit ne pas avoir été consultée sur une telle décision, et en second lieu, c’est elle seule, en tant qu’entité organisatrice des transports, à être décisionnaire, et en aucun cas la SNCF.

    Enfin, pour conclure, monsieur Moreau a confirmé que la disparition des missions semi-expresses n’était pas à l’ordre du jour."

    Enfin, transformer les semi-express en omnibus serait "nullement un combat de fond de l'association" ? J'ai le regret de vous informer du contraire puisque c'est une volonté qui date du début de l'association, sur laquelle j'avais opposé à plusieurs reprises mon désaccord sur cette transformation…

    Ainsi le 8 juin 2010 sur ce blog, le vice président défend fermement ce combat de transformer les semi-express en omnibus en refusant tout amendement : "moi je persiste dans ma position du méchant et ne change pas pour plaire […]. Faire un consensus c'est impossible et quand tu as une position arrêtée au moins tu n'es pas considéré comme une girouette donc au final non crédible." ( https://www.paris-chartres.fr/blog/2010/06/materiel-delabre.html)

    J'avais accepté de bouger sur l'annexe (garantir la desserte par le semi-express si la desserte n'a pu être assurée par l'omnibus à cause d'une suppression ou d'un gros retard), mais sur l'essentiel, le refus de transformer les semi express en omnibus, je n'avais pas bougé d'un millimètre ! L'association non plus en voulant à tout prix de transformer ces semi express en omnibus, et en ne faisant aucune "édulcoration" (qui aurait été par exemple de défendre cette transformation sous réserve d'un temps de trajet d'au plus 1h05 par exemple ou encore le maintien des express) mais un soudain maquillage écolo. A croire qu'il est impossible en France d'avoir le moindre consensus…

  15. Merci de pas "envenimer" la situation car Maël en vient à raconter n'importe quoi. Je n'ai jamais voulu transformer les semi-express en omnibus et encore moins dès le début de l'association. C'est sûr que c'est le rêve de toutes les usagers de ces petites gares mais c'était nullement mon cheval de bataille, seulement un jour nous avons eu une entrevue officieuse avec la SNCF qui nous a parlé de cette possibilité et nous l'avons relaté ici même sur ce blog en pensant que c'était une bonne idée si la SNCF était capable de respecter un horaire théorique de 1h02 pour une mission omnibus Chartres.
    Donc Maël tu arrêtes immédiatement ta désinformation car sous tes airs de gentil garçon on commence à découvrir ta vraie nature et en discutant avec David Landais on s'en veut de t'avoir "embarqué" dans cette association car tu n'as pas la carrure (sauf derrière un clavier/écran) et tes propos sont toujours avec un arrière fond politicien : chose que nous avons toujours refusé ! L'association est APOLITIQUE que ça te plaise ou non et ça nous l'avons toujours dit. D'ailleurs, je vais être transparent jusqu'au bout, pour les régionales j'ai voté au premier tour Novelli pour "sanctionner" le PS/PC sur sa politique de transport au niveau local et au second tour Bonneau pour rétablir mon vote du premier tour…

  16. Mael;

    un seule chose: 41,9% c'est ce qui est payé par les cheminots et, PRINCIPALEMENT,la sncf! Ce que "paie" la sncf provient: des usagers, de la région, de l'état. En un mots les citoyens, mais pas les cheminots.

    Pour le reste je préfère ne rien dire, c'est juste du copie-coler de slogan politique simpliste et faux. Du lavage de cerveau.

  17. cool c'est sympa votre vie mais vous ne faites que de continuer à pourrir ce blog.
    -Vous ns vous aimez pas: ca vous regarde
    -Pour qui tu votes, je vais mieux dormir ce soir!!
    -refaire l'histoire de la SNCF! cool je vais acheter tout les livres pour mes vacances!!!

    Sérieux vous vous ridiculisez tous autant que vous êtes!!
    Faites des associations, des regroupement de je ne sais quoi!! ca marchera pas car la SNCF en a rien a faire c'est un rouleau compresseur et nous ne sommes qu'une partie de ligne sur des centaines!!

    Tout le monde veut la même chose mais nous n'avons aucun poids et surtout personne a envie de faire partie de vos assoc en vous voyant comme nos enfants dans une cour de recréation!!

    et enfin par pitié ne reprenez pas mon post ligne par ligne pour me répondre car ca m'intéresse pas et ce procédé de boutonneux derrière un écran me fatigue.

    Je suis anonyme car encore une inscription avec de la vente de mailing m'obligera encore a changer de mail

    bonne soirée et souriez

  18. Désolé de raconter n'importe quoi, mais le 21 janvier au soir tu me disais : "semi express n'a aucun intéret à contrario d'un express, je pense que tous les terminus chartres doivent etre en omnibus et terminus le mans ou nogent en express".

    Et enfin apolitique ne veut strictement rien dire, absolument rien. Enfin apolitique signifie peut-être refuser de critiquer le désengagement de l'Etat, sa politique du tout TGV, son abandon des lignes classiques, son défaussement sur les Régions, refuser de dénoncer la politique qui n'est plus celle d'un service public à la SNCF mais d'une entreprise s'apprêtant à batailler avec Veolia.

    Pour être transparent aussi, j'ai voté comme un dangereux gauchiste, pour Marc Fesneau du MoDem au premier tour qui avait des propositions de bon sens, et me suis abstenu au second pas du tout convaincu par un Novelli ultra-TGV et un Bonneau ne pensant qu'au Chartres-Orléans (sans parler du hors ferroviaire).

  19. Mael,

    Habiterais-tu à Epernon ?
    (d'où ton intérêt pour les semi-directs plutôt que pour les omnibus),

    Travaillerais-tu sur St Quentin ?
    (d'où ton intérêt pour un arrêt des TER à St Quentin).

  20. Comment peut-on refuser la présidence d'une "petite" association en reconnaissant son manque de qualité. Mais avoir des certitudes aussi radicales sur la manière de diriger la France ou la SNCF!!!
    Sule l'excuse politique peut justifier un tel manque de bon sens.

  21. Maël,
    Je persiste à dire que d'un point de vue circulation c'est difficile de faire rouler trois missions différentes avec si peu d'écart en temps. Il faut en supprimer une, mais ce n'est pas du ressort de l'association de pousser en ce sens, mais visiblement cette idée n'était pas si débile puisque la SNCF y a pensé aussi ! Mais les personnes qui elles au moins étaient présentes au réunion (à contrario de toi alors que tu étais à chaque fois convié) peuvent témoigner que je n'ai pas poussé cette idée à outrance, on en a parlé avec la région puisque ça faisait partie de la synthèse mais pas de débat : on n'a pas été plus loin !
    Et là encore une fois et ça me fait plaisir que ça sorte au grand jour ta malhonnête, comme le dit Bruno tu habites Epernon et tu travaille effectivement à St-Quentin donc tes consensus bien dirigés vers ta petite personne tu arrêtes. Comme je l'ai dit à Mme Mialot, un arrêt des TER Centre à St-Quentin n'a aucun sens car en correspondance à Versailles-Chantiers avec les lignes :
    – RER ligne C direction SQY
    – Transilien ligne N direction Rambouillet
    – Transilien ligne U direction La Verrière

    Après c'est du ressort de Transilien et TER Centre et éventuellement l'ADULPCM qui va pousser à en améliorer les correspondances.

    Concernant l'aspect apolitique de l'association, nous ne souhaitons pas être repris par tel ou tel parti politique comme c'est malheureusement souvent le cas !
    Arrête un peu tu es indéfendable et je reconnais une seule erreur c'est d'avoir abandonné un membre nommé Olivier Wood qui avait de nombreuses questions et donc j'avoues par manque de temps (quand on une vie de famille avec enfant ce n'est pas simple) l'avoir honteuse abandonné dans ses nombreuses questions que tu aurais pu prendre le soin de prendre en compte puisque faisant partie du bureau. Je n'ai pas la science infuse et si je ne répondais pas c'est que je ne savais pas et je n'avais pas cherché les réponses par manque de temps !

  22. "Marc Fesneau du MoDem au premier tour qui avait des propositions de bon sens"
    Bon ok on comprend mieux votre coté démago puisque les propositions de ce candidat étaient démago-bobo-eco.

  23. Je n'ai pas pour habitude de m'étendre sur ce genre de blog,
    mais je trouve l'outil intéressant tant que les personnes ne passent
    pas leur temps à s'insulter.
    On peux trouver de bonnes infos et avec un peu de chance,
    améliorer notre moyen de transport.

    Je me suis forcé à lire les 14 pages de Mael, et les commentaires qui
    vont avec, et pour une fois j'ai presque vu un semblant d'espoir. 🙂

    Je ne ferai le procès de personnes, je trouve que si Mael dit
    quelques betises, beaucoup pour certains, il donne également
    quelques idées que j'ai trouvé intéressantes.

    Mais juste une chose Mael, je ne suis pas sur que ce que tu as
    écrit sur l'assoc soit réellement une bonne chose pour la suite.
    Car meme si elle ne fonctionne pas comme tu l'espérais,
    elle a le don d'exister, du moins pour l'instant.
    Et créer une nouvelle assoc serait, je pense, une très mauvaise idée.

    Celà fait 3 ans je j'emprunte la ligne Epernon-Paris suivi
    de Chartres-La defense et j'ai souvent eu l'occasion de pester.
    Il m'arrive encore trop souvent de le faire, meme si j'ai apris
    à etre plus philosophe.
    Au début je ne comprenais pas les personnes de Rambouillet qui
    prennais ce train pour rentrer chez eux les jours ou il y avait
    une panne ou 4 wagons.
    Alors que sur l'autre quai il y avait l'omnibus!!!
    Mais après plusieurs années de réflexions (oui mon cerveau est très lent),
    j'ai compris que ces personnes avaient aussi le droit de rentrer
    chez eux 10 ou 15 min plus tot pour chercher les enfants chez
    la nounou, à la crèche ou meme pour se reposer.

    Je pense que ces histoires de direct / semi-direct / omnibus est une
    boite de pandore qu'il ne faut ouvrir qu'avec parcimonie.
    On veut tous plus de train dans notre gare de départ et direct
    jusqu'a la gare d'arrivée. Mais c'est pas possible.
    Il y aura toujours des personnes insatisfaites de la situation.
    on est en france!!

    Une des piste que Mael a donné et que j'ai trouvé intéressante,
    serai que le Chartres-Paris puisse s'arrèter dans une des gares
    entre Rambouillet et Versailles, afin de pouvoir récupérer la ligne
    La verriere-La defense.
    J'entend bien les mauvaises langues dire que je preche pour ma paroise,
    mais toutefois, pour utiliser ces deux lignes cotidiennenment je me
    suis rendu compte que j'étais très très loins d'etre le seul.
    Il suffit de voir le flux de personnes à Versailles qui passe des
    différents quai par le seul et unique escalier tous les matins et tous les soirs.
    Pour avoir testé, comme d'autre, de m'arreter a "Rambouillet", puis
    de prendre l'omnibus pour "La Verrrière" et enfin récupérer le DEFI.
    C'était une très mauvaise idée, que je ne recommencerai pas.
    Enfin il y a surement des contraintes que je ne connais pas,
    mais comme disait Disney "Rien que d'y penser, ca fait rever".

    Il y a surement beaucoup d'autre pistes pour améliorer notre transport
    journalier. Mais par pitié, arretter les chamailleries et reprener
    les discutions saines et sérieuses.

    Un usager…

  24. @Jean-Roger
    "avec si peu d'écart en temps" de 55/57 min en express, on passe quand même à 1h10 voire 1h13 en omnibus ! 1/4 * 2 matin et soir ça fait beaucoup !

    "encore une fois et ça me fait plaisir que ça sorte au grand jour ta malhonnête, comme le dit Bruno tu habites Epernon et tu travaille effectivement à St-Quentin donc tes consensus bien dirigés vers ta petite personne tu arrêtes."

    Pourquoi ne dis-tu pas que tu habites Saint-Piat et que des trains toutes les 1/2 heures t'embêtent ?

    Quel intérêt pour moi de défendre express et semi-express ? Que ce soit omnibus (avec arrêt à Gazeran) ou semi-express (sans arrêt à Gazeran) c'est 28 min…

    La desserte de St Quentin est réclamée par la communauté d'agglomération et depuis bien avant moi.

    Je risque par ailleurs de travailler à Massy ou Paris bientôt, n'étant pas en fixe mais en prestataire en mission longue.

    Desservir St Quentin ferait gagner 1/4 d'h matin et soir pour provenance / destination de Chartres… Il faut 38 min pour Epernon – St Quentin avec cght de 3 min à Versailles / 28 min pour Epernon – Versailles …

    Et il y a beaucoup de monde qui quitte St Quentin, mais aussi beaucoup qui y vont (principalement depuis Paris). Pour Paris/St Quentin le minimum c'est 29 min le matin. Paris/Versailles se fait en 12 min en direct. Paris/St Quentin pourrait se faire en 19 min. ça fait 20 min de gagné par jour. La contrepointe est pas chargée en plus…

    Après je ne demande qu'à ce qu'un comptage soit fait… C'est vrai qu'on fait perdre 2/3 min de temps de parcours, soit 5 min par jour. Même s'il y a 10 % du train qui est intéressé par St Quentin et gagnent 1/2 h par jour, il y a plus de monde qui perd du temps que de gens qui en gagnent.

    Une simple desserte d'un train par heure est un compromis acceptable non ?

    "ses nombreuses questions que tu aurais pu prendre le soin de prendre en compte puisque faisant partie du bureau."

    Sauf que je ne connaissais pas forcément les réponses (ex : remboursement par le STIF des impacts de la grève sur la ligne TER pour usagers Navigo)… Je lui ai répondu quand j'ai pu.

  25. Puis-je demander une explication ?
    Le TER s'arrête à Versailles-Chantiers.
    La Verrière-La Défense s'arrête à Versailles-Chantiers.

    Pourquoi faudrait-il une correspondance supplémentaire ?

  26. A l'usager de 14h20, je me suis effectivement demandé si c'était sage ou non de dire publiquement pourquoi je suis en désaccord plutôt que de démissionner en silence.

    Soit je dis n'importe quoi et dans ce cas de toute façon ça aura aucun impact ; soit ce que je dis est finalement sans importance et l'association continuera que légèrement affaiblie ; soit ce que je dis est important (ce que je pense), soit l'association changera (mais je ne pense pas), soit l'association continuera comme avant (ce que je pense puisque la majorité est d'accord apparemment avec ce qui se fait ou ne dis rien) un peu affaiblie mais sans moi pour les contrarier dans ses choix, donc aura autant de force qu'avant.

    "créer une nouvelle assoc serait, je pense, une très mauvaise idée."

    Oui si c'est pour sans cesse critiquer l'ADULPCM, non si c'est pour critiquer la SNCF et RFF. Oui si finalement les propositions sont les mêmes, non si finalement il y a divergences importantes. Non si on arrive à travailler avec les cheminots sur certains points pour obtenir nous plus d'entretien, eux des sauvegardes d'emploi ; pour obtenir des agents et trains de réserve et eux des emplois recréés.

    Pour Chartres – La Défense (mais aussi Chartres – Invalides), le flux est effectivement important à Versailles Chantiers ! Et à chaque fois c'est la course dans les escaliers ! Souvent le VERI arrive quand le TER est en train de partir… ça doit être très rageant !

    Si une correspondance peut se faire de quai à quai à St Quentin ce serait intéressant peut-être, et encore… Une correspondance à La Verrière est pire encore… On double avec le 8h54 à Epernon le DEFI seulement à hauteur de St Cyr. Donc impossible à attraper si la correspondance est à St Quentin ou La Verrière.

    Non je me tire une balle dans le pied, mais il vaut mieux rajouter un souterrain à Versailles Chantiers en bout de quai côté St Cyr. ça doit être fait avec un futur quartier à la place des halles marchandises, mais ça traîne… alors que le souterrain d'échanges pourraît être fait malgré tout en prévoyant qu'il puisse se prolonger pour faire des sorties…

    En tout cas tout comme notre ligne TER elle mérite pas son NF cette gare !

  27. Petite question : le "simple desserte d'un train par heure" a SQY, ce serait un express, un omnibus ou un semi-express, et il ferait également un arrêt à Versailles ou pas ?

    Et sinon, pour les partisans des omnibus, on sait combien de personnes prennent leur voiture pour aller prendre le train à Maintenon ou à Chartres ? Et qu'est-ce que cela ferait si on mettait/augmentait les tarifs de parking à Chartres/Maintenon et si les municipalités décidaient de mettre des tarifs avantageux pour leurs administrés ?

    Si on veut travailler pour l'intérêt général, il faudra avoir des chiffres sur le nombre de personnes qui montent/descendent dans chaque gare, savoir quelles correspondances ils prennent pour aller où …

    Après, peut-être qu'avec de bonnes simulations, et/ou en demandant aux gens quels sont leurs besoins, on purrait voir si telle ou telle option permettrait d'améliorer l'intérêt général.

    Sans de tels outils, je vois difficilement comment faire évoluer les choix express/semi-express/omnibus et/ou faire évoluer les arrêts.

    Et bien sûr, il faudrait prendre en compte les contraintes d'exploitation.

    En attendant, le statu quo me parait la meilleure option.

  28. Mael;

    pourquoi créer une association ou collectif pour défendre les mêmes idées ( anitcapitalisme primaire) et les mêmes objectifs ( toujours embaucher)que les syndicats: La Cgt et Sud le font mieux que toi, déjà. Et ils n'ont pas d'état d'âme sur les moyens!!

  29. "anticapitalisme primaire" 😀
    La Suisse pourtant très libérale garde le monopole public de ses CFF… ils ont bien compris la gabegie que sont les compagnies privées… et puis vous verrez si cette ligne est privatisée, ce sera pas moins cher… au lieu de payer des salaires et retraites de cheminots, on paiera des actionnaires… déjà que c'est pas mirobolant actuellement avec l'entreprise publique SNCF au niveau de la gestion financière, avec le privé qu'en sera-t-il ? Déjà si la SNCF privatisée, Veolia et une filiale de la Deutsche Bahn par exemple, ne font pas des ententes illicites comme le trio Orange, SFR, et Bouygues pour le mobile, ce sera bien…

    Je suis libéral mais il faut une vraie liberté et une concurrence possible. Pour une activité reposant sur un réseau c'est difficilement possible. Surtout quand on interdit aux autocaristes de concurrencer ! Surtout quand ce sera juste des appels d'offres entre compagnies pour exploiter telle région ou telle ligne… Si l'usager n'a pas le choix de la compagnie, où est donc la concurrence ? ce sera juste des petits monopoles un peu partout… il faudrait aussi liberté sur les prix des billets, or de toute évidence les Régions continueront de le fixer… quand la clientèle est captive et les prix réglementés, ce n'est pas de la libéralisation !

    Si les prix sont libres, il y aura une jungle tarifaire, et s'il y a plusieurs compagnies sur une même ligne, il faudra attendre le train de SA compagnie et pas l'autre !

    Je préfère plus de liberté pour les usagers que pour des compagnies privées. Il faudrait pouvoir utiliser l'abonnement TER sur toute l'Eure et Loir par exemple, pouvoir emprunter librement les lignes de car départementales ! je peux aller avec mes abonnements jusque versailles à 28 min et prendre les bus de versailles, mais pas jusque chartres à 15 min et y prendre le bus, c'est pas logique !

    Je préfère aussi de la liberté pour les cheminots plutôt que pour des compagnies adossées à des actionnaires ! En éclatant par compagnie et par ligne, la division du travail serait renforcée, la mobilité diminuée. Je préfère la possibilité de changer de métier au sein de la SNCF, de conduire du TER, des Grandes Lignes ou les deux, ou bien du TGV en montant en grade, par exemple !

    Je préfère qu'on remette des agents et trains de réserve, réembaucher pour un service public irréprochable plutôt que l'on ait des gens se retrouvant licenciés à cause des trains qui ne sont pas à l'heure ou supprimés trop fréquemment, plus de la fatigue quand le confort n'est pas assuré.

  30. Marie Madeleine Mialot est-elle aussi "anticapitaliste primaire" puisqu'elle dénonce les dizaines voire centaines de postes supprimés au sein de la SNCF au noms d'économies ? De dénoncer qu'il n'y ait plus qu'un mécanicien à Versailles alors qu'avant il y en avait un à Chartres ? De dénoncer le manque de locomotives ? De dénoncer le projet TGV de Philippe Vigier d'une nouvelle gare au sud de l'Eure et Loir ?

    http://www.intensite.net/2009/node/10734

  31. J'arrête là ça devien ridicule, bref vous êtes maintenant tous au courant de pourquoi MAël a qui l'association.

    J'habite st-piat et comme je l'ai dit plus haut comme tous les usagers des petites gares je "rêve" d'une desserte omnibus mais ça n'empêche et je le redis, que je n'en ai pas fait mon cheval de bataille mais comme tu me cherches des poux c'est tout ce que tu as trouvé, bon vent et bon courage pour ton collectif.

  32. Commence par monter ton association pour savoir si tu sais faire quelque chose. Après tu pourras prétendre avoir LA solution pour faire tourner le Monde/ Les y a ka, les faut con. C'est trop fake.
    Mais avant va à la pharmacie acheter des pastilles pour la colique verbale. T'es vraiment trop chiant à nous saouler à répéter tes lectures sans les digérer. Tu sais pas construire tout seul tes propres idées?

  33. Mael,
    vos (long!) discours atteignent des sommets d'incohérences… C'est un jeu, rassurez-nous?
    Annoncer dans le même post "Je suis libéral" puis plus loin "Je préfère aussi de la liberté pour les cheminots plutôt que pour des compagnies adossées à des actionnaires", c'est époustouflant…
    Malheureusement, Mael, leur liberté que vous annoncez sont nos impôts et les impôts de nos enfants, petits-enfants… Je ne vois pas pourquoi un contribuable devrait avoir un autre regard qu'un actionnaire puisque d'une certaine manière leurs intérêts sont très semblables, moins l'obligation de retour sur investissement pour le contribuable, mais qui n'autorise pas pour autant les (lourdes) pertes que tentent de dissimuler nos "chers" enarques. L'état providence a définitivement vécu, la fin de la récré est en train de sonner, va falloir payer l'addition…

  34. Pour l'anonyme de 23h28

    Vous accusez Maël d'incohérence, mais ne l'êtes vous pas vous même?
    D'après vous, vos impôts vont vers la SNCF. OK mais vous en profitez en payant un abonnement mensuel ou autre d'un montant, sommes tout, ridicule compte tenu de la participation de votre employeur, et de la région.
    Est-ce que vous profitez d'un quelconque avantage des armées, pour lesquelles un pourcentage bien supérieur, de vos impôts allimente?
    Que vous apportent nos principaux hommes politiques, qu'un autre pourcentage de vos impôts engraisse? etc…

    Pour l'anonyme du 15 à 23h43

    Vous avez écrit:
    un seule chose: 41,9% c'est ce qui est payé par les cheminots et, PRINCIPALEMENT,la sncf! Ce que "paie" la sncf provient: des usagers, de la région, de l'état. En un mots les citoyens, mais pas les cheminots.

    Votre propos est incohérent. Les cheminots paient 41,9%, puis ne paient rien. Faut savoir!
    Ce que paie les régions, est une substitution pour les abonnements des usagers, et une obligation de partenariat par l'état qui lui, s'est complètement désengagé de l'entreprise publique.

  35. @Bruno et @Jr-Condat, ne prenez pas la peine de répondre à Maël, nous avons tous pu lire les différents postes de chacun d'entre-vous, avant, pendant et après la création de l'association.
    Je pense que chacun sait faire la part des choses.
    Vous n'avez rien à prouver.
    Personnellement, je me suis toujours méfié des associations (désolé pour vous) à cause justement de ce climat (qui semble exister sur ce post).
    Le mieux que vous ayez à faire est de ne plus répondre à Maël.
    Il fait sa vie, je pense que ses discours très politiques suffisent.

  36. Alors là eusk-a vous avez vraiment raison car Mael s'est complètement décridibilisé avec ce document qui sent l'archi-gauche. Aux membres de l'association vous avez bien fait de vous débarrasser de ce genre de personnage

  37. @eusk-a,
    tu as sans doute raison.
    Mais tant que Seb (notre webmaster) ne renommera pas son blog en mael.fr, je pense que je continuerai à lui répondre un peu.

    @anonyme 21:59,
    Un google sur son prénom et son nom montre en effet que le personnage n'est pas si apolitique que ça…

  38. @anonyme de 21h59
    Apparement vous ne faites pas parti de "l'archi-gauche".Mais qu'est ce que l'archi-gauche?
    Pouvez vous éclairer ma lanterne svp?
    Par contre dans vos propos vous semblez de "droite" non ?
    Association apolitique mon oeil!!!………….

  39. Bonjour à tous,

    Triste de voir la tournure que prend les choses alors qu'on a réellement besoin d'être représentés. Je ne rentrerais pas dans le détail mais voulais revenir sur un point : la relation avec les cheminots.

    Je suis furieux contre eux. Je trouve qu'ils sont incapables de prendre du recul, souvent insultant sur ce forum, plein de zèle dans les grèves (dans notre région en tous cas) et j'en passe et des meilleures (surtout des moins bonnes). Mais bon. La confrontation ne sert à rien. Plus on a d'arguments moins ils écoutent (autruche).

    Donc Maël a raison sur le point qui m'intéresse : dialoguer avec les cheminot. Car il ne faut pas oublier que ce sont eux qui font tourner la boutique. Alors même si pour nous ils cassent leur train par certaines de leur décisions, seul le dialogue avec eux permettrait d'échanger. Utopie?

  40. Bureau apolitique ?

    Le 7 avril 2010 on a pu lire dans un article que :
    "Le mercredi 7 Avril voit la troisième grève nationale de l’année 2010 au sein de la SNCF, d’ailleurs celle-ci passe assez mal car tant la classe politique que les dirigeants de la SNCF n’en comprennent pas les raisons. La ligne Paris-Chartres-Le Mans semble fortement syndiquée puisque les grèves sont généralement très suivies et prolongées. […] Notons tout de même un très bon point pour le conducteur qui n’était pas en grève, très ouvert à la discussion pour expliciter son problème mais surtout il a fait preuve de professionnalisme puisqu’il a réussi à « trainer » sa motrice hors d’usage à quai en gare de Trappes afin de réduire les nuisances envers les usagers…"

    ( http://www.adulpcm.com/?p=230 )

    ça sent à peine l'antisyndical et l'esprit de droite ! PCF, NPA et LO mais sans doute aussi le PS n'ont je pense pas crachés sur cette grève ! Par contre UMP et FN certainement ! Modem peut-être. En tout cas on pouvait pas dire "toute la classe politique" puisqu'il aurait fallu dire toute la classe politique de droite !

    Dans un article "L'insécurité gagne-t-elle notre ligne ?" (15/03/2010) :
    "Les incivilités doivent être, dès leur apparition, réprimées car en laissant la situation envenimer, on risque d’atteindre une situation de non-retour, où les dégâts seraient trop couteux à réparer…" ( http://www.adulpcm.com/?p=211 )

    ça sent à plein nez le "tolérance zéro" de Sarkozy et d'Hortefeux, sans politique de prévention ! Tout est mélangé par ailleurs sans hiérarchiser l'importance de la faute commise : Graver une vitre c'est une bêtise de jeune, on fait changer la vitre avec un TIG à la SNCF, ça relève de la contravention (ça éduque en même temps) ! Mais quand c'est une agression physique d'une personne handicapée, c'est un délit grave qu'il faut punir sévèrement (prison + amende lourde) mais aussi prévenir (meilleure intégration des handicapés dans la société, éducation au respect de la personne humaine quelle qu'elle soit, …). Sans compter que cette logique que celui qui grave une vitre (bêtise de gamin) finira par agresser en bande un handicapé (délit grave que seuls quelques anciens gamins ayant gravé des vitres feront), etc. mériterait d'être discutée.

  41. Pour le PS (http://www.parti-socialiste.fr/articles/n-567-l-actu-des-secretariats-nationaux) au sujet de la grève :

    Le 7 avril, la CGT-Cheminots et Sud-Rail ont lancé une grève pour la défense du fret et contre la libéralisation du secteur ferroviaire. Le mouvement est reconduit depuis huit jours maintenant. « Cette situation traduit autant le désarroi des agents, que les difficultés que rencontre l’entreprise publique dans sa volonté de répondre aux enjeux de son développement comme aux aspirations de ses salariés, dans un contexte de constant désengagement de l’État, commente Bernard Soulage, Secrétaire national aux transports, le résultat est inacceptable, tant du point de vue des usagers, que de celui des agents ou de l’entreprise publique ». Alors que les négociations sont au point mort, le Parti socialiste appelle le gouvernement à « donner les moyens de la négociation à l’entreprise publique, afin d'avancer l'ouverture des nécessaires discussions avec l'ensemble des partenaires syndicaux de l'entreprise ».

    ———-

    Il est vrai que la presse a repris fortement les valses d'Emmanuel accompagné au chant par la langue social-traître de vipère de Jack, mais bon…

  42. Mael décidément vous êtes tombé bien bas et l'on voit très bien en vous le militant d'extrême gauche qui prend tout au pied de la lettre et qui si n'est pas d'accord accuse tout de suite les autres de raciste. Vous devriez monter votre site et nous laisser tranquille à moins de changer le fond bleu de ce site par le rouge avec un marteau et une faucille.

  43. "on voit très bien en vous le militant d'extrême gauche qui prend tout au pied de la lettre et qui si n'est pas d'accord accuse tout de suite les autres de raciste."

    Heureusement que je prends pas tout au pied de la lettre comme vous dites parce que c'est limite diffamatoire ! Ai-je traité quelqu'un de raciste sur ce blog déjà ? La faucille et le marteau vous correspond très bien en tout cas à vouloir expulser les gens comme l'URSS le faisant en expulsant aux goulags ou à l'étranger !

    Pauvre Monsieur qui peut pas être tranquille pour taper sur les cheminots, les faire travailler plus et gagner moins !

  44. Mais comment une personne comme Mael a-t-elle pu avoir une fonction dans une association d'usagers, victimes avant tout, de syndicats d'extrème gauche archaiques?
    Mael, pourrais-tu me donner ton nom de famille. Il semblerait qu'il soit connu des internaute , mais pas de moi. C'est pour faire une recherche sur google.

  45. Bonsoir

    Je tiens à préciser que Maël nous a fait part récemment de sa démission en tant que secrétaire de l'ADULPCM.

    Et je trouve vraiment dommage de disperser nos efforts ainsi !

    Dès la rentrée, sachez qu'une AG aura lieu pour réorganiser le bureau.

    David LANDAIS
    Président de l'ADULPCM

    ADULPCM.COM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.