Un train express Paris-Roissy

Les élus parisiens devraient approuver la modification des règles d’urbanisme nécessaire au projet de liaison express ferroviaire voulue par l’Etat entre Paris et l’aéroport de Roissy, baptisée CDG Express. D’ici à 2013, cette liaison, qui emprunte une partie des voies du RER B, devrait permettre aux hommes d’affaires de relier en vingt minutes l’aéroport à Paris, une des dernières capitales européennes à ne pas posséder une telle liaison directe.

Mais, pour l’équipe de Bertrand Delanoë, de nombreux points noirs subsistent dans le projet. Les élus parisiens souhaiteraient d’abord avoir la garantie que la liaison ne se fera pas au détriment de la rénovation indispensable du RER B. Autre crainte : que le CDG Express nuise à la porte de la Chapelle. A cet endroit, il est prévu que le futur train rapide passe sur un pont de chemin de fer aérien sur des viaducs métalliques qui génèrent des nuisances sonores considérables. La mairie de Paris exige l’enfouissement du trajet à la porte de la Chapelle, ce qui entraînera un surcoût évalué à plus de 50 M€.

L’enjeu est de taille : à deux pas du pont, le projet de réaménagement de la porte de la Chapelle prévoit la construction de plus de 500 logements et l’arrivée d’une annexe de l’université Paris-I. Le passage tous les quarts d’heure du train express ne serait pas du meilleur effet. Pour l’instant, l’Etat a seulement promis « d’étudier » l’enfouissement.

0 Replies to “Un train express Paris-Roissy”

  1. Etant dans l'avant dernière voiture, les fumées étaient très irritantes.
    Il a fallu plus de 3 minutes pour que le conducteur permette aux portes de s'ouvrir. L'évacuation d'un train qui brûle ne semble pas être une priorité, comme quoi, les voyageurs sont bien considérés comme du bétail…

    Travaux, grèves et trains qui brûlent, ça continue…

  2. J'étais dans le train Transilien de 9h11 partant de Rambouillet. A La Verrière, on a annoncé que le courant a du être coupé et qu'en raison de l'intervention des pompiers le trafic était momentanément interrompu. On est reparti 20 minutes après, à Trappes j'ai découvert encore un de nos fameux TER. J'ai vu une loco Fret devant la 8646 et les pompiers encore garés à côté de la gare.

    Je pensais plutôt à une panne de loco et un problème survenu lorsque le conducteur essayait de réparer (électrocution, main écrasée…). Mais non c'est la loco qui a donc pris feu !!!

    En tout cas on aimerait mieux que la grève soit la grève de conduite de ces locomotives hors d'âge !

  3. mais dites vous que c'est au moins une loco pourrie qui ne roulera plus… il faut voir le bon coté des choses… et puis dans le petit gris de 9h04, j'ai fait la connaissance d'une jolie jeune femme

    merci la SNCF

  4. Le cauchemar continue, on arrive jamais à l'heure sur cette ligne.
    A Trappes, j'ai abandonné l'idée de me rendre à Montparnase (le quai était bondé et en plus c'est la grève!!). Résultat: 2h20 pour faire Epernon-Trappes/Trappes-Epernon. Une bonne journée commence.
    Merci aux pompiers qui donnent plus d'informations que la SNCF !! Un jour la SCNF nous considérera peut être comme des clients et pas comme du bétail juste capable de payer.

  5. Ca veut aussi dire que c'est un train en moins sur le réseau et que des trains courts vont circuler pendant un bon moment…
    Peut-être allons nous voir un nouveau train picard sur le réseau comme cela est le cas depuis quelques semaines déjà.

  6. A 12h30, Jean-Roger CONDAT qui est vice-président de l'ADULPCM intervient en direct au journal de radio Intensité pour dénoncer le problème de matin.

  7. Si la fumée était si irritante que ça peut être auriez vous pu utiliser le système de déverrouillage d'urgence des portes présent dans tous les trains au lieu de vous laisser gazer par la sncf…

  8. Le 7h35 à Chartres, 8h15 à Rambouillet pour Paris. Desserte prévue de Versailles à 8h33. C'est bien celui-là ?

    Sachant que Trappes est à 10 min de Versailles, la panne aurait commencé vers 8h23 ? Ou bien était-il en retard ?

    Que s'est-il passé avant l'arrêt définitif à Trappes ? Etait-il particulièrement chargé ?

  9. J'étais dans ce train. Qui était bien le 862472 8h15 à Rambouillet.

    Il n'était vraiment pas chargé, quasiment personne debout même après Rambouillet.

    Il avait 5 minutes de retard au départ de Rambouillet, puis a bien roulé jusqu'à La Verrière puis peu après La Verrière a commencé à ralentir pour stopper définitivement sa course à Trappes.

  10. J'étais dans ce train. Lorsqu'il est arrivé en gare de Gazeran, j'ai trouvé qu'il faisait beaucoup de bruit par rapport à d'habitude.
    On l'a entendu de très loin et j'ai eu une pensée pour les riverains de la voie de chemin de fer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.