Une séparation nette de SNCF et de RFF ? (Le Figaro)

 

Un regroupement de la SNCF et de RFF au sein d’une holding comporte des inconvénients, dont celui de voir la dette de RFF requalifiée en dette d’Etat, a affirmé aujourd’hui le président de l’Autorité de régulation ferroviaire (Araf), Pierre Cardo, qui prône un système séparé.

Selon Pierre Cardo, qui présentait le premier bilan annuel de l’Araf, créée en 2009, le modèle de la holding risque de voir la dette du gestionnaire du réseau ferré RFF (28 milliards d’euros en 2010, ndlr) « requalifiée en dette d’Etat, ce qui constituerait un handicap vis-à-vis des autorités européennes ».

Pour le patron de l’Araf, ce modèle de gouvernance fait aussi peser des incertitudes sur le coût des emprunts de la nouvelle entité. « Seront-ils alignés sur les taux assez bas de RFF (autour de 4%, ndlr) ou rehaussés par la notation de la SNCF si elle devait contrôler la holding? » s’est-il interrogé.

M. Cardo a en outre relevé que la Commission européenne, « attachée à la claire séparation des fonctions de gestionnaire de l’infrastructure et d’opérateur ferroviaire », pourrait s’y opposer.

Les Assises du ferroviaire, organisées l’automne dernier par le gouvernement, avaient préconisé l’adoption d’un modèle à l’allemande, articulé autour d’une holding, pour sortir du système actuel souffrant d’un partage alambiqué des rôles et des compétences entre la SNCF et RFF (Réseau ferré de France).

Cette solution a aussi la faveur de la SNCF « qui s’appuie sur sa connaissance du réseau, son savoir-faire et son désir de coordonner l’ensemble », a souligné M. Cardo.
A l’issue des Assises, le gouvernement avait demandé que soit cherchée une « 3e voie », c’est à dire un modèle spécifique à la France.

M. Cardo a, par ailleurs, énoncé les avantages d’un second modèle séparant clairement les fonctions de gestionnaire de l’infrastructure et d’opérateur ferroviaire.
« Il faut que RFF puisse disposer d’une réelle autorité hiérarchique sur les services censés lui permettre de réaliser ces missions », a-t-il affirmé, laissant entendre que ce second modèle avait sa préférence.

« Pour autant ce choix appartient au politique, quelle que soit la décision qui sera prise, ce qui est important et vital pour notre système ferroviaire c’est qu’elle soit prise », a conclu M. Cardo.

La version holding ne peut être retenue , car retour de la dette à son origine (Etat) et pas souhaitable vis-à-vis des règles de concurrence Européennes!

La meilleures piste à mon sens , serait une véritable séparation avec transfert des personnels liés à l’infrastructure et à la circulation des trains vers RFF et ne garder que la responsabilité du transport de biens et de personnes pour la SNCF!
 
Reste à voir ce que nos politiques vont en faire!

 

0 Replies to “Une séparation nette de SNCF et de RFF ? (Le Figaro)”

  1. "Mais la confusion règne quant à la responsabilité des donneurs d'ordre…" Ça ne vous fait penser à rien?
    La gabegie règne à la SNCF, confirmé chaque jour sur la ligne Paris-Chartres. Espérons que nous échapperons à un tel drame.

  2. Comme toujours à la sncf!! Ce sont des top gun mais jamais responsables. Ils savent tout sur tout. Mais ne sont responsables de rien.
    même ceux qui ont déboulonné les 4 boulons de l'eclisse ne sont pas res^ponsables!

  3. Le pont routier construit tout près de la gare de Brétigny-sur-Orge quelques semaines avant l'accident, il est fait par des cheminots? ou par une société privée??????
    la est la question…..

  4. La sncf sera peut-être responsable. mais pas un seul cheminot ne sera responsable. Et la sncf va payer. C'est a dire qui? Les usagers et les contribuables.
    Les usagers sont tués et en plus ce sont les seuls à payer.

  5. Allez-y vomissez votre bile et crachez vos serpents venimeux sur les cheminots. Laissez aller votre agressivité bandes de jaloux nauséeux.
    Le pont comme les travaux de voie sont fait par le privé. Qu'est-ce que vous avez à répondre ?

  6. L'article en référence est loin du rapport du BEATT !
    C'est plus une charge "sensationnaliste" contre la SNCF que de l'information.
    Les intervenants précédant feraient mieux de lire le rapport .

  7. 1) Le président de la sncf a reconnu la totale responsabilité de la sncf. Donc des cheminots.

    2) Le rapport, les rapports insistent sur le nombre de négligences et d'insuffisances dans la maintenance et le contrôle. Si le rapport précise que le dernier contrôle a été normal et que rien ne peut être reprocher au contrôleur cheminot. Il précise aussi que son travail n'a pas été organisé dans de bonnes conditions. Et que les remontées de contrôle sont insuffisantes.

    3) Et rien n'explique comment et pourquoi les 4 boulons ont été déboulonnés. En particulier les trois dernier dans une courte période.

  8. anonyme de 9:18
    (Bien que plus tellement maintenant) vos haines syndicales se sont transformées en haine anti- syndicales, vos haines cheminotes en haines anti-cheminotes c'est le symptôme non de la paranoïa (quoique) mais de l'état psychotique des irresponsables. Heureusement que Paris-Chartres et quelques autres vous offrent un parc où vous pouvez prétendre encore. De combien de lieux, de milieux avez-vous dû déjà faire le deuil ?
    Cependant, je pense qu'en tant qu'ingénieur polyvalent en spécialités ferroviaires, certification iso 9001 et commerce de paltoquets, vous pourriez créer un fond d'investissements et proposer de financer les travaux et de gérer l’entreprise ensuite, vous bénéficierez d'une super rente pour vos vieux jours si vos prédictions sont exactes…

  9. Tu dis vraiment n'importe quoi! Tu perds ton temps. Tu n'as aucun des outils nécessaires pour me profiler: pas d'imagination, pas les savoirs, pas l'expérience.

    Et en plus pas les univers: un syndicaliste ne peut pas se renier. Il devient archéosyndicale.
    Un ingénieur ne peut pas devenir polyvalent!
    Un spécialiste de fond d'investissement ne crée pas et ne gère pas.

    Même quand tu plaisantes tu ne sais avoir le ton juste. Tu te ridiculises. Ne dépasses pas ton niveau de petit bureaucrate bleuffeur. Sinon c'est pas amusant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.