Versailles-Chantiers : l’incompétence de la SNCF et du STIF

La gare de Versailles-Chantiers qui est un pôle d'échange que nos TER
Centre desservent. Mais cette gare est une honte et un véritable
goulet d'étranglement pour toutes les lignes la desservant et ce pour
plusieurs raisons qui ne semblent pas avoir sautées aux yeux des
équipes de l'AFNOR qui ont eu le toupet de certifier cette gare tout
comme la ligne TER Centre avec le label NF Services.
En effet, cette gare est incapable de recevoir à quai un train dans le
sens Banlieue vers Paris, en feu vert donc à la vitesse maximale
autorisée. Un TER Centre se retrouve dès le triage de Versailles
Matelots en marche à vue et donc à la vitesse maximale de 30km/h !
Cette situation est normale car cette gare n'est pas du tout
dimensionnée pour le trafic qu'il accueille :
– les quais sont des extrêmes bas (35cm) de hauteur, ce qui créé une
très grosse marche entre le train et le quai et ralenti donc les
échanges descentes/montées du train à quai. De ce fait, les trains
sont retenus plus longtemps à quai et génère un bouchon derrière…
– les accès au quai depuis la gare et permettant les correspondances
ne sont pas assez nombreux et trop localisées, génèrent de nombreux
bouchons et bousculades. Là également ça retarde un train à quai,
puisque le quai est surchargé.
– les abris de quai sont trop courts de fait, dès lorsqu'il fait
mauvais temps, les passagers se concentrent à l'abri et donc ne
s'éparpillent pas sur le quai et les échanges montées/descentes mais
dans ce cas là c'est surtout la montée est concentrée sur les voitures
se trouvant au niveau des abris. Là encore le train est retenu à quai
plus longtemps car les échanges sont plus longs…

Cette gare est un pôle très important sur le Sud-Ouest parisien, mais
visiblement ne semble pas intéresser le STIF dirigé par J-P Huchon et
dont cette partie de la région ne fait pas forcément partie de son
électorat. De son coté la SNCF, ne met pas en oeuvre des moyens
simples pour éviter ces marches à vue (feu orange) en ayant une
politique d'aiguillage plus efficace.
JRC

0 Replies to “Versailles-Chantiers : l’incompétence de la SNCF et du STIF”

  1. gozer78 > Faut arrêter de raconter des bétises et sortir un peu de votre tour de cristal ! Sondez un peu les usagers et vous verrez que jamais aux heures de pointe un TER Centre n'arrive à l'heure ! Même 5 minutes c'est un retard !

    Concernant l'attente à Rambouillet, c'est vrai que des Z26500 arrivent des fois un peu tôt mais cela arrive beaucoup moins que ceux qui arrivent un peu tard ! Vos dires semblent indiquer que vous travaillez à la SNCF et votre patron qui promet monts et merveilles aux usagers du TER (en général) aura du boulot à faire changer les mentalités d'auto-satisfaction telle que la votre !

  2. Depuis quand les trains sont-ils à l'heure à Versailles ?
    Un exemple, l'express de 7h27 au départ de Chartres. Arrivée prévue à Versailles 8h06. Arrivée régulière entre 8h10 et 8h15. Je le sais, j'ai une correspondance à 8h15 pour la Défense et c'est souvent très chaud pour l'avoir !!!

  3. @jean roger condat: sur quels chiffres vous basez vous à part vos impressions?la prochaine fois que vous passez par versailles chantier, passez la tete par la porte du wagon et comparez l'horaire indiquée sur le paneau de quai et l'heure indiquée par votre montre : vous verrez que cela concorde c'est ce qu'on appelle un train à l'heure ( évidement il faut que le train n'ai pas subit de retard avant versailles chantier)
    De plus combien de fois les z26500 ont du attendre en heure de pointe à Rambouillet non pas parce qu'ils sont remplis de vilains rambollitains (qui mettent tout au plus 2 minutes à descendre, il ne faut pas oublier qu'une majorité de ces voyageurs ont une correspondance avec un bus ou un car qui part dans les 5 minutes après l'arrivée du direct) mais tout simplement parce que le train est arrivé à Rambouillet en avance et qu'il n'a pas le droit de partir avant l'heure n'en déplaise à certains.

  4. L'arrivée au ralenti en gare de Versailles chantier peut s'expliquer par le fait que le ter arrive généralement en avance sur son horaire (de plus en plus fréquemment depuis la mise en place du cadencement) et qu'en heure de pointe les quais ne sont pas libres ( il n'est pas rare d'avoir des trains à quai toute les 2 minutes).
    On peu constater que ce ralentissement est pris en compte dans l'établissement des horaires car sauf problème , les ter arrivent à l'heure a Versailles malgré le ralentissement.

  5. Effectivement, il faut parler de vitesse ralentie (moins de 60 km/h ?) entre St Cyr et Versailles.
    Il n'est pas rare d'avoir un arrêt complet en pleine voie au niveau du croisement avec l'ex GC (qui passe en dessous de nos voies).
    Pendant cette marche ralentie, on peut voir 2 ou 3 Transiliens circuler à pleine vitesse dans le même sens sur la voie bis.
    Concernant la gare et sa réfection : la gare est inscrite à l'inventaire des monuments historiques.
    La réfection ne concernerait pas les infrastructures ferroviaires, mais le rénovation du bâtiment et l'installation d'un "pôle d'échange intermodale" au niveau des anciennes voies de garage situées à la droite des voies à l'entrée de la gare, côté province.
    Ce pôle permettrait de relier les différentes gares de Versailles (Chantiers, rive droite et rive gauche) par bus, ainsi que le futur terminus de la GC ouest (dont à priori les infrastructures ferroviaires se termineraient réellement à Matelots ou à St Cyr).

  6. Pour connaitre un peu le sujet, je ne pense pas que ce soit la marche à vue qui soit imposée, mais une succession de feux "oranges" qui imposent une vitesse inférieure à 30 au signal suivant…
    La vitesse ne peut être relancée qu'après avoir franchi un feu vert.

    Par ailleurs, je n'ose pas imaginer les conséquences sur le trafic de travaux de réfection de cette gare… qui serait classée (monument historique?)!

  7. Cela fait déjà un certain temps que cette gare fait l'objet de beaucoup de critiques.
    Si elle fût adaptée au trafic GL de la ligne, l'avénement du TER puis la mise en place du cadencement auront été fatals.
    C'est d'autant plus rageant que les voies bis semblent avoir été adaptées au trafic du Transilien : il n'a qu'à compter le nombre de Transilien qui doublent les TER en marche ralenti au niveau des Matelots (2 parfois 3 les "bons" jours).

    La SNCF se désinteresse du trafic régionale. Elle préfère construire de nouvelles gares TGV inutiles au milieu des champs de betterave plutôt que d'améliorer les existentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.